jeudi 22 février 2018
Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Sondage
Approuvez-vous le principe de départs volontaires des fonctionnaires ?
Questions à...
Le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, dans une interview à creusot-infos, parle de la bonne santé économique de la Saône-et-Loire, avec comme symbole le renouveau de Framatome, mais pas seulement…
«En Saône-et-Loire, 25% des emplois sont industriels»
«La plus forte amélioration du taux de chômage est dans la Communauté Urbaine»
«Faisons aimer les usines»
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Des étourneaux qui posent problème rue des Noyers…

02/11/2017 15:46Lu 6712 foisImprimer l’article
Les excréments d’oiseaux tombent comme la pluie selon les riverains.
Les riverains de la rue des Noyers perdent patience et veulent faire passer le message… Ils sont excédés par les excréments d’étourneaux tombant des arbres et pavant les trottoirs. Et pas seulement le sol, puisque les voitures stationnées en prennent un sacré coup…
«Tous les deux jours au moins, il faut aller laver les voitures sinon ça va attaquer la peinture. Quant à l’hygiène, l’odeur, et les mouches qui sont attirées, c’est quand même très très limite ! A partir de 19-20 heures, c’est un concert !», lâche une habitante de la rue, pour pousser un coup de gueule.
Il faut dire que le problème dure depuis un bon mois voire même deux... Ayant dû se renseigner à plusieurs reprises il y a quelques semaines auprès des institutions et services pouvant être compétents pour régler le problème, «par un élagage si possible», les riverains disent attendre une opération du CROUS puisque les arbres refuges des étourneaux se trouveraient sur sa propriété.
Au vu de la quantité d’excréments sur une voiture n’ayant pas bougé depuis plusieurs jours, il est évident que le problème est bien réel.
Alix BERTHIER