dimanche 17 février 2019
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.

Marie-Guite Dufay : «Travaillons ensemble et faites confiance aux territoires»
Jean-Patrick Courtois : «Il y en marre des normes»
Michel Suchaut : «Le principal problème de la France c’est le recrutement»
Patrick Merliaud : «Commandez les EPR dont la France a besoin»

Exclusif

André Accary : «Faites confiance aux territoires»
Jérôme Durain : «Quelles mesures concrètes pour aider les Maires à boucler leurs budgets ?»
David Marti : «Soutenez nous pour le maintien des services publics»
Rémy Rebeyrotte : «La santé, la mobilité, le numérique sont des sujets majeurs»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Chirurgie cardiaque assistée par un robot, réalité ou futur ?

10/10/2018 20:15Lu 3787 foisImprimer l’article
C’était assurément le thème le plus attendu de la conférence « Actualités en cardiologie interventionnelle et chirurgie cardiaque » proposée par le club Cœur & Santé du Creusot dans le cadre de la Semaine de la Science. On y a aussi parlé d’hypnose et de musicothérapie.
C’est un peu une vieille histoire d’amour entre Raymond Assemat, Président du club Cœur & Santé, Jean-Paul Dechaux, cardiologue référent de ce club et l’équipe cardio de Dijon. Les retrouvailles annuelles se sont déroulées mardi en soirée dans la salle comble de l’amphi A de l’université Condorcet. Le public s’est déplacé une fois encore en nombre pour s’informer et partager les dernières actualités. Disons de suite que Jack Ravisy et Grégory Favrolt, cardiologues interventionnels, Bruno Berolatti, Médecine nucléaire, Olivier Bouchot et Ghislain Malapert, chirurgiens cardiovasculaires, savent se mettre à la portée de leurs auditeurs.
L’hypnose, développée par Sarah, permet au patient de ne plus subir, mais d’être acteur. Sa motivation, sa coopération, sa confiance permettent de réaliser de belles choses, de faire passer un moment désagréable en un moment confortable. Tout comme la musicothérapie, outil thérapeutique qui apporte relaxation, détente, distraction, occupation de l’esprit et une meilleure gestion du stress. L’hypnose et la musicothérapie permettront-elles de diminuer les anesthésiants ?
Jack Ravisy présentera ensuite le nouvel Hôpital Privé Dijon Bourgogne Valmy, projet datant de plus de 10 ans qui a vu le jour le 1er août 2017 et regroupant les cliniques Sainte-Marthe, de Fontaine et de Chenôve. Les spécialistes présents traiteront ensuite des examens en cardiologie interventionnelle : IRM et Scanner coronaire, mais également de scintigraphie myocardique où l’on apprend que 2000 d’entre elles ont été réalisées au Creusot en 2017. L’angioplastie ambulatoire se développe de plus en plus, évitant entre autres les maladies nosocomiales. Valmy est un modèle en ambulatoire en France, conclut Jack Ravisy.
Et le robot ? Mythe ou réalité ? C’en est une, puisqu’il est en fonction tous les jours dans plusieurs domaines, et nous cardios, on se rajoute, précise Olivier Bouchot. Nous travaillons à deux chirurgiens, l’un aux commandes et l’autre sur l’opération. Il est nécessaire de bien se connaître et de bien communiquer. Mais avant cela, la formation peut durer une année. Nous intervenons pour une plastie mitrale ou un pontage coronarien. Le robot a la précision du geste. Le robot Da Vinci que nous utilisons à 4 bras et 4 instruments, l’avenir est à la miniaturisation avec un seul bras pour 4 instruments. Tout bénéfice pour une chirurgie moins invasive !
Allez, rendez-vous à toute l’équipe en 2019 pour d’autres nouvelles concernant les avancées dans le domaine du cœur ! Mais l’amphi risque de devenir un peu trop petit !
J.S.