mardi 22 octobre 2019

Tout doit disparaître !

Du 16 Octobre au 16 Décembre

Ouverture exceptionnelle

  Dimanche 20 Octobre Après-midi  

Sans oublier les Cuisines Mobalpa

Jusqu’à -70%

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos il parle du Mondial au Japon, de l’équipe de France, du Top 14, du rugby trop violent et du Creusot.
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Assemblée départementale de l'APF France handicap

27/10/2018 17:38Lu 1511 foisImprimer l’article
Elle a eu lieu ce samedi matin au foyer Mouillelongue, devant une quarantaine d'adhérents venus de toute la Saône-et-Loire.
En 2017, l'Association des Paralysés de France a décidé de devenir APF France handicap. Ce nouveau nom, adopté dans le le cadre d'une refonte globale des statuts de l'association pour affirmer son ouverture et de nouveaux moyens d'action, a été approuvé par 80 % des adhérents.

Et ce samedi matin, l'association a tenu son assemblée départementale 71 au Creusot, en présence d'Yvon Puzenat représentant le maire David Marti.
Devant une quarantaine d'adhérents, la directrice territoriale Est-Bourgogne (qui regroupe les départements de Côte d'Or et de Saône-et-Loire) Florence Lecomte, les membres du Conseil APF du département et M. Jacky Decobert, administrateur venu de Paris, ont présenté le rapport d'activités de l'année 2017.

Des points d'ordre général, mais d'une grande importance, ont d'abord été soulignés, comme par exemple la rédaction du programme "2017-2022 : Changeons de cap", comportant 40 propositions prioritaires et 5 mesures phares autour de l'accessibilité, des ressources, de la compensation, de l'emploi et de l'éducation. Comme aussi les déceptions après les espoirs nés des promesses du candidat Macron sur le sujet du handicap.


 Au moment des élections législatives, les délégations de Côte d'Or et de Saône et Loire avaient d'ailleurs organisé  la "Caravane des oubliés" pour interpeller les hommes politiques et les citoyens et échanger avec eux autour de la solidarité.

Puis une présentation de l'APF a été faite, avec sa charte, ses revendications, ses engagements et son développement. le fondement de ses valeurs a été rappelé, basé sur la primauté de la personne : l'être humain ne peut être réduit à son handicap ou à sa maladie quels qu'ils soient et la personne handicapée peut exercer ses responsabilités dans la société.
Rappelons que l'APF France handicap, c'est entre autres :
  • 1 siège national
  • 97 délégations départementales
  • 386 structures pour adultes, enfants ou adolescents
  • 100 séjours de vacances organisés
  • 262 000 donneurs
  • 21 000 adhérents
  • 23 000 bénévoles
  • 14 600 salariés

Ensuite, une présentation des actions de proximité a été dressée, portant sur les actions d'animation comme par exemple celles du Groupe Amitié du Creusot qui voit 35 adhérents se réunir tous les mardis après-midi pour des jeux ou des organisations de sorties ; ou bien celles du groupe APF Évolution qui se retrouve autour de loisirs créatifs.
Les activités de l'année 2017 ont été listées, avec notamment les séjours, un à Colmar, un au Puy de Dôme et un à Disneyland. Le but de ces séjours est de rompre l'isolement et de faire vivre des moments collectifs et conviviaux à des personnes souvent seules le reste de l'année.

Enfin, après le bilan financier et une présentation des actions de recherche de financements, les participants se sont retrouvés autour du verre de l'amitié.