vendredi 23 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : André Py ne donnera plus son sang

10/06/2019 08:15Lu 1787 foisImprimer l’article
Il aura 71 ans le 6 juillet prochain, c’est l’âge limite pour pouvoir effectuer un don de sang.
Il a commencé à donner il y a plus de 50 ans lorsqu’il était à l’armée à Toul. Tous les 3 mois, une collecte était organisée à l’hôpital militaire de Nancy. On y allait en bus et comme cadeau, on avait droit à une permission supplémentaire de 24 heures, raconte-t-il. Retour à la vie civile, mariage, enfants, boulot… André a recommencé à donner en 1976 quand il a débuté sa carrière comme chauffeur de bus à la RTSL. Les collectes se faisaient à l’Hôtel-Dieu et la RTSL payait une heure supplémentaire. Après quelques pépins de santé, les dons se faisaient plus rares et il donnait à l’occasion sur les lieux de vacances dans les camions de l’EFS.
 En 2005, c’est la retraite donc beaucoup de temps disponible et André effectua à nouveau régulièrement des dons de sang ou de plasma. Il rejoignit l’Amicale pour le Don de Sang Bénévole en 2010. Il distribua les affiches annonçant les collectes dans les commerces, les entreprises, chez les artisans dans le secteur Harfleur Torcy, soit une trentaine de démarches à effectuer.
Bravo Monsieur Py (Dédé), vous pouvez être fier de votre rôle au sein de l’Amicale et surtout des 120 dons que vous avez effectués tout au long de votre parcours de donneur de sang bénévole.
J.S.