mardi 25 juillet 2017
Sondage
Souhaitez-vous que le Tour de France revienne au Creusot et/ou dans la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau ?
  • Oui
     66% 694
  • Non
     33% 349
Questions à...
«La Saône-et-Loire c’est 3000 créations par an»
«Mon objectif est vraiment d’éviter les doublons pour gagner en efficacité»
«Aller vers un CFA unique Sud Bourgogne»
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Accès interdit aux voitures autour du club-house du COCB…

19/05/2017 11:30Lu 4581 foisImprimer l’article
C’est la décision qui a été prise par le maire du Creusot ce jeudi en fin de journée après avoir rencontré les dirigeants du club. Elle a été annoncée dans la foulée lors de la réunion de quartier tenue au club-house du COCB. Retour sur cette réunion qui a donc débuté par cette annonce…
La question revient très souvent d’entrée lors de cette réunion de quartier. Le passage et le stationnement des voitures aux abords du club-house du COCB ne plait vraiment pas aux riverains. «Je reconnais que la Ville du Creusot a tenu son engagement de faire un parking en contrebas avec une rampe d’accès, mais il reste à régler ce problème de voitures…», a interpelé l’un d’entre eux, posant là encore le premier sujet de la réunion, en insistant que les assurances faites aux riverains remontent pourtant aux propos tenus ici même il y a quelques années déjà par André Billardon.
Celui qui était son adjoint et qui est on le sait dorénavant maire du Creusot n’y est pas allé par quatre chemins : «Oui la Ville a tenu ses engagements, et une convention est signée avec le club depuis 2012 pour vraiment limiter ce passage… Le fait est aujourd’hui que ce n’est pas respecté. Puisque les gens ne comprennent pas, nous allons fermer l’accès. Ce n’est pas par plaisir que nous en arrivons là mais j’espère que les gens finiront par comprendre et que nous pourrons débloquer l’accès à terme. Désormais en tout cas, il sera fermé et pourra juste être ouvert en cas de force majeure ou de demande justifiée du club».
Dans cette décision, David Marti ne souhaite pas pour autant incriminer l’équipe dirigeante du COCB, «qui fait le maximum pour que tout le monde soit respecté». C’est de la part des riverains que le co-président Jean-Paul Pelloux a dû encaisser les remontrances et critiques. «On ne demande qu’à être respectés et aujourd’hui nous ne le sommes pas», a-t-on fait remarquer dans l’assistance. Ont été alors passés en revue les barbecues, les concours de pétanque, les parties de ballon en fin de soirée… «Je suis venu habiter ici en 2000. C’était d'une vraie tranquillité, et aujourd’hui c’est le bordel, jusqu’aux insultes !», s’est même indigné un riverain.
Invité à répondre directement à ces remarques, Jean-Paul Pelloux a tenu à assurer de son respect aux habitants à proximité du club-house, tout en affirmant que son objectif reste sportif dans les fonctions qui sont les siennes. «Il faut bien comprendre aussi que ces soirées-là font partie de la vie d’un club», a-t-il ajouté pour tempérer les propos des riverains. Un sentiment partagé aussi par le maire du Creusot, même si la décision prise reste ferme : «Il faut un seuil de tolérance des deux côtés, notamment accepter qu’un club vive et fasse des rassemblements. Mais il faut aussi que ce club comprenne que tout n’est pas permis…».
La discussion étant close, les questions de circulation sont vite venues. L’installation d’un Stop a été demandée en bout de l’impasse de la rue de Serbie… Celui par contre à l’intersection de la rue de Bourgogne et de la rue de Volnay est «mal placé»… Petite rue de la barre, c’est le stationnement «sauvage» qui a été dénoncé les jeudis matins, jour du marché des 4 Chemins (une demande de verbalisation sera faite par la Ville auprès de la Police)… Quant à la vitesse, plusieurs rues ont été citées, dont la rue Joffre, jusqu’en haut des Groisons… Une avenue sur laquelle l’adjoint au maire Bernard Durand a informé qu’un passage protégé sera rehaussé et que la mise en place d’un radar pédagogique est envisagée. D’autres aménagements sur cet axe sont planifiés avant l’été, notamment au croisement dans le haut des Groisons. Rues du Canada et Jean Garnier, la Communauté urbaine Creusot Montceau «compte étudier la possibilité de nouveaux aménagements» pour casser la vitesse selon Evelyne Couillerot, sachant que le Conseil Départemental de Saône-et-Loire a prévu une refonte de cet axe de circulation. Le petit carrefour au niveau du parking de Montporcher et de la sortie de la rue Jouffroy - qui ne fait visiblement pas l’unanimité - pourrait être alors rénové d’une autre manière. Le traçage par la même occasion d’une piste cyclable est une idée avancée. Et sur la question de la propreté, si celle des trottoirs a amené David Marti à renouveler des explications sur les «mauvaises herbes» à tolérer davantage, c’est surtout la saleté des statues Schneider qui a été reprochée à la municipalité.
Conseiller municipal délégué à la Culture, Bernard Paulin a fait savoir que celle en face de l’Hôtel-Dieu et celle aux abords de la place Schneider devront être effectivement nettoyées, d’autant plus en rappelant le projet de poursuivre l’ouverture du parc de la Verrerie sur la ville. Dans cette démarche de mise en valeur du Patrimoine creusotin, il a aussi été confirmé que le Marteau Pilon ne sera pas déplacé pour des raisons de coûts, mais qu’il sera tout de même revalorisé.
Outre les finances, contraintes et rigoureuses selon David Marti, la majorité municipale a annoncé trois événements dont nous reparlerons bientôt : les Beaux Bagages - Un été au Creusot 2017, la Fête de la Musique le mardi 21 juin, et très prochainement, puisque c’est ce dimanche 21 mai au coeur de ville, Festi’Familles.
Alix BERTHIER