dimanche 19 novembre 2017
Sondage
Appréciez-vous le passage à l'heure d'hiver ?
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, André Accary, président du conseil départemental évoque le débat d’orientation budgétaire programmé ce jeudi, avec un fort volume d’investissements. Avec aussi des annonces :
Le Président de l'Elan Chalon se confie dans une longue interview vérité.
«Le club vit une des périodes les plus difficiles qu'il a connues»
«L’équipe est traumatisée et cabossée»
«L'Elan est malade mais on a commencé la thérapie»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

EHPAD DÉPARTEMENTAL DU CREUSOT : La «majorité silencieuse» fait le point…

13/07/2017 09:29Lu 2939 foisImprimer l’article
Nous, majorité silencieuse,  de l’Ehpad départemental du Creusot tenons à remercier chaleureusement l’ensemble des  personnes qui ont apporté leur soutien à notre initiative fin avril.


En effet, 233 personnes ont signé la pétition : Quel avenir pour l’établissement ? Promouvoir la qualité de vie des résidents, retrouver la sérénité au travail.
Cette lettre et la pétition ont été envoyées au ministère des affaires sociales et de la santé qui a pu mesurer à quel point les informations transmises par les organisations syndicales de l’Ehpad étaient fausses.
Nous persistons et signalons que la seule pression constatée ces derniers mois est le fait des représentants du personnel qui ont créé par leurs agissements un climat délétère. Nous notons que les agents écoeurés des procédés infects utilisés par ces représentants du personnel (injures, humiliations, intimidations) rendent leurs cartes.
Nous persistons et dénonçons une manœuvre politique locale afin de destituer un directeur.
Une enquête administrative a eu lieu en mai afin de permettre au Centre National de Gestion d’avoir une vision claire de la situation.
Nous déplorons qu’aucune information n’ait été transmise au personnel,  aux résidents et familles qui sont pourtant les premiers concernés.
Nous avons interpellé les élus locaux quant à la situation grave que traverse l’établissement et obtenu une seule réponse du député nouvellement élu. Nous l’en remercions vivement.
Nous agissons pour promouvoir la qualité de vie des résidents et retrouver la sérénité au travail.
La situation actuelle en suspens de l’Ehpad ne règle rien des habitudes inadmissibles que ce sont octroyées quelques uns au fil des ans, aux dépens du dialogue social et du bon fonctionnement de l’établissement.
Nous réaffirmons qu’il nous faut poursuivre sur la dynamique des projets : micro-crèche intergénérationnelle restauration rapide, véhicule électrique, formation du personnel structurante pour leurs pratiques quotidiennes….
Nous réaffirmons que les missions d’un  directeur sont de diriger l’établissement et non pas celles des syndicats.
Nous croyons en l’avenir de cet établissement qui exige que soit mis fin à l’attitude d’impunité des représentants syndicaux et de leurs proches sympathisants.
 Le Collectif composé d’agents, de familles et de proches