mardi 23 octobre 2018

Pour les réservations individuelles

Soirée Beaujolais 29€/personne

(apéritif et café compris)

Jeudi 15 Novembre

Retrouvez d’autres déjeuners en réservations individuelles, d’ici la fin de l’année !
Questions à...
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Le directeur de l’Hôtel-Dieu du Creusot fait le point dans une longue interview. Il répond aux syndicats qui ont manifesté, fait le point sur le fonctionnement de l’établissement, dont l’activité se développe.
«Pour toutes nos équipes, il n’y aura jamais assez de patients».
«En Saône-et-Loire, les plus grandes difficultés ne se concentrent pas au Creusot»
«1,2 million d'euros d'investissements sont engagés»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

CYCLISME : Le fabuleux mois de juillet de Julia Marpaud

11/08/2018 10:30Lu 4027 foisImprimer l’article
Creusotine de naissance, passionnée de danse et de cyclisme, Julia Marpaud a participé pour la seconde année consécutive au Tour de France au sein de la caravane publicitaire.
Ayant dû s'exiler pour des raisons professionnelles à Chalon-sur-Saône, Julia Marpaud a gardé de nombreuses attaches et de nombreux amis au Creusot et c'est tout naturellement qu'elle a répondu favorablement à notre demande ; raconter ses 3 semaines de rêve au sein des véhicules de la Française des Jeux qui sillonnent l'intégralité des étapes du Tour de France. Mais la caravane du Tour de France c'est une machine bien huilée avec des mécaniques de précision et des questions de sécurité à respecter draconiennes.
Julia nous fait vivre à travers son récit détaillé et illustré, les 3 semaines du Tour de France de l'intérieur.
Début du Tour pour moi le mercredi 4 juillet à l'agence à Paris, départ pour Pornic où nous aurons 3 jours de préparation avant le début du Tour. Au programme: ateliers préventifs (premiers secours, incendies...) et réunions d'informations (risques terroristes, règles à respecter durant le Tour...).
Le Caravane du Tour de France c'est:?
- La 2ème motivation du public pour venir au Tour
?- 31 partenaires
?- 600 caravaniers (480 caravaniers et 120 techniciens)
?- 160 véhicules?
- 30 minutes de spectacle
?- 11km de cortège
Dispositif de la FDJ:
Un trek, 5 voitures C3 et 2 chars.
Un chef caravane, 9 conducteurs, 7 hôtesses distributrices.

Grand départ en Vendée et première étape depuis Noirmoutier-en-l'Île, début d'une très grande aventure. Je découvre ensuite la Bretagne que je ne connais pas, gros coups de cœur pour les villes de Concarneau et de Châteaulin. ?Cap sur le Nord avec l'étape du 15 juillet entre Arras-Roubaix qui a été l'une des plus marquantes pour moi, j'attendais avec impatience cette étape des Pavés, moi qui suis une très grande fan de cyclisme et de la course de l'enfer du Nord, Paris-Roubaix. Veille du premier jour de repos et jour de finale de la Coupe du Monde de football. Les coureurs s'envolent en avion pour Annecy, mais pour la caravane, un transfert de 800km nous attend pour redescendre les véhicules. Arrêt dans une Aire d'autoroute pour regarder ensemble la victoire des Bleus. ?Au programme de la 2ème semaine: Les Alpes et ses étapes mythiques de montagne, mes préférées. De l'ambiance, énormément de monde, encore plus de sourires, et des paysages à couper le souffle. Le barrage de Roselend est ma plus belle image de ce passage en montagnes et mon souvenir le plus fou est le Virage numéro 7 des Hollandais dans la montée de l'Alpe d'Huez, ils étaient sur place depuis 2 jours et avaient créés une boîte de nuit éphémère. ?Deuxième jour de repos à Toulouse après une soirée organisée pour les caravaniers du Tour de France dans un lieu d'exception. La fatigue se fait sentir après 2 semaines sur les routes. ?Dernière ligne droite au départ de Carcassonne en direction des Pyrénées avec un passage en Espagne. Là sera le plus beau souvenir d'étape de mon Tour: Le col du Tourmalet et le Col de l'Aubisque, en Altitude nous nous sommes retrouvés au dessus des nuages, j'avais l'impression d'être dans un rêve. Beaucoup d'émotion. Le départ de Lourdes était très marquant également puisqu'il s'est fait au pied du sanctuaire. ?Très gros transfert pour Paris depuis Espelette, 8h de route avant de vivre le final mythique du Tour sur les Champs-Elysées, c'était génial et très fort en émotions.

Journée type: ?- Réveil à 5h du matin?- 1h de trajet minimum pour rejoindre le départ de l'étape?- Arrivée au premier parking technique où les poids lourds et nos techniciens nous attendent pour tracter les décors sur les voitures avec les garçons. Les filles s'occupent de charger les goodies (21000 par jour) et de nettoyer les véhicules.?- Arrivée sur le parking caravanes vers 10h: Le temps pour toutes les marques de se retrouver et de danser la chorégraphie de la caravane avant de démarrer l'étape?- Étape d'environ 6h avec une seule petite pause technique pour faire pipi et manger très rapidement, 5min top chrono?- Fin d'étape vers 16h30: Parking technique pour démonter les décors et vider les voitures?- Arrivée à l'Hôtel vers 20h

Mon expérience personnelle :? C'est mon deuxième Tour de France avec la Française des Jeux, j'ai été recrutée en 2017 après un entretien collectif à Paris avec une agence évènementielle qui gère 6 marques sur la caravane. Des milliers de candidatures pour très peu de retenus. Ils cherchent avant tout des personnes souriantes, motivées et qui n'ont pas peur de vivre en collectivité. Car le Tour c'est une expérience unique où savoir vivre avec beaucoup de monde tous les jours est primordial et c'est ça qui me plait avant tout. ?Durant les deux éditions j'ai fait énormément de rencontres dont certaines resterons à vie c'est certain. Il y a tous les âges, les caravaniers viennent des 4 coins de la France et de métiers différents, c'est très enrichissant. On est un peu coupés du monde pendant un mois alors on est obligés de compter les uns sur les autres, de se soutenir quand il y a des baisses de moral ou de la fatigue. Il faut savoir que ce n'est pas les vacances, 8000km de route en 3 semaines ce n'est pas rien, on change d'Hôtel chaque jour, il faut tenir le rythme et c'est très fatiguant, mais ça vaut le coup. On n'est jamais tout seuls, notre rythme de vie est intense alors le retour à la réalité et à nos quotidiens est assez brutal et compliqué. Je suis très nostalgique quand je repense à tout nos bons moments sur le Tour mais je me rends compte de la chance unique que j'ai de vivre ça. Voir les gens heureux sur le bord des routes c'est la plus belle des récompenses, même si j'ai reçu pas mal de choses dans le visage comme de la bière, des branches d'arbre, de la nourriture, ce n'est qu'un petit pourcentage.?Cette année nous avons vécu en parallèle la Coupe du Monde de football, nous regardions les matchs tous ensemble, pas toujours dans des conditions simples mais je me rappèlerai toute ma vie que lors de cette deuxième grande victoire des bleus j'étais sur les routes du Tour de France.?Je suis une grande passionnée de cyclisme grâce à mon papa. Toute l'année je suis de près les courses, de la plus petite à la plus grande, je connais chaque équipe et quasiment tout les coureurs. Évidemment j'ai une petite préférence pour l'équipe FDJ. Lors d'une étape cette année j'ai eu la chance d'être au départ, j'ai pu enfin approcher les coureurs et leur parler grâce à mon accréditation, j'étais très heureuse.

En résumé: ?De loin la meilleure expérience de ma vie, il faut le vivre pour se rendre compte. Une ambiance vécue nulle part ailleurs, des caravaniers géniaux et toujours de bonne humeur, une organisation millimétrée qui ne laisse place à aucun imprévu. Vivement donc le prochain grand départ 2019 qui se fera depuis Bruxelles. En attendant (non sans impatience), je sais que je vais revoir plusieurs caravaniers en-dehors, la magie du Tour prospère donc toute l'année.
Julia Marpaud, 24 ans, chalonnaise et danseuse