lundi 23 octobre 2017
Sondage
Craignez-vous une pénurie de carburant avec la grève des routiers ?
Questions à...
Vice-président du Conseil Régional en charge de l’économie, Jean-Claude Lagrange parle exportation, santé économique et enjeux de formations, dans une interview à creusot-infos.
Dans une interview à creusot-infos, la 1ère adjointe au Maire du Creusot, en charge des travaux, précise les choses au sujet du vaste chantier du pont de la gare.
Se déclarant «blessée» par les «attaques personnelles» qui l’ont visée, Marie-Guite Dufay répond à l’opposition. Notamment sur l’agriculture et les actions de la Bourgogne – Franche-Comté. Elle parle aussi apprentissage, lycées, tourisme…
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

COUP DE GUEULE : «Messieurs les cyclistes vous n’êtes pas seuls au monde»

05/11/2016 03:18Lu 1844169 foisImprimer l’article
Un fidèle internaute nous a adressé un message avec deux photos. Deux photos «pour dénoncer le comportement de cyclistes qui doivent être persuadés qu’ils sont seuls au monde, que la route leur appartient». Nous publions donc son «coup de gueule» pour interpeller les consciences.
«Messieurs ce vendredi en fin de journée, j’ai décidé de solliciter creusot-infos pour dénoncer le comportement de cyclistes qui doivent être persuadés qu’ils sont seuls au monde, que la route leur appartient. Ces cyclistes, en premier lieu, ce sont vous quatre qui circuliez ce vendredi après-midi entre le monument aux morts et les Riaux. Je me suis retrouvé derrière vous juste avant la Combe des Mineurs. Je vous ai suivi pendant longtemps, jusqu’à la fontaine du Petit Train…. Vous rouliez le plus souvent à trois de front et même à quatre !
Du côté de la Combe des Mineurs, impossible de vous doubler car avec le virage c’était trop dangereux. Ensuite, bloqué derrière vous, j’ai croisé plusieurs véhicules. Bien que je n’avais pas forcément de temps à perdre, je me suis abstenu de vous doubler, car je ne voulais pas provoquer un accident et risquer d’envoyer l’un de vous ou même plusieurs à l’hôpital. Si tel avait été le cas, je me demande bien qui aurait été jugé responsable.
Alors si j’ai décidé de vous écrire par le biais de creusot-infos, c’est pour vous dire ma colère. Comme la vitesse était plutôt basse, que vous n’aviez pas l’air spécialement pressé, j’ai osé prendre mon téléphone pour faire ces photos. Pour apporter des preuves. Pour justifier ma colère et celle d’autres automobilistes qui comme moi se retrouvent parfois derrière des groupes de cyclistes dans l’impossibilité de les doubler sans prendre des risques.
Cela est récurrent, mais force est d’admettre que de plus en plus souvent vous êtes nombreux à circuler avec des comportements peu respectueux des autres usagers et du code de la route.
Car cela vaut pour vous messieurs et vos amis qui estiment en roulant à plus de deux ou trois de front qu’ils ont tous les droits, en se croyant sur le Tour de France...
Mais cela vaut aussi pour ces cyclistes qui pour aller plus vite passent les feux rouges, grillent les Stop et roulent sur les trottoirs. J’ai d’ailleurs failli me faire renverser il y a quelques mois en sortant d’un commerce rue Maréchal Foch et en prime je me suis fait insulter car j’ai crié pour dire ma désapprobation.
Je suis aussi en colère parce que  récemment j’ai reçu un PV pour avoir été flashé à 53 au lieu de 50 sur une route de l’agglomération du Creusot où on ne peut pas dire que j’avais une conduite dangereuse. Mais tant pis pour moi, puisque je n’ai pas respecté le code de la route. Par contre je n’ai encore jamais vu la Police ni les gendarmes arrêter des cyclistes. Et pourtant, ils sont nombreux à avoir des comportements dangereux. Je suppose que ne dois pas être seul à les voir, ou alors c’est que les forces de l’ordre regardent ailleurs.
Je ne souhaite pas d’accidents à quiconque, mais messieurs comprenez qu’en vous conduisant ainsi vous vous exposez à des drames. Je me doute que mes propos ne vont pas plaire à tout le monde. J’ose espérer que les cyclistes qui ont un comportement exemplaire comprendront mon coup de gueule. Je n’aime pas les amalgames. Mais il faut savoir parfois dénoncer des comportements irresponsables, alors je l’ai fait».

Un fidèle de creusot-infos