dimanche 20 août 2017
Sondage
Souhaitez-vous que le Tour de France revienne au Creusot et/ou dans la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau ?
  • Oui
     66% 694
  • Non
     33% 349
Questions à...
«La Saône-et-Loire c’est 3000 créations par an»
«Mon objectif est vraiment d’éviter les doublons pour gagner en efficacité»
«Aller vers un CFA unique Sud Bourgogne»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

COMMUNAUTÉ CREUSOT-MONTCEAU : Le Président François Hollande qualifie Mecateamcluster de «modèle»

18/04/2017 17:48Lu 10288 foisImprimer l’article
Pour ponctuer sa visite sur le site du Mecateamcluster aux Chavannes, le Président de la République a confirmé l’engagement de l’État pour une plateforme fédératrice et innovante.
Le reportage-photos de creusot-infos.
ACTUALISÉ à 17h48.
Même à moins d’une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, et donc à moins de trois semaines de la désignation officielle d’un nouveau Président de la République, la venue du Président sortant, mais encore en exercice, fut bien marquée au sein du Mecateamcluster.
Après être revenu sur la reconnaissance de l’État il y a quelques années lors de la création de ce cluster, le seul en France dédié à la maintenance des engins de travaux ferroviaires, Didier Stainmesse, président de l’association Mecateamcluster, a aussi rappelé la labellisation accordée par l’État en 2014, inscrivant le cluster dans une démarche d’investissements d’avenir et lui promettant une dotation de plus de 6 millions d’euros, sur un total de plus de 20 millions d’euros d’investissements.
Le dernier avis favorable de la part de l’État, et non des moindres, date de janvier 2017, qui vient en quelque sorte valider le projet de campus du cluster et ouvrir la voie à un développement plus poussé. «C’est ainsi une triple reconnaissance des services de l’État, et c’est un triple remerciement que nous vous adressons…», a alors résumé le président, en appuyant aussi sur une dynamique : «C’est avec fierté que je représente les adhérents de notre association Mecateamcluster, constituée d’une centaine de petites, moyennes et grandes entreprises. Il nous paraissait évident de concentrer les savoir-faire locaux dans la construction et la conception d’engins mobiles, avec la présence sur le territoire des sociétés Terex, Métalliance, Novium, d’Alstom Transport, Haulotte et NFM, pour ne citer qu’eux… Sans oublier une multitude de sous-traitants. Aujourd’hui, avec l’accueil enthousiaste des grandes entreprises du ferroviaire, nous pouvons dire que la filière ferroviaire s’est appropriée notre démarche».

Un projet né d’un ancrage territorial


Au terme du discours de François Hollande ensuite, Jean-Claude Lagrange s’est dit très satisfait. Lorsque l’opération a débuté il y a cinq ans, il était d’ailleurs président de la Communauté Creusot-Montceau, et aujourd’hui il constate l’avancée réalisée : «Au départ, nous avions quelques chefs d’entreprises et une collectivité qui y croyaient. Avec le soutien de l’État et le programme tel qu’il est prévu, sur l’emploi, sur la formation, on a réellement structuré une filière qui est inscrite dans le paysage national ferroviaire avec la présence notamment des grands groupes et avec la chance de voir venir s’implanter ici de nouvelles entreprises. Obtenir de l’État les financements démontre bien tout l’intérêt que le Gouvernement a pour un tel projet. Et là, je pense que François Hollande l’a bien compris en venant, il s’agit vraiment là un ancrage territorial de chefs d’entreprises, d’enseignants et d’élus locaux qui ont fait émerger ce projet. Il vient bien du territoire avant tout».
Un bon quart d’heure plus tôt, le Président de la République venait de dévoiler la plaque attestant de sa présence ce mardi 18 avril pour le lancement d’un nouveau chantier pour Mecateamcluster. «Je suis bien conscient de ce que vous avez engagé comme pari il y a quelques années, parce qu’il s’agissait de fédérer des énergies de mobiliser des entreprises, de convaincre les élus et l’État pour réussir une aventure industrielle», a d’abord commencé François Hollande, comme pour saluer ces initiatives dans un bassin communautaire non épargné par les crises industrielles par le passé.
Mais en parlant de l’industrie, le Président a conforté ce bassin dans le domaine, d’autant plus sur «un département où les emplois industriels représentent plus de 20% des actifs du territoire». Quant au cluster et à son développement, il s’inscrit selon le Président dans ces mutations industrielles qui ont permis au territoire de rebondir. «L’État a voulu jouer un rôle important dans le redressement de l’industrie de notre pays», en a alors profité François Hollande, pour rappeler quelques éléments de sa politique menée depuis 2012 (pacte de responsabilité, sanctuarisation du crédit impôt recherche, soutien à l’investissement), au nom selon lui d’une compétitivité à retrouver, par rapport à l’Allemagne (20% de la population active dans l’industrie outre-Rhin, contre 12% en France) mais aussi par l’innovation et la recherche, «pour des produits d’excellence».

Plus de 8 millions d’euros justifiés

par le chef de l’État


«Pour encourager l’innovation et la recherche, il nous fallait développer des programmes d’investissements d’avenir, notamment par des plateformes, des clusters, des pôles de compétitivité, comme le vôtre», a ajouté le Président de la République, en prenant en l’occurrence en exemple le cluster Mecateam, implicitement qualifié de fiable par François Hollande. En plus des 6 millions d’euros accordés concernant le développement de la plateforme de services mutualisés, plus de 2 millions le sont aujourd’hui pour la formation professionnelle. Des dotations justifiées, d’après les propos du Président, par une organisation solidement structurée. Et il a salué à nouveau en ce sens les porteurs du projet, entrepreneurs et collectivités.
«Vous avez fait le choix de transformer les friches pour en faire des lieux d’investissements, d’emploi et d’activité, avec à la fois l’empreinte du passé et des perspectives», leur a-t-il adressé, tout en affirmant une conviction en l’industrie ferroviaire : «C’est une industrie promise à un grand avenir au vu des investissements que nous avons lancés dans cette filière, y compris dans la maintenance». Plus largement, le Président de la République a réaffirmé : «Il y a un avenir pour l’industrie en France, et ceux qui prétendent le contraire se trompent. Il nous faut de l’industrie, c’est ce qui nous permet d’avoir de nouveaux produits… dans l’aéronautique, dans le nucléaire (sollicitation au Royaume-Uni), dans l’automobile (rachat d’Opel par PSA)…».
Au Mecateam donc, François Hollande a souhaité des projets d’innovation accompagnés par la BPI, une structuration assurée sur cette plateforme des Chavannes, et des formations innovantes. L’innovation, le Président en a même parlé telle une priorité bien assimilée dans le cluster : «C’est ici qu’elle décide, qu’elle se prépare, qu’elle se diffuse…». La formation quant à elle a été dite «essentielle» car mise en place ici dans des métiers d’avenir. Avec le lancement du nouveau chantier, notons aussi que 200 emplois directs ou indirects sont estimés. «Vous êtes un modèle», a conclu François Hollande, en soulignant le travail sur ce dossier et sur d’autres de Christophe Sirugue, son secrétaire d’État à l’industrie.
La construction du campus Mecateam est prévue à partir du deuxième semestre 2017. Depuis 2012, 130 étudiants et plus de 2 500 professionnels de la filière ferroviaire ont été accueillis en formation professionnelle sur le site des Chavannes.

François Hollande en visite sur le site des Chavannes

François Hollande est arrivé peu avant 12h sur le site des Chavannes où l'attendait  Didier Stainmesse, président de Mecateamcluster pour une visite du chantier école mais aussi pour assister à la présentation d'un projet unique en France, un "cluster de la maintenance des engins de travaux ferroviaires", une pépinière d'entreprises du monde ferroviaire associées à des sites de formation comme le lycée professionnel du bassin de Montceau-les-Mines.
Et c'est à la présentation "d'un beau succès" auquel a assisté le président de la République ce mardi matin ; vice-président du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Jean-Claude Lagrange était aux côtés de Didier Stainmesse pour vanter les réussites du Projet qui "au départ était une histoire d'hommes ; ici il y avait une friche industrielle, la Communauté Creusot-Montceau a porté cette opération et ce projet d'établir le seul cluster français de la maintenance des engins de travaux ferroviaires. Et nous avons été suivis dans ce projet par les entreprises du monde ferroviaire et on peut souligner la très belle réactivité de l'Education Nationale et du lycée professionnel du bassin de Montceau qui s'est immédiatement inscrit dans le projet. Les professeurs de l'établissement qui pour certains étaient issus du bassin ouvrier local et qui viennent du monde de l'industrie ont perçus d'emblée qu'associer la formation au projet était nécessaire".
Des propos qui ont trouvé écho aux oreilles du président de la République qui s'est félicité de la "réussite de ce centre d'innovations et nous savons que faire travailler plusieurs entreprises en même temps sur un projet commun, ce n'est pas toujours évident. Dans un secteur en pleine mutation comme celui de la Maintenance dans le domaine ferroviaire, c'est remarquable" a souligné François Hollande après que conjointement, Didier Stainmesse et Jean-Claude Lagrange lui aient évoquer les projets à venir du Mecateamcluster, à savoir notamment la Mecateamplatform qui verra ses premiers jalons posés avec la halle de Maintenance qui est prévue pour le début 2018 ou encore les projets de se tourner vers l'International, avec notamment la présence ce mardi de représentants d'entreprises espagnoles.
"Avec plus de 100 adhérents en réseau, des TPE/PME, des grands groupes mais aussi de centres de formation privés/publics et le soutien des collectivités, des infrastructures qui ont vu le jour, le Mecateamcluster n'est plus aujourd'hui un projet un peu fou, c'est une réalité avec à l'horizon 2 ou 3 ans, près de 200 emplois sur le site et pour les sous-traitements" ont évoqué tour à tour le président du Mecateam et le Vice-Président du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté.
Le Mecateamcluster, c'est aussi un centre de formation avec des "voies-ferrées-Ecole", et c'est donc vers ce chantier-école que s'est rendu François Hollande accompagné par des représentants des entreprises qui participent à la pépinière qu'est le Mecateam mais aussi par de nombreux élus locaux venus montrer que l'association public/privé a été une belle opération entre entreprises privées et collectivités (Région, Département, Communauté Creusot Montceau et l'Etat). Ainsi, André Accary, président du Conseil Départemental de Saône-et-Loire a rappelé que le Département reste le plus gros actionnaire du projet malgré le transfert des compétences entre Région et Département. Pour la Communauté Creusot-Montceau qui a pris en charge l'acquisition des terrains pour lancer le projet, Jean-Claude Lagrange a rappelé que dans un mois, les travaux de la Halle de Maintenance qui va accueillir 3 voies dédiées à la maintenance vont être lancés.
Le président a suivi deux exercices sur le chantier-école et s'est entretenu avec les stagiaires venus de Rennes pour recevoir leur habilitation qu'ils passent donc sur le site des Chavannes ; et la question du logement des futurs étudiants du Campus Mecateam a été évoquée par Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines qui a parlé de la possibilité de réhabiliter des friches industrielles situées en plein centre-ville de Montceau pour en faire des logements étudiants.
Une remarque que le Président de la République a bien entendu et qu'il a repris avant de terminer sa visite. Une visite du Mecateamcluster qui lui a donc permis de souligner que "depuis 2012 nous avons redressé notre industrie et Christophe Sirugue, le Secrétaire d'Etat à l'Industrie depuis plusieurs mois y a largement contribué".
Après avoir suivi la présentation de l'entreprise Novium et avant de dévoiler une plaque inaugurale en compagnie du président du Mecateamcluster, le président François Hollande a salué le travail de toutes et tous en déclarant "qu'avec la réussite de votre projet, vous êtes un MODÈLE".
Tous les membres du Mecateamcluster à retrouver ici
Reportage : Alix BERTHIER
et Nicolas AKCHICHE