mercredi 17 octobre 2018

Rendez-vous dans votre agence Selectour Voyages Girardot, 20 rue Maréchal Foch

Édito
En annonçant qu’elle ne s’interdisait rien du tout pour 2021, Marie-Guite Dufay a envoyé un message plus que subliminal aux prétendants…
Questions à...
Le directeur de l’Hôtel-Dieu du Creusot fait le point dans une longue interview. Il répond aux syndicats qui ont manifesté, fait le point sur le fonctionnement de l’établissement, dont l’activité se développe.
«Pour toutes nos équipes, il n’y aura jamais assez de patients».
«En Saône-et-Loire, les plus grandes difficultés ne se concentrent pas au Creusot»
«1,2 million d'euros d'investissements sont engagés»
Après le match perdu contre Villeurbanne et après les 5 premiers matchs, Dominique Juillot dresse un premier bilan dans une longue interview.
Dans une longue interview à creusot-infos, Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil Régional de Bourgogne - Franche-Comté, se livre sur de nombreux sujets, y compris celui des prochaines élections régionales en 2021 !
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Breuil

LE BREUIL : Restaurant scolaire : La première pierre a été posée ce vendredi matin

12/10/2018 13:46Lu 1718 foisImprimer l’article
La pose de la première pierre du nouveau restaurant scolaire a eu lieu ce vendredi en fin de matinée, sur l'emplacement de l'ancien restaurant.
Acte symbolique, la « première pierre » du nouveau restaurant scolaire a été posée ce vendredi en fin de matinée. Cet événement s'est déroulé en présence de nombreux élus brogéliens entourant Chantal Cordelier maire, ainsi que les intervenants des dossiers comme Roland Landré coordonateur (OPC) et l'architecte Amélie Rieux-Faraut, du cabinet AMD architectes-ingénieurs.  L'occasion pour madame le Maire de rappeler qu'il s'agissait là, financièrement (1,2 millions d'euros), du plus gros projet du mandat, dans une démarche résolument tournée vers l'enfance jeunesse. Chantal Cordelier a expliqué que ce nouveau restaurant était construit sur l'emplacement de l'ancien devenu vétuste et ne répondant plus aux normes d'aujourd'hui. « On a fait le choix de faire table rase et de construire un bâtiment d'une surface de 380 m2, soit le double de l'ancien, permettant aux élèves de maternelle et du primaire de déjeuner sur le même lieu, mais dans un espace dédié pour chaque école. ». L'espace cuisine a également été doublé et offrira avec ses 120 m2 un meilleur confort et de meilleures conditions de travail au personnel chargé de préparer les repas.

Des objectifs précis

Bien sûr les deux objectifs du projet ont été rappelés, s'agissant d'offrir aux enfants, pendant la pause méridienne, un lieu agréable, calme et lumineux. Et nous l'avons dit, d'assurer de bonnes conditions de travail au personnel qui bénéficiera aussi de matériel performant. Amélie Rieux-Faraut, a pour sa part remercié la municipalité pour ses aides, et a expliqué les enjeux du chantier qui étaient de démolir l'ancien restaurant et de reconstruire un nouveau sur le même emplacement, tout en l'intégrant dans le quartier, en alignement de la rue. «Avoir des espaces distincts pour les enfants de maternelle et de primaire était important. On a beaucoup travaillé sur l'ambiance des salles de restauration avec un effort important sur l'acoustique, afin d'apporter du confort aux élèves pendant le temps de repos, c'était important, aussi nous avons beaucoup travaillé cet aspect là...». Dès lors, aidée de ses adjoints Florina Moreau, chargée de l'enfance et de la jeunesse et Pierre-Alain Chagniot, chargé de l'aménagement, du développement durable et de l'urbanisme, Chantal Cordelier pouvait poser très symboliquement la première pierre du nouveau restaurant scolaire dont l'ouverture, il faut le rappeler, est prévue pour la rentrée scolaire 2019.
JCP