dimanche 17 février 2019
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.

Marie-Guite Dufay : «Travaillons ensemble et faites confiance aux territoires»
Jean-Patrick Courtois : «Il y en marre des normes»
Michel Suchaut : «Le principal problème de la France c’est le recrutement»
Patrick Merliaud : «Commandez les EPR dont la France a besoin»

Exclusif

André Accary : «Faites confiance aux territoires»
Jérôme Durain : «Quelles mesures concrètes pour aider les Maires à boucler leurs budgets ?»
David Marti : «Soutenez nous pour le maintien des services publics»
Rémy Rebeyrotte : «La santé, la mobilité, le numérique sont des sujets majeurs»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Breuil

LE BREUIL : Restaurant scolaire : La première pierre a été posée ce vendredi matin

12/10/2018 13:46Lu 1969 foisImprimer l’article
La pose de la première pierre du nouveau restaurant scolaire a eu lieu ce vendredi en fin de matinée, sur l'emplacement de l'ancien restaurant.
Acte symbolique, la « première pierre » du nouveau restaurant scolaire a été posée ce vendredi en fin de matinée. Cet événement s'est déroulé en présence de nombreux élus brogéliens entourant Chantal Cordelier maire, ainsi que les intervenants des dossiers comme Roland Landré coordonateur (OPC) et l'architecte Amélie Rieux-Faraut, du cabinet AMD architectes-ingénieurs.  L'occasion pour madame le Maire de rappeler qu'il s'agissait là, financièrement (1,2 millions d'euros), du plus gros projet du mandat, dans une démarche résolument tournée vers l'enfance jeunesse. Chantal Cordelier a expliqué que ce nouveau restaurant était construit sur l'emplacement de l'ancien devenu vétuste et ne répondant plus aux normes d'aujourd'hui. « On a fait le choix de faire table rase et de construire un bâtiment d'une surface de 380 m2, soit le double de l'ancien, permettant aux élèves de maternelle et du primaire de déjeuner sur le même lieu, mais dans un espace dédié pour chaque école. ». L'espace cuisine a également été doublé et offrira avec ses 120 m2 un meilleur confort et de meilleures conditions de travail au personnel chargé de préparer les repas.

Des objectifs précis

Bien sûr les deux objectifs du projet ont été rappelés, s'agissant d'offrir aux enfants, pendant la pause méridienne, un lieu agréable, calme et lumineux. Et nous l'avons dit, d'assurer de bonnes conditions de travail au personnel qui bénéficiera aussi de matériel performant. Amélie Rieux-Faraut, a pour sa part remercié la municipalité pour ses aides, et a expliqué les enjeux du chantier qui étaient de démolir l'ancien restaurant et de reconstruire un nouveau sur le même emplacement, tout en l'intégrant dans le quartier, en alignement de la rue. «Avoir des espaces distincts pour les enfants de maternelle et de primaire était important. On a beaucoup travaillé sur l'ambiance des salles de restauration avec un effort important sur l'acoustique, afin d'apporter du confort aux élèves pendant le temps de repos, c'était important, aussi nous avons beaucoup travaillé cet aspect là...». Dès lors, aidée de ses adjoints Florina Moreau, chargée de l'enfance et de la jeunesse et Pierre-Alain Chagniot, chargé de l'aménagement, du développement durable et de l'urbanisme, Chantal Cordelier pouvait poser très symboliquement la première pierre du nouveau restaurant scolaire dont l'ouverture, il faut le rappeler, est prévue pour la rentrée scolaire 2019.
JCP