lundi 22 juillet 2019

Au départ de Bourbon-Lancy, les échappées à vélo offrent des parcours sympas pour tous les amateurs de la petite reine et de VTT. Découvrez deux bons plans !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Breuil

LE BREUIL : Aïkido, la coopération au service de la coordination

18/04/2019 09:12Lu 819 foisImprimer l’article
Dimanche, certains aïkidokas du Breuil se sont déplacé à Paray-le-Monial, afin de suivre les enseignements de Kader Bentata.
Ce dernier a proposé d’explorer les « Taï sabaki », c’est-à-dire les déplacements du corps. Lors d’une situation d’attaque frappée ou saisie, le débutant est focalisé sur le haut de son corps pour exécuter la technique lui permettant de ne pas subir l’affront. Oubliant le bas de son corps, il compense par la force et la vitesse et s’épuise rapidement. Découvrir les Taï sabaki, c’est intégrer une vision globale dans laquelle le mouvement des jambes apporte l’efficacité de l’action avec la possibilité de dénouer le conflit probable de manière non-violente. Cela demande de développer une certaine coordination, qui commence par des exercices anodins à priori, et pourtant pas si évidents pour celui qui les découvre pour la première fois. La répétition facilite l’intégration et permet de relâcher les tensions intérieures ; séances après séances, l’attention à l’ensemble de son corps s’accroît, en même temps que les techniques utilisées à cet effet. Ainsi, si le résultat de bien–être est efficient à chaque session, l’enthousiasme est entretenu de longues années par la sensation de progression constante.
Ayant l’opportunité de guider rapidement les novices sur ce que l’on a déjà intégré, le sens de l’entraide et de la coopération enchante immédiatement n’importe quel individu qui choisit de s’initier à cet art de la paix.
L’ambiance conviviale de la pratique s’est d’ailleurs poursuivie autour du verre de l'amitié.

Prochaine rencontre à Chalon le mercredi 15 mai animée par Fabrice Tissier.

Plus d’info sur www.aikidolebreuil.com et 06 23 26 81 26