mardi 20 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Ailleurs

SAINT-GERVAIS sur COUCHES : « Agathe et Louis forever » ou comment Mozart transfigure l’amour !

10/08/2019 14:15Lu 1946 foisImprimer l’article
Pour la deuxième année consécutive, Isabelle FALLOT BILLIER (soprano) et Vincent BILLIER (baryton) ont retrouvé le village de St Gervais sur Couches pour offrir au public leur composition « Agathe et Louis forever », opéra-comique sur la musique de Mozart.
Agathe et Louis, un couple comme il en existe beaucoup : ils s’aiment, ils se marient, il se séparent, ils se retrouvent ! Mais si ce couple traverse des périodes heureuses et des périodes difficiles, la musique de Mozart reste un lien privilégié entre eux.
Ils étaient tellement fougueux que le jour de leur mariage, ils avaient oublié les bagues ! Après cette période t’intense bonheur, les premiers nuages arrivent et les liens se distendent : Agathe a été refusée après une audition, un départ inopiné de Louis pour une représentation n’est pas apprécié surtout qu’un billet d’avion pour Venise est découvert !...
Une naissance annoncée retisse des liens mais c’est la séparation et Agathe console son chagrin en retrouvant un amant qui avait toutes les qualités, bien entendu ! Mais l’idylle ne dura pas et l’espoir renaît de retrouver Louis lors d’une représentation commune. Ce fut chose faite et les projets fusent : « les filles sont grandes, nous sommes libres, et si nous partions en vacances pour atténuer ton blues ma chère Agathe, mais où, en Casamance, l’Afrique, les soirées chaudes... » et l’amour renaitra pour une fin heureuse de cette comédie !
Et tout au long de cette comédie, les musiques de Mozart jouées au piano par Christophe PETIT donnèrent aux textes une grande dimension : « petite musique de nuit », « concerto pour clarinette », « la flute enchantée », « les noces de Figaro »...
Après les applaudissements aux trois interprètes, rendez-vous a été pris pour 2020 avec l’opérette de Jacques Offenbach « La bonne d’enfant »
Prochaines représentations de « Agathe et Louis forever » :    https://www.enveuxtuenvoixla.com
                                            Serge POCHERON