jeudi 20 septembre 2018

Jean-Pierre Grzeskowiak avec «JPG TAXI» et Yann Martinez avec «ACTIV’TAXI» sont à votre service 24h/24 et 7j/7

Édito
Ce n’est pas parce que son retentissement médiatique est énorme, qu’il convient de juger l’affaire Benalla à un niveau supérieur de ce qu’elle est et représente.
De quoi s’agit-il ? D’un garçon qui s’est cru plus fort que les autres, parce qu’il était dans le cercle rapproché de la sécurité du Président de la République.
Questions à...
Dans une interview, Michel Neugnot, 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, fait le point après la rentrée des classes. Le nombre de dossiers «à problèmes» liés aux transports a été divisé par deux.
La gratuité du transport scolaire sera de mise à la rentrée 2019, mais peut-être avec des frais de dossier.
Le Président de la FFR était présent samedi au Parc des sports lors de la journée découverte du rugby féminin organisée par le club des Tigresses. Il était accompagné d'Annick Hayraud, Manager de l'équipe de France féminine
A l’occasion d’une conférence de presse de rentrée, le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire a annoncé une santé olympique pour le recrutement des médecins.
«Le Creusot a vocation à devenir le 5ème pôle»
«45 antennes vont être ouvertes sur tout le département»
«A Mâcon je veux ouvrir un centre en association avec la faculté de médecine»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Ailleurs

SAINT-EUSÈBE : ISOSIGN a eu l’honneur de recevoir Eric Boucourt, Sous-Préfet d’Autun

24/02/2018 11:30Lu 2467 foisImprimer l’article
« L’Etat et la Région peuvent aider une entreprise dynamique mais on ne peut pas être dynamique à sa place » tels sont les propos d’Eric Boucourt ce vendredi 23 février en visite à l’entreprise ISOSIGN à Saint-Eusèbe.
Le Sous-Préfet s’est, en effet, déplacé pour découvrir l’usine et échanger avec son Président Aly Adham notamment sur le développement économique et le dynamisme d’ISOSIGN. Cette visite s’est achevée par un discours devant ses 75 collaborateurs tous réunis pour l’occasion.
La visite a été commentée par Nicolas Reynaud, Directeur Industriel. Les différents postes,  manuels ou automatisés, répétitifs ou non ont été présentés à Eric Boucourt qui a pu s’entretenir brièvement avec quelques employés. ISOSIGN, c’est bien sûr la création de signalisation verticale, c’est également une gamme de produits de marquage routier destinés à la signalisation horizontale ou encore des alternatives pour une signalétique pratique, ingénieuse et modulable.
Mais ce sont surtout les systèmes de gestion de trafic intelligents (ITS) qui sont mis en évidence. Face au développement et à l’apparition dans un très proche futur des véhicules autonomes, l’entreprise ISOSIGN investit dans la recherche et se positionne pour répondre à tous les besoins dans tous les domaines d’activités : routes et autoroutes bien évidemment, mais également voies ferroviaires, centres commerciaux, gares de péage, parking, ouvrages d’art et enfin zones urbanisées des grandes villes (périphériques, voies piétonnes, cyclables, gestion intelligente des temps de parcours ou de stationnement).
 « Je suis heureux de présenter à Monsieur le Sous-Préfet cette jeune entreprise installée à Saint-Eusèbe. Nous avons pris possession de ces locaux qui étaient vides il y a 5 ans pour développer notre activité de signalisation routière. Nous y avons créé 60 emplois durant cette période, c’est ma fierté, c’est notre fierté » s’est exprimé Aly Adham, Président d’ISOSIGN, devant le Sous-Préfet et ses collaborateurs.
« Nous avons la perspective d’en créer une vingtaine sur 3 ans. Nous travaillons comme nous vous l’avons présenté sur les différents types de signalisation  et nous nous implantons également sur le plan international, en Afrique de l’Ouest comme en Côte d’Ivoire ou en Guinée Conakry. Il nous faut assurer la pérennité de l’entreprise et l’Etat nous a accompagnés à travers des mesures et des primes d’aménagement du territoire. Nous comptons sur lui ainsi que sur la Région pour nos projets futurs » a-t-il ajouté.
De son côté, Eric Boucourt a renchéri : « J’ai visité des milliers d’usine au cours de ma carrière mais c’est la première fois que je m’adresse à l’ensemble des collaborateurs tous réunis. On voit que c’est une entreprise nouvelle avec une moyenne d’âge jeune. Les jeunes dans l’industrie, ici c’est une réalité. Et l’industrie offre des opportunités à ceux qui veulent les saisir car tout y est valorisé. Vous disposez d’un cadre de travail tout à fait confortable et les postes de travail sont diversifiés avec des équipements de qualité quasi-neufs.
J’ai noté également les bons rapports avec Pôle Emploi et AgiRE(…) Tous ces objets, les panneaux que nous voyons tous les jours sans y prêter attention, sont plus sophistiqués qu’il n’y paraît. Ils demandent une grande exigence afin d’être les meilleurs dans la qualité, la durabilité, la compétitivité.
C’est important tout comme la connaissance et la relation avec les clients. Nous avons vu deux exemples prometteurs d’innovation et il y aura sans doute d’autres surprises dans la vie de l’entreprise. Les marchés évoluent et la politique du Gouvernement pour le 1er juillet ne peut que vous être favorable. Les budgets des principaux clients que sont les collectivités sont limités mais l’Etat et la Région sont à l’écoute. »
Cette visite a été opportune pour démontrer que la réussite industrielle dans notre région est une réalité, grâce à la synergie entreprise/Etat, mais aussi par l’énergie et la compétence des salariés d’ISOSIGN et la volonté de son Président.
Joël Servy