jeudi 19 avril 2018

Pour son 1er Anniversaire
Votre boutique « JAD’OR » vous propose de bénéficier de -10% du Jeudi 19 au Samedi 21 Avril 2018

Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, le Président de l’Elan Chalon se confie après la belle victoire obtenue contre Strasbourg et avant la venue de Limoges.
Le Président de la FDSEA de Saône-et-Loire, en préambule au congrès de sa fédération, a accordé une interview à creusot-infos. Il parle sans langue de bois.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Ailleurs

FAUNE : La Société d'Histoire Naturelle d'Autun lance une enquête sur le Petit rhinolophe 

13/01/2018 02:47Lu 758 foisImprimer l’article
Depuis le 1er décembre et jusqu’au 15 mars, la Société d’histoire naturelle d’Autun (SHNA), spécialiste régionale des chauves-souris, s’intéresse aux petits rhinolophes qui hibernent peut-être dans votre cave.
Suspendu la tête en bas et complètement enveloppé dans ses ailes, le Petit rhinolophe prend la forme d’une petite grappe aisée à reconnaître même pour les débutants. Il peut parfois être confondu avec le Grand rhinolophe, qui lui ressemble comme deux gouttes d’eaux. Ils se différencient par leur taille : on dit que le Petit rhinolophe fait la taille d’un pouce, tandis que le Grand rhinolophe fait la taille d’un point.

Pourquoi le trouve-t-on dans les caves en hiver ?
Avec l’hiver, les insectes dont se nourrit le Petit rhinolophe sont moins abondants. Son organisme, lui permet donc d’entrer en léthargie jusqu’au retour du printemps. Pour hiberner, il cherche alors des conditions de températures basses et stables ainsi qu’une humidité ambiante forte qu’il peut trouver dans les caves.

Améliorer les connaissances sur le Petit rhinolophe
Tous les ans la Société d’histoire naturelle d’Autun parcourt la Bourgogne pour compter les chauves-souris et comptabiliser la population de cette espèce protégée. Mais les connaissances restent fragmentaires, notamment pour les individus présents dans les caves d’habitations.
Les personnes qui  découvriraient des petits rhinolophes dans leur cave sont invités à noter ces observations et à nous les transmettre par le portail en ligne de notre partenaire Bourgogne-Nature à l’adresse www.faune.bourgogne-nature.fr. Ces observations nous permettent de compléter l’inventaire de la faune sauvage de Bourgogne en les ajoutant à la base de données régionale de l’Observatoire de la faune sauvage : la Bourgogne Base Fauna.
Attention à ne pas réveiller vos petits rhinolophes au cours de vos observations et à minimiser le dérangement durant l’hiver.
Vous n’avez pas de chauves-souris chez vous ? Vous pouvez transmettre à la SHNA n’importe quelle observation sur la faune sauvage grâce à E-Observation à l’adresse www.bourgogne-nature.fr,  
ou participer à une de nos 12 enquêtes proposées tout au long de l’année ; plus d’informations sur
www.faune.bourgogne-nature.fr.