mardi 12 novembre 2019

Au cœur du Golf d’Avoise, votre restaurant «L’Albatros» est ouvert à tous !

Nouveaux gérants - nouveau Chef de Cuisine

Ouverture exceptionnelle Lundi 11 Novembre midi

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Le leader de l’opposition, qui avait échoué de peu en 2014, sera bien à nouveau candidat. Sa liste et son projet seront dévoilés en janvier. Mais Charles Landre a déjà donné quelques pistes dans une interview à creusot-infos.
«Un projet neuf et des pratiques nouvelles»
«L’élection sera le statuquo ou innover»
«Il faut rendre la ville attractive»
«Les quartiers ont besoin d’une action humaine»
1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, Michel Neugnot réagit au mouvement à la SNCF, revendiqué «droit de retrait» qui a privé de trains TER des milliers de voyageurs vendredi et qui s’est poursuivi…
«Tout est fait pour que la sécurité soit assurée»
«Sur un Dijon – Nevers pas question de supprimer les contrôleurs»
«Dans les Ardennes c’était un accident de la route»
«C’est un mauvais procès de dire qu’il y avait une situation d’insécurité faute de contrôleurs»
Dans une interview à creusot-infos il parle du Mondial au Japon, de l’équipe de France, du Top 14, du rugby trop violent et du Creusot.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Ailleurs

CHEILLY-LÈS-MARANGES : Une dalle tactile pour l'école

22/10/2019 15:05Lu 1020 foisImprimer l’article
Elle a été financée par le Grand Chalon dans le cadre de son programme d'équipement des écoles. Et elle a été immédiatement adoptée par les élèves et les enseignants.
Vendredi 18 octobre, la directrice du RPI Blaise Pascal Céline Costa a reçu dans sa classe de GS-CP une délégation composée du maire de Cheilly-lès-Maranges Marc Labulle, de son adjointe Nathalie Blin, de Juliette Méténier-Dupont Vice-présidente en charge des Nouvelles technologies de l'information et de la communication au Grand Chalon et de Patrice Brenot, Responsable du développement numérique au Grand Chalon.

Le but de cette visite était pour les élus d'échanger sur l'apport pédagogique d'une dalle tactile dans le cadre de son utilisation courante en classe.
En effet, après une réunion de concertation avec la mairie et l'école en juin, le Grand Chalon a équipé dès la rentrée de septembre la classe d'une dalle tactile Speechi, sorte de tablette géante qui fait office de tableau et avec lequel les élèves peuvent interagir. Un choix judicieux dans cette classe à cours double puisque le système, sur roulettes et réglable en hauteur, peut très facilement être déplacé dans la classe. Il permet des usages multiples tels que regarder des images sur lesquelles on peut intervenir directement, regarder des vidéos, recevoir internet, écouter de la musique, et bien sûr écrire.


Céline Costa, l'enseignante, est enthousiaste et travaille quotidiennement avec cet outil. Les élus ont eux aussi trouvé grand intérêt à cet équipement et les échanges ont été très fructueux. Quant aux élèves, ils l'ont évidemment aussitôt adopté, et de façon peut-être plus naturelle encore que les adultes !

Il est à noter que l'installation de cet équipement se fait dans la continuité d'une politique volontariste au sein du RPI. En effet, en 2010, dans le cadre du plan ENR, la commune de Cheilly-lès-Maranges avait équipé la classe de CM1-CM2 d'un TBI et de neuf ordinateurs portables. L'année suivante, les trois autres communes du RPI avaient financé l'achat d'un TBI identique pour l'école de Dezize-lès-Maranges.
Et c'est bien grâce au fait que l'équipement de la classe de CM de Cheilly était déjà conséquent que le Grand Chalon a pu investir davantage dans l'autre classe, le coût de la dalle tactile et de son installation avoisinant les 4 000 €. Comme l'a dit aux élus Christophe Bouillet, l'enseignant ayant participé à la réunion de concertation au cours de laquelle a été retenue cette solution : " La démarche du Grand Chalon est la bonne. Plutôt que d'installer du matériel préétabli et qui ne correspond pas forcément aux attentes, vous avez choisi de venir voir l'existant, de définir avec le maire, le référent aux usages du numérique et les enseignants les besoins de l'école, avant de trouver un équipement répondant réellement aux besoins".

Cet équipement ne restera d'ailleurs pas isolé puisque, dans le cadre du plan national ENIR, la classe de Paris-l'Hôpital est équipée d'un matériel identique. Les élèves du RPI, de la Grande Section au CM2, bénéficieront ainsi tous d'un support vidéo interactif. Comme l'a souligné Marc Labulle, "avec ces matériels, nos écoles rurales sont aussi bien équipées, voire mieux, que celles de villes beaucoup plus grandes". Et ce n'est pas fini puisque, toujours dans le cadre du plan ENIR, le RPI sera très prochainement doté de 16 tablettes et 6 ordinateurs portables.