mercredi 23 octobre 2019


Nouvelles marques, nouvel espace de 150m2 refait à neuf, nouveaux services et des offres à ne pas manquer pour toujours vous satisfaire au mieux

100 premières montures offertes aux 100 premiers acheteurs

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, Michel Neugnot réagit au mouvement à la SNCF, revendiqué «droit de retrait» qui a privé de trains TER des milliers de voyageurs vendredi et qui s’est poursuivi…
«Tout est fait pour que la sécurité soit assurée»
«Sur un Dijon – Nevers pas question de supprimer les contrôleurs»
«Dans les Ardennes c’était un accident de la route»
«C’est un mauvais procès de dire qu’il y avait une situation d’insécurité faute de contrôleurs»
Dans une interview à creusot-infos il parle du Mondial au Japon, de l’équipe de France, du Top 14, du rugby trop violent et du Creusot.
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Écouter, lire, voir
> Sports > Tennis de Table

TENNIS DE TABLE (Nationale 1 masculine) : Une défaite au goût amer pour Le Creusot face à Charleville

23/09/2019 11:50Lu 1041 foisImprimer l’article
Cruelle défaite pour l’équipe fanion, l’équipe réserve a fait le travail.
Que ce sport est beau et cruel à la fois…
On a connu des débuts de saisons plus joyeux que celui-ci, mais même dans la défaite, ces joueurs-là arrivent à nous faire passer par toutes les émotions répertoriées comme telles dans le dictionnaire…
Que ce match fût dur et intense… 4 heures d’un combat tronqué d’entrée de jeu par l’abandon sur blessure du pilier de l’équipe depuis 2 saisons maintenant, à savoir Ioannis Vlotinos… Une blessure au coude ressentie au tout début de son match l’a clairement empêché de continuer et c’est un véritable coup de massue qui s’est abattu sur le chaudron.
Un évènement qui a forcément rendu la tâche quasi impossible à ses 3 coéquipiers, Michel Martinez, Xu Chen et Théophile Dhôtel, d’aller chercher un résultat positif.


Et j’ai bien dit quasi impossible… Car Michel Martinez, la recrue phare de l’intersaison fait le travail en début de match en disposant de Clément Chobeau (N°152), mais le nouveau capitaine Xu Chen se fait surprendre par Léo Perrin (N°268), encaissant une défaite 3-0, comme un aveu d’impuissance. Théo Dhotel, donne déjà tout ce qu’il a, mais tombe sous les coups de boutoir de Myshaal Sabhi (N°129).
Le score est alors de 3-1 pour Charleville et même 4-1 avec le forfait de Vloti.
Le temps de la révolte a alors sonné… Mitch Martinez fait le travail face à Delobbe (N°171) et laisse les siens dans la rencontre. Xuxu s’arrache et réalise une belle perf en disposant du leader adverse Sabhi en 4 manches, pendant que Théo bataille avec son cœur et avec ses tripes pour vaincre Perrin en 5 sets.
Les rouges et noirs recollent à ce moment-là à 4-4, mais sont virtuellement menés 5-4 puisque par définition, Vloti étant forfait, un des deux doubles est obligatoirement perdu…
C’est dans ce contexte qu’une paire inédite constituer par Michel Martinez et Xu Chen va tenter de maintenir l’espoir dans la maison creusotine. Un coup de poker malheureusement perdant, puisque sans aucun repère commun, ils ne parviendront pas à résister à la paire Chobeau/Sabhi et désormais menés 6-4, les forgerons ne peuvent espérer qu’un match nul…
Et tous ensembles, nous avons continué à croire à l’impossible avec 2 matchs monumentaux proposés par Théo face à Chobeau et par Michel contre Sabhi…
Ce même Michel qui nous avait dit lors de sa venue qu’il détestait la défaite, nous l’a clairement prouvé sur cette partie, quand mené 2 sets à 1, il est allé arracher le 5ème  point creusotin, avec sa hargne légendaire, après un combat monstrueux.
Pendant ce temps-là, c’est donc à Théo de sauver une nouvelle fois la patrie, et si le combat de Mitch dans son match était monstrueux, celui de Théo, bien que perdu au final, a été magistral de tension, de mental, de tactique et de technique… une rencontre dans laquelle il se procurera la balle de match de l’espoir, malheureusement non concrétisée, avant de s’incliner à la belle…
Une défaite qui scellera le sort de nos valeureux combattants bourguignons, qui s’inclineront 8-5 au final mais quel état d’esprit, quelle combativité, quelles valeurs… Mention spéciale à Vloti, qui malgré sa blessure, a tenu son rôle de coach, de motivateur et de supporter à part entière. Mention spéciale à Mitch, qui a fait honneur à sa réputation de guerrier, et qui en un samedi s’est déjà largement fait apprécier du public du chaudron. Mention spéciale à Xuxu, qui pour son premier capitanat, n’aura pas eu les circonstances pour lui, mais qui aura su rebondir et enflammer la salle. Et enfin, mention spéciale à Théo, qui une nouvelle fois, nous aura prouvé qu’un classement ne veux rien dire, et qu’il vaut beaucoup plus que la vérité du papier, dans le jeu comme dans la tête.
Pour si peu que cela existe, il s’agit certainement-là d’une des plus belles défaites de l’histoire de l’UPCV, tant dans le scénario que dans la qualité de jeu.
Un grand merci et un grand bravo aux 8 protagonistes du jour, car bien entendu, il ne faut pas  oublier les 4 adversaires du jour, car pour une grande rencontre, il faut 8 grand joueurs…
UPCV 1 : Michel Martinez (N°62), Ioannis Vlotinos (N°83), Xu Chen (N°162), Théophile Dhôtel (N°281)
Charleville-Mézières 1 : Myshaal Sabhi (N°129), Clément Chobeau (N°152), Damien Delobbe (N°171), Léo Perrin (N°268)
  • Michel Martinez bat Chobeau 3-1, Delobbe 3-0 et Sabhi 3-2.
  • Ioannis Vlotinos perd Delobbe sur abandon et Chobeau par forfait.
  • Xu Chen bat Sabhi 3-1, perd Perrin 3-0 et Delobbe 3-2.
  • Théophile Dhôtel bat Perrin 3-2, perd Sabhi 3-1 et Chobeau 3-2.
  • Xu Chen/ Michel Martinez perdent Chobeau/Sabhi 3-1.
  • Théophile Dhôtel/Ioannis Vlotinos perdent Delobbe/Perrin par forfait.

Réaction : Michel Martinez  - « Pour mes premiers instants au club, je dois d’abord dire que j’ai vraiment été bien accueilli par tout le monde. Pour ce qui est de la rencontre, malgré les circonstances due à l’abandon de Vloti, j’ai trouvé l’ambiance excellente.  Mes coéquipiers Xuxu et Théo ont vraiment tout donné et je dois le souligner également. C’était difficile de lutter mais nous avons tous fait le maximum. Sur un plan plus personnel, j’estime ne pas avoir été au niveau en double, mais n’en ayant pas joué depuis plus de 2 ans, je m’y attendais un peu.  C’était compliqué pour moi de retrouver du rythme après 4 mois sans compétition officielle, mais je suis plutôt satisfait du résultat, d’autant que j’ai cassé ma mauvaise série de défaite sur gauchers. La tension du match m’a aidé à très vite me remettre dedans. »

Pré-nationale : L’équipe 2 fait le travail face à Illzach

Match de chauffe pour l’équipe réserve qui prend ses marques dans cette poule où l’objectif annoncé est la montée. Avec aujourd’hui dans les rangs rouges et noirs, la première de notre nouvel éducateur Paul Verdier (N°466), l’éternel Alexandre Molenda (N°654), Clément Prévot (20) et Thomas Dupont (18). Face à eux, l’équipe annoncée avec Vigouret (18), Deckert (18), Mosser (18) et Gwinner (19).
Le début de match est serré, avec Clément qui s’impose face à Vigouret, pendant que Thomas s’incline à la balle contre Deckert. S’en suit une déferlante creusotine, avec les victoires de Paul contre Mosser, d’Alexandre contre Gwinner avant un 4 sur 4 des rouges et noirs sur le second tour de simple, pour porter le score à 7-1 avant les doubles. La victoire n’est plus qu’une formalité,  et c’est le double Molenda/Dupont, qui apportera le point de la victoire.
Trois bons points de pris pour lancer parfaitement la mission N3, avant le prochain match déjà décisif à Vesoul dans deux semaines.
UPCV 2 : Paul Verdier (N°466), Alexandre Molenda (N°654), Clément Prévot (20), Thomas Dupont (18)
Illzach 1 : Jean-François Gwinner (19), Hervé Vigouret (18), Christian Deckert (18), Jean Mosser (18)
  • Paul Verdier bat Mosser 3-0 et Gwinner 3-0.
  • Alexandre Molenda bat Gwinner 3-0 et Mosser 3-0.
  • Clément Prévot bat Deckert 3-1 et Vigouret 3-0.
  • Thomas Dupont bat Vigouret 3-0, perd  Deckert 3-2.
  • Thomas Dupont/Alexandre Molenda battent Deckert/Mosser 3-0.
  • Paul Verdier/Clément Prévot perdent Vigouret/Gwinner 3-2.
 

(Photos Alain BOLLERY et Roland DOUARRE)