mercredi 11 décembre 2019

Du Jeudi 12 au Samedi 14 Décembre

-20% sur les décorations de Noël

(Etang/Arroux et Epinac)

Et faites le plein d’idées cadeaux (produits du terroir, décoration et vêtements)

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Responsable de «Services Dispen», Saïd Haddoudi répond aux questions de creusot-infos sur une activité maintenance en plein développement. Il annonce 12 embauches en 2020.
Budget, emploi, chômage, pouvoir d’achat, réforme des retraites, grève à la SNCF… Rémy Rebeyrotte s’est prononcé sur une multitudes de sujets au cours d’un point presse.
Né au Creusot, Gilles Lagarde dont les parents sont à Saint-Jean de Trézy, occupe la fonction prestigieuse de Directeur de Cabinet du Président du Sénat, le 2ème personnage de l’Etat.
Gilles Lagarde a accordé une longue interview à creusot-infos. Il parle de sa fonction, du Président Larcher et du Sénat, mais aussi de la Saône-et-Loire et du Creusot.
Écouter, lire, voir
> Sports > Tennis de Table

TENNIS DE TABLE (Nationale 1) : Le Creusot se contente du minimum face à Levallois

17/11/2019 08:19Lu 1123 foisImprimer l’article
Le match nul va imposer une victoire contre Antibes
L’équipe 2 s’impose comme prévu face dans le derby Bourguignon face à Chevigny.
C’est un sentiment mitigé qui ressort de cette rencontre face au leader Levalloisien…
Certes il ne fallait pas perdre mais il aurait surtout fallu gagner… A l’image du dernier match à domicile face à Niort, c’est un match nul frustrant et heureux à la fois… Fort heureusement, la mission maintien est toujours d’actualité même si rien ne sera effectif avant le dernier point du dernier match de la dernière rencontre de cette phase…
Les parisiens se sont présentés au complet pour cette rencontre annoncé depuis septembre comme la finale de cette poule (avant les mésaventures creusotines) avec Lucian Filimon (N°97), Julien Pietropaoli (N°110), Hugo Batocchi (N°130) et Alexis Gagnol (N°230)… Et qu’importe la situation actuelle des rouges et noirs, le spectacle et le suspense ont été au rendez-vous… de 2-2 jusqu’à 7-7, les deux équipes ne se seront jamais lâchées d’une semelle pour un résultat final logique…


Un Michel Martinez en mode diesel solide, souvent en difficulté sur ses débuts de matchs, s’inclinant au premier set face à Pietropaoli et Filimon avant de dérouler pour s’imposer deux fois 3 sets à 1, sans oublier d’écarter Batocchi un peu plus facilement. Un rôle de leader parfaitement tenu également dans le double avec Vloti.
Vloti justement, sur le retour mais pas encore à 100%, sera tombé sur plus fort face à Filimon et Pietropaoli, mais a tout de même assuré le minimum en l’emportant face à Gagnol et en faisant le boulot dans le double avec Michel.
Chen Xu, le capitaine des forgerons, aura fait le taf en disposant magnifiquement de Batocchi 3-0  lors du premier match, s’inclinera logiquement face à Pietropaoli, mais manquera malheureusement de jus pour apporter le point décisif lors du dernier match face à Gagnol.
Théo Dhôtel, combatif comme à son habitude sera tout d’abord impuissant face à Gagnol, avant de frôler l’exploit qui aurait pu tout changer face à Filimon, s’inclinant avec honneur et respect 3-2 après avoir pourtant mené 2-0. Il sera logiquement récompensé de ses efforts en apportant le point du match nul en étouffant Batocchi lors de son dernier match, et régalant le public au passage par quelques coups dont il a le secret.
Vous l’aurez compris, dans cette poule ou rien n’est encore jouer, et à l’image de la vente aux enchères des hospices de Beaune ce weekend,   que ce soit dans l’espoir d’acquérir un Gevrey-Chambertin ou un ticket pour rester en N1 en janvier, la bataille fera rage jusqu’aux derniers instants…  Prochaine étape de la mission de sauvetage de nouveau à domicile dans 2 semaines face à Antibes, ou l’équation sera simple : une victoire sinon rien…
  • UPCV 1 : Michel Martinez (N°62), Ioannis Vlotinos (N°83), Chen Xu (N°162), Théophile Dhôtel (N°281)
  • Levallois 1 : Lucian Filimon (N°97), Julien Pietropaoli (N°110), Hugo Batocchi (N°130), Alexis Gagnol (N°230)
  • Michel Martinez bat Pietropaoli 3-1, Batocchi 3-0 et Filimon 3-0.
  • Ioannis Vlotinos bat Gagnol 3-2, perd Filimon 3-0 et Pietropaoli 3-1.
  • Chen Xu bat Batocchi 3-0, perd Pietropaoli 3-1 et Gagnol 3-0.
  • Théophile Dhôtel bat Batocchi 3-1, perd Filimon 3-2 et Gagnol 3-0.
  • Michel Martinez/Ioannis Vlotinos battent Gagnol/Batocchi 3-1.
  • Théophile Dhôtel/Xu Chen perdent Pietropaoli/Filimon 3-1.

Pré-Nationale : L’équipe réserve s’impose 8-1 sans difficulté face à Chevigny
Dans une rencontre totalement déséquilibrée, les forgerons ont fait le travail face à une équipe de Chevigny courageuse mais qui n’a pas pu faire grand-chose malgré quelques matchs accrochés.
En effet  Axel Herbst (18), Thomas Faisca (16), Nicolas Esteves (15) et Noa Goerger (14) sont venus affronter Paul Verdier, Clément Prévot, Frédéric Pinto et Olivier Molenda sans aucune prétention  mais ont tout de même joué leur chance, à l’image du seul point laissé en route par les creusotins  remporté par Herbst contre Olivier, de la bataille remportée en 5 manches par Frédéric  face à Esteves, ou encore de la victoire compliquée de Clément Prévot face à Georger.
Peu importe la manière, le résultat est là et voilà l’équipe 2 bien ancrée sur le podium de sa poule elle devrait y rester sans nul doute jusqu’au bout de la phase.
  • UPCV 2 : Paul Verdier (N°466), Clément Prévot (20), Frédéric Pinto (19), Olivier Molenda (18),
  • Chevigny 2 : Axel Herbst (18), Thomas Faisca (16), Nicolas Esteves (15), Noa Goerger (14)
  • Paul Verdier bat Faisca 3-0 et Herbst 3-0.
  • Clément Prévot bat Esteves 3-0 et Georger 3-1.
  • Frédéric Pinto bat Goerger 3-0 et Esteves 3-2.
  • Olivier Molenda bat Faisca 3-0, perd Herbst 3-1.
  • Paul Verdier/Clément Prévot battent Herbst/Goerger 3-0.
  • Frédéric Pinto/Olivier Molenda battent Esteves/Faisca 3-0.