mardi 22 octobre 2019

Tout doit disparaître !

Du 16 Octobre au 16 Décembre

Ouverture exceptionnelle

  Dimanche 20 Octobre Après-midi  

Sans oublier les Cuisines Mobalpa

Jusqu’à -70%

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos il parle du Mondial au Japon, de l’équipe de France, du Top 14, du rugby trop violent et du Creusot.
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Écouter, lire, voir
> Sports > Rugby

RUGBY : Une assemblée générale sereine pour Le Creusot, avant de voir plus loin

08/07/2019 03:18Lu 5122 foisImprimer l’article
Pierre Doucet l’a annoncé : Au cours de la saison prochaine le COCB va tracer sa ligne pour les prochaines années. Avec l’objectif de fédérer les énergies.
Jean-François Contant a plaidé pour une large fusion des clubs pour servir une nouvelle ambition pour le rugby.
Quand les résultats ont été globalement à la hauteur de ce qui était escompté au début de saison, les assemblées générales sont forcément sereines. Celle du Club Olympique Creusot Bourgogne n’a donc pas échappé à la règle.
Car elle est venue en conclusion d’une saison qui a non seulement vu les deux équipes seniors se qualifier. Mais aussi l’école de rugby se mettre au diapason, avec de bons résultats.
Il n’empêche que tout ne va pas forcément comme dans le meilleur des mondes. Car le constat est là, les clubs de rugby – et ce ne concerne pas que Le Creusot – perdent des effectifs année après année. Il convient donc de redoubler d’efforts et d’imagination pour ce sport dont la pratique a l’immense mérite de rassembler tout le monde. «Les petits, les grands, les gros, les minces… Il y a des postes pour tout le monde», dit-on souvent au sujet du rugby.


Plus que jamais l’heure est donc à l’union des forces plutôt qu’aux divisions. C’est ce qu’ont répété Pierre Doucet et Jean-François Contant, le Président de la Ligue de Bourgogne – Franche-Comté, venu avec plaisir. Car il l’a dit, il aime le club du Creusot, il ne rate jamais son assemblée générale. Ce qui est une forme de démenti à ceux qui il y a un an laissaient entendre le contraire, attribuant au Président des propos qu’il n’avait pas tenus…
La situation est donc très claire : Jean-François Contant aime Le Creusot et entend qu’il soit une locomotive sur un vaste secteur. Cela a le mérite d’être clair.

Du bon, à venir, encore

«Cette saison a marqué la progression du club. Mais on ne doit pas s’arrêter là», a affirmé Pierre Doucet dans son rapport moral. «On attend beaucoup des moins de 18 ans, dont beaucoup de joueurs vont être 2ème année», a-t-il poursuivi. Avant de remarquer que l’équipe fanion est tombée face à une équipe de Drancy qui monte en Fédérale 1 et qui est allée aux portes de la finale.
Pour la saison prochaine, «les départs ont été compensés et outre les recrues déjà annoncées, on aura aussi le retour d’Akrim», a indiqué Pierre Doucet se déclaré aussi impressionné qu’interloqué par les pratiques financières de certains clubs. «Le plus dur c’est de dire non. Nous on garde les pieds sur terre». Et d’assurer : «Notre budget se construit avec des partenaires qui montent en puissance et d’autres qui arrivent. Mais aussi du parrainage sur lequel nous attendons beaucoup».
Pierre Doucet s’est inquiété de le menace pesant sur le mécénat d’entreprise qui pourrait ne plus profiter aux associations sportives.
A côté de cela, il s’est félicité d’avoir vu le club accompagné dans ses appels à projets, «ce qui a permis de remonter le niveau des subventions».
Et d’ajouter : «Nous avons aussi apprécié que notre subvention de la ville soit maintenue voir même revue à la hausse, sans compter le lancement de l’investissement sur les nouveaux vestiaires et le changement de la main courante. Car cela nous permettra d’accueillir des matches de phase finale de Fédérale 1».

Les finances au vert

Cette saison, le COCB a dégagé un excédent de 20.000 euros, à mettre en rapport avec les 20.000 euros de déficit de la saison précédente. Le budget, de 580.000 euros, devrait être porté à 600.000 euros la saison prochaine, a indiqué le Président. Michel Jusot, au nom du cabinet comptable CORGECO a souligné que la somme correspond à seulement 3% du budget. Il a souligné la baisse des frais généraux. Ce qui a notamment permis d’augmenter l’enveloppe consacrée aux salaires et aux charges, en la portant de 179.000 à 188.544 euros.

Qui dans le projet ?

«Le Nord Saône et Loir ne peut plus attendre pour avancer et évoluer. Cela passera par des partenariats. Nous devons être audacieux. Donnons nous les moyens de faire quelque chose de fort» a suggéré Pierre Doucet, ajoutant : «Nous avons une petite année pour faire un projet. Nous le présenterons début 2020. Nous souhaitons que tout le monde comprenne que c’est un véritable enjeu».

Vive les jeunes

Nicolas Pommerel a affiché sa satisfaction devant les bons résultats de l’école de rugby, mais aussi annoncé un objectif : «Il nous manque 10 filles dans l’école de rugby». Traduisez : Chacun doit faire le maximum pour convaincre d’autres filles. Nicolas Pommerel a aussi mis en lumière la bonne santé sportive de MACD XV.

Le CAC 50 de la Bourgogne – Franche-Comté

On sait que la santé financière des entreprises se mesure dans le CAC 40. Dans le rugby ce n’est pas la même chose, mais cela y ressemble. Ainsi Jean-François Contant a souligné que 50 joueurs évoluant en Top 14 ou en Pro D2 sont issus de Bourgogne – Franche-Comté. Et de poursuivre : «Oui ici il y a du bon travail qui se fait. Mais je l’affirme : Il faut une large entente pour continuer de développer le rugby. Il y a besoin de faire une équipe d’élite chez les jeunes, de niveau Crabos. Je pense et j’espère que les clubs vont être assez intelligents. Et ça rejaillira sur les autres clubs. Nous avons un conseiller pour former les éducateurs».

Viser la 3ème étoile

et les 9 points de bonus

Le Creusot a 2 étoiles et il peut prétendre à être le premier de Bourgogne – Franche-Comté à décrocher la 3ème.  Cela passe notamment par une bonne formation des éducateurs…
C’est une chose que les clubs doivent intégrer au plus vite : Les clubs vont pouvoir obtenir des points de bonus supplémentaires. 3 points s’il répond aux critères pour les arbitres et leur formation. 6 points pour l’administratif. «On peut assurer à 9 points et je vous le conseille vivement.


Ils ont dit

Laëtitia Martinez : «Le rugby est ici ancré dans le territoire et je salue l’attention portée à la formation et l’attention portée aux jeunes. Pour obtenir la 3ème étoile, atteignez l’objectif des filles.
La Région vous a accompagné dans vos projets. Et la Région sera là pour les vestiaires avec une subvention. Je précise que le choix a été fait de ne baisser l’enveloppe des subventions aux clubs de sport».
David Marti : «Oui il faut se projeter dans l’avenir. Au COCB, je suis plutôt serein, car le job est fait. Il y a de la sérénité quand on regarde les chiffres. La situation est saine et on ne peut que féliciter qui ont travaillé en ce sens. Le COCB a une position responsable, avec un budget et un fonctionnement qui n’hypothèquent pas l’avenir. Vous avez raison, il faut encourage le mécénat.
Il n’y a pas d’avenir sans les jeunes. J’en suis convaincu. Vous êtes dans l’état d’esprit de fédérer et vous êtes le club le plus fort pour fédérer. Un club communautaire n’est pas inimaginable. Votre travail finira par porter ses fruits. La ville vous accompagne avec ses investissements pour une meilleure lisibilité. La ville du Creusot a besoin d’un club comme le COCB».
Michel Cusant : «L’amicale des anciens a été créée par André Bertrand en 1983. Nous avons décidé cette année de participer pour compenser l’augmentation des licences des jeunes, en apportant 1500 euros».
Alain BOLLERY

Les récompensés par le COCB :  Vincent Abbattista, Aymeric Camus, Nobert Bonnevie, Fabrice Charleux, Alain Vitry, Bernadette Monnot, Max Deschampt, Michel Cusant.
Médaille de la Fédération : Le «papy» Benoit