dimanche 26 mars 2017
Sondage
Les gendarmes doivent-ils protéger les grenouilles à l'Etang de la Noue ?
> Sports > Rugby

RUGBY (Fédérale 2) : Une victoire bonifiée pour Le Creusot face à Saint-Priest

19/03/2017 18:08Lu 4923 foisImprimer l’article
Pour son dernier match au Parc des Sports, Julien Lefèvre a terminé sur une belle victoire face à Saint-Priest.Le COCB a assuré son maintien sportivement et c’est aussi bien.
C’est fait. A quelques heures de l’arrivée du printemps, Le Creusot s’est offert une bonne éclaircie en venant logiquement à bout de Saint-Priest. Une victoire acquise sur le score sans appel de 29 à 10. Une victoire qui évidemment a fait très très chaud au cœur à Julien Lefèvre, dont on sait qu’il a décidé de mettre fin à sa très belle carrière, et qui disputait donc son dernier match à domicile, dans le «vieux stade», comme l’appellent les plus anciens des supporters.
Au terme d’une saison qui aura vu les «bleu et rouge» passer souvent à côté de la plaque et finalement terminer à une place où on ne les attendait pas, les déceptions accumulées ont été non pas gommées, mais atténuées, par cette belle victoire.
Oui elle est belle, car car la première depuis le début de saison et finalement depuis bien longtemps, que Le Creusot enregistre avec le bonus offensif. On ne peut évidemment que s’en féliciter et encore plus s’en ravir, car Julien Lefèvre méritait d’avoir une dernière sortie avec un succès.
En fait, dans ce match, les banlieusards lyonnais avaient attaqué le plus fort et auront fait illusion jusqu’au premier essai des Creusotins, survenu à la 19e minute. Avec tout d’abord une belle progression balle en main, jsuqu’à provoquer la faute. Le COCB prit alors l’option de la pénal’touche avec un ballon capté par Mike et porté derrière la ligne par la meute. Avec la transfo signée Catinot, ça faisait 7-0. Puis 7-3 sur une pénalité adverse quelques minutes plus tard.
Qu’importe, Le Creusot était bien dans son élément, et après une percée de Lefèvre, le ballon fila sur la gauche pour voir Mattray s’arracher et aller plonger au pied du poteau. Le Creusot, sans la transfo, portait à 15-3 son avantage, puisque Catinot avait ajusté une pénalité peu de temps auparavant.
En seconde période, Le Creusot attaqua pied au plancher pour voire Paul Cattaneo inscrire le troisième essai de son équipe, à la sortie d’une pénal’touche qui avait vu Mike échouer de peu… Mais le Paulo n’était pas loin. Ca faisait 22-3. Le match était pour ainsi dire plié, même si on était seulement à la 43e.
Car si Reix s’échappa comme un chien pour aller inscrire l’essai ramenant Saint-Priest à 22-10 à la 54e minute, les Creusotins après un gros quart d’heure bien brouillon de part et d’autre, terminèrent les plus fort avec à la 76e Deleplanque qui trouva la terre promise comme un trois quart, après deux pénal’touche dont une qui avait vu Cattaneo échouer à 50 centimètres. Avec la transfo de Bourillot ça faisait 29-10 et quatre essais à un, pour un point de bonus en forme de cerise sur le gâteau.
Sans doute que Le Creusot peut avoir des regrets pour avoir trop souvent manqué de constance. Mais c’est ainsi. On ne va pas refaire la saison à un match de la fin. Un match qui aura lieu à Annecy, le lendemain du 1er avril.
Notons aussi que la Nationale B avait montré la voie en signant elle aussi une belle victoire par 24 à 8.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)

La «der» de Julien Lefèvre en Vidéo :


RUGBY : La «der» de Julien Lefèvre au Creusot par creusot-infos

Plus tard sur creusot-infos :

Pleins feux sur la «der» de Julien Lefèvre

avec nos photos et une vidéo