mercredi 22 novembre 2017
Sondage
Appréciez-vous le passage à l'heure d'hiver ?
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, André Accary, président du conseil départemental évoque le débat d’orientation budgétaire programmé ce jeudi, avec un fort volume d’investissements. Avec aussi des annonces :
Le Président de l'Elan Chalon se confie dans une longue interview vérité.
«Le club vit une des périodes les plus difficiles qu'il a connues»
«L’équipe est traumatisée et cabossée»
«L'Elan est malade mais on a commencé la thérapie»
> Sports > Rugby

RUGBY (Fédérale 2) : Battu à Bourges, Le Creusot a joué à «15 contre 16»…

15/10/2017 22:25Lu 4861 foisImprimer l’article
Battus alors qu’ils étaient revenus à 5 points, les Creusotins avaient de quoi enrager à la fin du match. Et Romain Rouchon n’a pas pris 4 chemins pour le dire.ACTUALISE : Notre reportage photos et les résultats de la poule
«Quand vous voyez un placage cathédrale sur Ben Renaud, qui va sortir blessé, quelques minutes plus tard, et qu’il n’y a pas de carton rouge et qu’ensuite l’arbitre nous dit que c’est de sa faute, qu’il devait le mettre et qu’il ne l’a pas mis, ça enrage»… Remonté. Romain Rouchon l’entraîneur du Creusot était très remonté à l’issue de la rencontre qui a donc vu Le Creusot s’incliner 30-19 sur le terrain de Bourges.
Des Creusotins qui pouvaient rire jaune, comme la couleur de leur maillot que l’arbitre leur a imposé de porter, à savoir des maillots fournis par Bourges, parce que l’homme au sifflet ne voulait pas qu’il y ait de confusion avec le rouge des maillots du COCB. En fait, s’il l’on peut dire, il ne doit pas trop aimer le rouge.
Si Romain Rouchon était très en colère, c’est aussi sur les conditions qui ont amené le deuxième essai de Bourges à la 48ème minute. Explications : Sur une touche à 5 mètres de sa ligne, «Manu Herbin est empêché de sauter. Bourges gagne la balle et marque. L’arbitre dit alors à Julien Deleplanque qu’il a vu l’a faute, mais qu’il ne l’a pas sifflée. Mais pourquoi donc ?» se demande très énervé l’entraîneur du COCB. Et encore plus quand il souligne que l’arbitre est venu s’excuser auprès de lui et du délégué, forcément bien embêté par la situation. Car à l’arrivée, ça fait beaucoup et «surtout les joueurs sont abattus. L’arbitre a subi la partie et à l’arrivée on l’a subi, douloureusement. Moi je je ne demande pas qu’on soit avantagé, je demande juste justice et justesse. Car on travaille et là on est dans le dur».
Reste que Romain Rouchon ne veut pas tout mettre non plus sur le seul dos de l’arbitre. «On perd aussi parce qu’on n’a pas été bon. On n’a pas fait, pas produit le jeu qui était demandé».
Avec une victoire en quatre matches, Le Creusot se retrouve donc dans le bas du classement. Mais au classement britannique, pas de panique, à condition évidemment de battre le second Epernay, dimanche prochain, au Parc des Sports…
La seule note positive du jour est la belle victoire de la Nationale B, sur le score de 44 à 5.
Alain BOLLERY

Le film du match

6e : Pénalité de Catinot (0-3)
10e : Pénalité de Bourges (3-3)
14e : Pénalité de Bourges (6-3)
19e : Essai transformé de Bourges sur une attaque au large (13-3)
30e : Pénalité de Catinot (13-6)
32e : Pénalité de Catinot (13-9)
36e : Pénalité de Bourges (16-9)
48e : Touche à 5 mètres. Faute sur Herbin pas sanctionnée, essai de Bourges (21-9)
55e : Pénalité de Catinot (21-12)
60e : Pénalité de Bourges (24-12)
68e : Essai d’Ali sur un départ à la sortie d’une pénal’touche. Transformation de Catinot (24-19)
70e : Pénalité de Bourges (27-19)
74e : Pénalité de Bourges (30-19)

Les résultats de la 4ème journée
Bourges 30 - Le Creusot 19
Orsay 45 - Meaux 3
PUC 39 - Antony 14
Orléans 27 - Beaune 41
Nuits St-Georges 52 - Clamart 9
Epernay 25 - Ris Orangis 21
Classement : 1er Puc (18 points), 2e Beaune (16), 3e Orsay, Nuits (15), 6e Orléans 11, 7e Bourges (8), 8e Ris Orangis, Clamart (6), 10e Le Creusot (5), 11e Antony (2), 12e Meaux (1)