mercredi 24 janvier 2018
Édito
De Notre Dame des Landes au Center Parcs du Rousset, c’en est fini des grands projets «Zadéifiés»
Sondage
Approuvez-vous la limitation de la vitesse à 80 km/heure sur les routes départementales et nationales ?
  • Oui
     25% 5159
  • Non
     74% 14998
Questions à...
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Le vice-président du Conseil Régional Bourgogne - Franche-Comté en charge de l’économie a répondu à nos questions.
> Sports > Rugby

RUGBY : 12 villes retenues pour la candidature de la France pour la Coupe du Monde 2023

17/03/2017 15:52Lu 1470 foisImprimer l’article
Communiqué :
Le Comité Directeur de la FFR, réuni ce jour à Paris, a désigné les 12 villes hôtes retenues pour la candidature à la Coupe du Monde 2023.

Il s'agit d'une étape essentielle dans la constitution du dossier qui sera remis avant le 1er juin à World Rugby.
Avec cette sélection, la FFR ambitionne de déposer le meilleur dossier pour la Coupe du Monde 2023, avec notamment :
La plus grande capacité de spectateurs potentiels (grand public et hospitalités)
La plus grande capacité hôtelière
Des stades de très haut niveau répondant aux standards des plus grands événements internationaux
Des villes hôtes mobilisées et expertes dans l'accueil des événements internationaux
La FFR tient à remercier chaleureusement l'ensemble des élus et des équipes des collectivités qui ont candidaté. À l'issue d'un processus de sélection rigoureux et objectif, le Comité Directeur de la FFR a retenu douze villes hôtes :
Bordeaux - Matmut Atlantique (42 000 places)
Lens - Stade Bollaert-Delelis (38 000 places)
Lille Métropole - Stade Pierre-Mauroy (50 000 places)
Lyon - Parc OL (59 000 places)
Marseille - Orange Vélodrome (67 000 places)
Montpellier - Stade de la Mosson (32 000 places)
Nantes - Stade de la Beaujoire (37 500 places)
Nice - Allianz Riviera (35 000 places)
Paris
Saint-Denis -Stade de France (80 000 places)
Saint-Etienne - Stade Geoffroy-Guichard (42 000 places)
Toulouse - Stadium de Toulouse (33 000 places)
Le président de la FFR a conclu : « Nous avons pu constater, à la lecture des engagements reçus, que la candidature française rencontre un large soutien auprès des élus des grandes villes et métropoles françaises et c'est pour nous un soutien essentiel dans l'avancée du dossier ».