mercredi 15 août 2018

Du Mardi 14 au Samedi 18 Août

Profitez des Offres en cours sur les merguez, les chipolatas, la mini faisselle Girard, le pavé aux céréales, le flan pruneaux ou griottes, les fruit shoot grenadine, la crème de douche Nivea, la douche bio et la clé USB Lexar (50% en remise immédiate)

Retrouvez les Bons Plans haricots verts, cœur de sucrine, prune, kiwi hayward,

Sans oublier les offres de rentrée avec jusqu’à -40% en remise immédiate

Édito
Ce n’est pas parce que son retentissement médiatique est énorme, qu’il convient de juger l’affaire Benalla à un niveau supérieur de ce qu’elle est et représente.
De quoi s’agit-il ? D’un garçon qui s’est cru plus fort que les autres, parce qu’il était dans le cercle rapproché de la sécurité du Président de la République.
Questions à...
Après une saison à découvrir l’élite du basket français, Bastien Pinault a une formidable envie de voir l’Elan Chalon réussir un bel exercice 2018-2019. Il a envie de tout casser et il veut consentir les efforts nécessaires pour doubler son temps de jeu.
Au soir d’une journée d’intégration où il a emmené ses joueurs sur une falaise avant de les faire marcher sur l’eau, juste avant la reprise officielle de l’entraînement, l’entraîneur de l’Elan Chalon a répondu à nos questions.
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Écouter, lire, voir
> Sports > Football

Le Mondial «vu d’ici» - Domingo Diebra : «Virer le sélectionneur c’est débile»

13/06/2018 14:20Lu 2808 foisImprimer l’article
La décision de la Fédération espagnole de virer son sélectionneur Julen Lopetegui a été ressentie comme un véritable coup de tonnerre par les supporters de l’Espagne. Domingo Diebra, le très espagnol président du Breuil, ne cache pas sa désapprobation.


Il est d’abord supporter du Barça mais pour la finale de la Champions League, il était évidemment derrière le Réal de Madrid et avait annoncé sa victoire. Domingo Diebra, le Président de l’ESAB du Breuil, est déjà branché Coupe du Monde. Il est le premier invité de creusot-infos…

Comment jugez-vous le limogeage de Julen Lopetegui ?
«C’est un peu dingue. Virer le sélectionneur juste avant le début de la compétition c’est débile. Car si le Réal a annoncé son arrivée pour remplacer Zidane, il avait aussi annoncé payer la clause libératoire de 2 millions d’euros, après le Mondial en Russie. Maintenant c’est la Fédération qui va payer.
Franchement, pour déstabiliser une équipe, il n’y a pas mieux. La 1ère faute, c’est le Réal qui pouvait très bien attendre la fin de la Coupe du Monde. La seconde faute c’est donc la Fédération espagnole… Mais on va quand même remporter la Coupe du Monde »

Qui voyez vous dans le dernier carré ?
«Aux côtés de l’Espagne, je pense qu’il y aura le Brésil et la France. La France peut aller loin. Pour le quatrième, c’est difficile. Je ne vois pas l’Argentine dans le dernier carré. Par contre, je dis attention au Pérou et même à l’Australie qui peuvent créer la surprise».

Vous croyez que le nouveau sélectionneur Fernando Hierro peut emmener l’Espagne au bout ?
«C’est encore un gars du Réal… Lopetegui avait fait un bon groupe. A Fernando Hierro d’en tirer le meilleur. On va voir. C’est de toute façon un gros paris. Je le répète, tout cela pouvait attendre la fin de la Coupe du Monde».

Où étiez vous en 1998 pour la victoire de la France ?
«A Foyer Espagnol où évidemment je supportais la France. En 2010 pour la victoire de l’Espagne, j’étais aussi au foyer. Pour l’Euro j’étais au foyer portugais pour la victoire du Portugal…»
Recueilli par Alain BOLLERY
(Photo Juan MEDINA / Agence REUTERS)