mercredi 14 novembre 2018

Générale d’Optique fête ses 3 ans

Du Mardi 13 Novembre au Samedi 15 Décembre

Votre Monture Offerte*

pour tout achat d’un équipement optique avec correction
pour les 100 premiers clients

30% de remise sur les solaires

Édito
Alors que la France grogne contre la hausse des carburants, ils sont comme muets…
Questions à...

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> Sports > Football

FOOTBALL : Une minute de silence sur tous les terrains, dimanche 11 novembre

08/11/2018 13:54Lu 879 foisImprimer l’article
Le 11 novembre 2018 marque le 100ème anniversaire de l’Armistice symbolisant la fin de la Première Guerre Mondiale. Cette guerre a été une guerre d’une très grande violence pour les combattants, une guerre totale. Le bilan humain est terrible : dix millions de morts au moins, des millions de blessés qui pour beaucoup ne guériront jamais totalement.
Le bilan matériel est lui aussi colossal. En ce 11 novembre 1918, la peur peut laisser place à la joie. Mais à quel prix ? Quelle famille n’a pas eu à pleurer un, voire plusieurs de ses membres. Cent ans après l’armistice, notre mémoire collective garde encore le souvenir de la meurtrissure de ce conflit.?
Nous avons ce devoir de mémoire et de respect pour l’héroïsme, le courage de tous ceux qui se sont battus pour la liberté et pour la paix, pour la solidarité exemplaire dont ils ont fait preuve dans les tranchées. Ils ont défendu nos valeurs au prix de leur vie. Sans eux, la France et l’Europe ne seraient pas en paix aujourd’hui, et nous devons nous en souvenir. Ce devoir de mémoire permet le rassemblement de tous au-delà de nos différences.
Ces valeurs de respect, de tolérance, de partage, d’engagement et de solidarité sont celles que nous défendons dans le football et que porte notre Ligue.? Pour commémorer ce 100ème anniversaire de l'Armistice, la Ligue Bourgogne-Franche-Comté de Football demande à tous les clubs d’observer une minute de silence sur tous les terrains, ce dimanche 11 Novembre, lors des rencontres des compétitions régionales.