vendredi 19 avril 2019

Besoin de lunettes de vue, de soleil, de lentilles ?

 N’hésitez pas, appelez Sandra (06.61.56.88.61)

Elle se déplace gratuitement 

(Domicile, lieu de travail, maisons de retraite, hôpitaux et associations)

et vous propose les mêmes services qu’un magasin

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> Sports > Football

FOOTBALL : Une minute de silence sur tous les terrains, dimanche 11 novembre

08/11/2018 13:54Lu 991 foisImprimer l’article
Le 11 novembre 2018 marque le 100ème anniversaire de l’Armistice symbolisant la fin de la Première Guerre Mondiale. Cette guerre a été une guerre d’une très grande violence pour les combattants, une guerre totale. Le bilan humain est terrible : dix millions de morts au moins, des millions de blessés qui pour beaucoup ne guériront jamais totalement.
Le bilan matériel est lui aussi colossal. En ce 11 novembre 1918, la peur peut laisser place à la joie. Mais à quel prix ? Quelle famille n’a pas eu à pleurer un, voire plusieurs de ses membres. Cent ans après l’armistice, notre mémoire collective garde encore le souvenir de la meurtrissure de ce conflit.?
Nous avons ce devoir de mémoire et de respect pour l’héroïsme, le courage de tous ceux qui se sont battus pour la liberté et pour la paix, pour la solidarité exemplaire dont ils ont fait preuve dans les tranchées. Ils ont défendu nos valeurs au prix de leur vie. Sans eux, la France et l’Europe ne seraient pas en paix aujourd’hui, et nous devons nous en souvenir. Ce devoir de mémoire permet le rassemblement de tous au-delà de nos différences.
Ces valeurs de respect, de tolérance, de partage, d’engagement et de solidarité sont celles que nous défendons dans le football et que porte notre Ligue.? Pour commémorer ce 100ème anniversaire de l'Armistice, la Ligue Bourgogne-Franche-Comté de Football demande à tous les clubs d’observer une minute de silence sur tous les terrains, ce dimanche 11 Novembre, lors des rencontres des compétitions régionales.