samedi 21 juillet 2018

Du Mercredi 18 au Samedi 21 Juillet

Profitez des Offres en Cours sur le jambon sec, la préparation longe de thon, les œufs de nos villages (25% en ticket Leclerc), les chaussons aux pommes Junior, la tropézienne, le b-ready nutella, le vin du Languedoc et le papier toilette soie

Édito
La liesse populaire, dimanche soir au Creusot, était encore plus forte qu’en 1998. Mais c’était logique. On vous explique pourquoi.
Et puis, que les aigris rangent leur venin…
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> Sports > Football

FOOTBALL (Régionale 2) : Saint-Sernin du Bois ne fait pas une «Beaune» affaire

15/04/2018 18:15Lu 3354 foisImprimer l’article
Diminués, les violets ont été dominés par Beaune.
Ils ont eu un but refusé et ils ont joué vingt minutes à dix.
Marqués par la lourde défaite à Selongey, diminués par des blessures, les San-Serninois savaient que leur match contre Beaune ne serait pas facile. Il ne l’a pas été. Entre deux formations qui de toute évidence se craignaient, c’est sur un coup franc que le résultat s’est joué.
On jouait en effet la 22ème minute quand à la suite d’une mauvaise relance, Kruajitch provoqua une faute près de la surface, légèrement sur la droite. Sabri Abich plaça bien son mur, mais la frappe parfaite du numéro 10 M’Charek se logea dans la lucarne gauche. Un but imparable, sur la première occasion de la rencontre. Un but dont on était loin de penser qu’il allait être le seul et donc celui de la victoire pour Beaune.
Jusque là, le ballon avait beaucoup trop été dans les airs de chaque côté et à ce jeu là, ce sont les Beaunois, plus athlétiques, qui s’étaient montrés les plus adroits pour exploiter le ballon. Sans toutefois cependant parvenir à se montrer dangereux.
En fait la première période s’avéra bien terne, avec beaucoup de ballons perdus, de mauvaises passes. Saint-Sernin trouva pourtant l’égalisation sur un coup franc venu de la gauche (45ème). Mais l’arbitre Monsieur Chaton ne valida pas le but pour un drapeau levé pour hors jeu. Etait il évident ? Les Violets le contestèrent et si nerveusement que leur gardien hérita d’un carton blanc avec obligation de se calmer pendant dix minutes et obligation aussi pour Bretigny de prendre place dans la cage.
La seconde période vit bien les San-Serninois se porter plus souvent à l’attaque. Mais de façon souvent trop désordonnée pour vraiment inquiéter la solide défense de Beaune. Avec aussi des munitions gâchées. Comme sur ce corner, obtenu de haute lutte par Romagon et  complètement raté par Va (58ème).
Deux minutes plus tard, ce sont les Beaunois qui se montrèrent dangereux, avec une bonne sortie de Sabri devant Coupelon.
Cela avant que Saint-Sernin se retrouve une nouvelle fois à dix pour un carton blanc sévère attribué à Puvillan, avant trois minutes plus tard un jaune sévèrement attribué à Vincenot qui avait joué le ballon et certainement pas l’homme.
Bref ça ne tournait pas rond côté Saint-Sernin. A l’approche des 20 dernières minutes, les Beaunois crurent au 2-0 mais le portier des violets s’envola pour détourner une belle frappe de Layouni.
Les violets tentèrent bien le tout pour le tout, mais le portier visiteur se montra intraitable. Comme sur une belle frappe de Puvilland (72e). L’égalisation aurait pu arriver à la 82e minute sur un corner qui passa devant le gardien de Beaune sans que personne ne touche le ballon qui ne demandait qu’à être catapulté dans le but.
Les dernières tentatives des locaux s’avérèrent vaines. Saint-Sernin s’incline pour la seconde fois en huit jours. Les chances de montée en régionale 1 sont maintenant plus faibles. Mais sait-on jamais.
Alain BOLLERY