mardi 25 juillet 2017
Sondage
Souhaitez-vous que le Tour de France revienne au Creusot et/ou dans la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau ?
  • Oui
     66% 694
  • Non
     33% 349
Questions à...
«La Saône-et-Loire c’est 3000 créations par an»
«Mon objectif est vraiment d’éviter les doublons pour gagner en efficacité»
«Aller vers un CFA unique Sud Bourgogne»
> Sports > Football

FOOTBALL (PROMOTION DE LIGUE) : La JO Creusot se donne de l’élan et tient bon contre Varennes

19/03/2017 19:43Lu 1133 foisImprimer l’article
Les footballeurs locaux ont en quelque sorte su emballer le match face à leurs adversaires de l’Yonne, avant de résister à leurs réactions dans le dernier quart d’heure (3-1).
Deux semaines après une belle victoire contre Plombières sur la pelouse de Montporcher, mais un déplacement qui aurait pu être moins lourd la semaine suivante à Marsannay, la JO Creusot se devait de «remettre le couvert» dans l’optique d’un maintien en Promotion de Ligue, qui est évidemment toujours à assurer, dans une poule également ouverte peut-on dire en milieu de classement.
Dans un match où la formation creusotine devait vite se passer d’un de ses meilleurs éléments, avec la sortie de Mourad Chachoue (douleur à l’arrière de la cuisse) remplacé par Rafael Da Cunha (6ème minute de jeu), les jocistes accusaient peut-être un nouveau temps d’adaptation face à une équipe adverse aux gabarits solides. Sur le premier quart d’heure de jeu, le bloc-équipe de la JO Creusot n’évoluait pas assez haut, mais le milieu et la défense surveillaient bien les possibilités de relance de Varennes, et annihilaient assez bien celles-ci.
Offensivement, la JO Creusot avançait ensuite de mieux en mieux, avec des joueurs combinant parfois en une touche et tentant des choses.
C’est cela dit sur corner que les Creusotins allaient être les plus dangereux. Au second poteau, Lucas Primon appuyait trop sa tête et voyait le ballon rebondir sur le sol avant de sortir (18ème), mais l’action avait de quoi provoquer des frayeurs à quelques centimètres du poteau droit du gardien de Varennes Matias Barbero. Et c’est encore sur un corner de Sofiane Semane que Lucas Primon allait cette fois-ci bien sentir le coup et mettre sa tête au «milieu du paquet» dans la surface adverse. Le ballon terminait dans les filets de Matias Barbero (43ème : 1-0 pour la JO Creusot).
Après des répétitions plus ou moins abouties de mouvements afin d’aller au but, le compteur de la JO Creusot était enfin débloqué, logiquement et de manière plutôt intéressante puisque l’avantage était pris juste avant la mi-temps... L’important dans un tel contexte est aussi de savoir revenir des vestiaires avec la même concentration par rapport à l’adversité. Les Creusotins ont montré du positif dans la gestion de la situation.
Davantage sollicité qu’en première période sur l’aile gauche, Ilhan Erdem a apporté de l’enthousiasme à nouveau. Et à droite, Ayoub Omakhir et Raphaël Nowak se sont montrés en jambes, inquiétants sur certaines actions. Après un bon crochet pour s’ouvrir une fenêtre de tir en dehors de la surface de réparation, la bonne frappe de Raphaël Nowak obligeait le gardien de Varennes à s’étendre pour la parade (60ème).
Ayoub Omakhir s’est quant à lui distingué en inscrivant le deuxième but de la JO Creusot. Sur le corner tiré par Sefiane Semane, sur lequel il en fallait très peu pour qu’il soit envoyé dans les filets par la tête puissante de Thomas Ciliberti, le ballon était finalement pour Ayoub Omakhir à la retombée (61ème : 2-0 pour la JO Creusot).
Ayant donc fait le break à l’heure de jeu et maîtrisant son sujet, la JO Creusot se retrouvait même temporairement en supériorité numérique, en raison d’un carton blanc à Rudy Trubert pour protestation suite au but jociste. L’équipe locale ne se privait d’ailleurs pas pour en mettre un troisième, grâce à un débordement sur la droite de Raphaël Nowak. S’étant libéré en puissance puis en vitesse de son vis-à-vis, il avait toute l’option d’adresser un centre à ras de terre au niveau du point de penalty. Rafael Da Cunha, lancé, ouvrait son pied et mettait le ballon dans la lucarne droite de Matias Barbero (66ème : 3-0 pour la JO Creusot).
L’équipe locale avait alors encore vingt bonnes minutes à assurer. Si celles-ci n’ont pas été sans relâche, et marquées par des manques de lucidité, la prestation dominicale s’est soldée par une victoire appréciable. La réduction de l’écart au score par Damien Baczynskyj, suite à des difficultés de dégagement suivant un corner (77ème : 3-1), a su être endiguée par des joueurs du Creusot n’ayant pas perdu leurs nerfs, dans une fin de match où l’arbitre central Alexandre Grober avait lui aussi choisi de contenir une certaine sévérité, de part et d’autre.
«A domicile, on joue et on gagne. A l’extérieur, on perd nos moyens… C’est essentiellement psychologique, car aujourd’hui nos joueurs ont encore montré leurs capacités», a livré comme réaction le coach Romain Degranges.
Alix BERTHIER

Les résultats et le classement du groupe B de Promotion de Ligue sont à retrouver en cliquant sur le lien suivant : http://bourgogne.fff.fr.