lundi 20 mai 2019

Pour la Fête des Mères, dites-lui avec des dessous !

Nuisette, dentelle raffinée, pyjama cosy ou maillot de bain retrouvez de nombreuses idées cadeaux

Nouveauté : Brassière de Sport

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> Sports > Football

FOOTBALL : La «der des der» pour Frédéric Flèche du FC.Montcenis

14/05/2019 14:00Lu 2725 foisImprimer l’article
Un exemple à suivre dans le football, pas seulement amateur, « Fred » Flèche tire sa révérence, il jouait son dernier match avec Montcenis.
A dire la vérité, il lui restera encore un match, dimanche prochain, là à coté, sur une autre butte, celle de Saint Sernin. Mais c’était la dernière à la maison. Alors ses dirigeants, ses coéquipiers ont voulu marquer le coup : à cinq minutes de la fin du match opposant son équipe, Montcenis B à Autun, le milieu de terrain est sorti sous les applaudissements de tous, adversaires compris.
Un exemple pour tous, disions nous, car « Fred » n’a connu qu’un seul club dans sa longue, très longue carrière : Montcenis. A 40 ans, le monticinois n’a porté qu’un maillot, qui dit mieux ? Il a commencé à 13 ans et des souvenirs il en a eu : « J’en ai trop, certains sont bien trop émouvants pour en parler. Je retiendrai bien sur nos montées pour le coté sportif, mais ce que je garderai en moi ce sont mes coéquipiers, l’ambiance. » Une certitude, jamais il ne serait parti de ce club, là où la plus part des jeunes partent pour un oui, un non (souvent un non), Frédéric Flèche est toujours resté fidèle : « Jamais je ne serais parti d’ici. »
Alors son avenir peut-il se conjuguer sans football ? « Oui, je vais faire un break. » Pas tout à fait, car il poursuivra les entrainements et les matchs avec les vétérans, mais jamais plus en compétition.
Un dernier mot pour résumer cette carrière ? « Que du bonheur. »
Vincent Brucci