jeudi 20 septembre 2018

Jean-Pierre Grzeskowiak avec «JPG TAXI» et Yann Martinez avec «ACTIV’TAXI» sont à votre service 24h/24 et 7j/7

Édito
Ce n’est pas parce que son retentissement médiatique est énorme, qu’il convient de juger l’affaire Benalla à un niveau supérieur de ce qu’elle est et représente.
De quoi s’agit-il ? D’un garçon qui s’est cru plus fort que les autres, parce qu’il était dans le cercle rapproché de la sécurité du Président de la République.
Questions à...
Dans une interview, Michel Neugnot, 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, fait le point après la rentrée des classes. Le nombre de dossiers «à problèmes» liés aux transports a été divisé par deux.
La gratuité du transport scolaire sera de mise à la rentrée 2019, mais peut-être avec des frais de dossier.
Le Président de la FFR était présent samedi au Parc des sports lors de la journée découverte du rugby féminin organisée par le club des Tigresses. Il était accompagné d'Annick Hayraud, Manager de l'équipe de France féminine
A l’occasion d’une conférence de presse de rentrée, le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire a annoncé une santé olympique pour le recrutement des médecins.
«Le Creusot a vocation à devenir le 5ème pôle»
«45 antennes vont être ouvertes sur tout le département»
«A Mâcon je veux ouvrir un centre en association avec la faculté de médecine»
Écouter, lire, voir
> Sports > Football

FOOTBALL (Coupe de France) : Gueugnon sérieux et trop fort pour une courageuse équipe de Montchanin

15/09/2018 22:42Lu 2558 foisImprimer l’article
Les Gueugnonnais ont trouvé une équipe de Montchanin tactiquement bien en place, mais ils ont montré clairement leur supériorité.
Jour de gala au stade Lucien Parriat de Montchanin pour ce tour de coupe de France, en effet le club local, fraichement promu en R2, recevait le FC Gueugnon, pensionnaire du National 3. Plus de 500 spectateurs pour voir leurs protégés, (440 entrées payantes) mais aussi voir les forgerons et son emblématique coach, Philippe Correia.
L’ex « pro » était satisfait de son début de saison, son équipe pointe en haut du classement de son championnat, à l’inverse des montchaninois qui ont un démarrage difficile. Les pronostiques étaient, malgré tout, unanimes, tous les faveurs étaient logiquement pour les jaunes. Mais, on connait le refrain…un match de coupe…
Pour éviter toute surprise, il n’y a pas 36 solutions, il faut prendre le match en main et sérieusement, c’est exactement ce qu’on fait les visiteurs. Dès la 2e mm, Magide Mahla annonçait les intentions gueugnonnaises : sa reprise de volée a mis le silence dans la tribune, mais Jean François Kowalski, le gardien montchaninois veillait.
L’ex montcellien se reprit à la 8e mm, sur la seule inattention de la défense locale de toute la première période, son tir à l’entrée de la surface n’a laissé aucune chance à « Jeff » Koawalski. 1 à 0 pour Gueugnon. Seule inattention disions nous car la défense de la JSMO a tout le long de la première période été héroïque,  toujours sur le porteur du ballon, espaces fermés, redoublements de marquages sur les ailiers très physiques (et rapides…) de Gueugnon.
Il était évident que le coach local avait demandé une défense basse, de rester un maximum groupé et ainsi empêcher les offensives adverses. Anis Bouzaiene, le coach, confirmera à la fin du match « nous avons volontairement laissé le jeu et le ballon au FC Gueugnon, nous devions jouer les rares occases à fond ». Contrat presque respecté, mais le but de Magide Mahla a de toute évidence bouleversé les plans !
Cette première période a donc outrageusement été dominé par Gueugnon, avec quatre autres belles opportunités, notons à la 22e mm le poteau trouvé sur un tir de Mohamed Soumah. 1 à 0 à la pause pour Gueugnon.
La seconde période a été vive, mais n’a pas modifié le schéma de jeu de Montchanin, la belle occasion de Christofer Aurier à la 47e mm pour Gueugnon est bien stoppée par le portier montchaninois,  et rappelait s’il le fallait la nette différence de niveau.
Mais Montchanin n’est pas resté là à regarder, à attendre, comme à la 60e mm, suite à un coup franc tiré par Ilhan Erdem, Anthony Da Pont reprenait de la tête mais Johan Lapeyre répondait présent. Sur le contre, le capitaine forgeron, Sebastien Larteau, centrait (à la limite du hors jeu dirons les montchaninois) pour Christopher Aurier (le frère de Serge), qui trompait « Jeff » Kowalski. 2 à 0 pour Gueugnon à la 61e mm.
Montchanin aurait mérité pour sa prestation un but, comme à la 65e mm, quand Kevin Demaizière était fauché dans la surface de réparation gueugnonnaise, mais le pénalty ne sera pas donné. Pire, les forgerons marqueront une troisième fois (à la 73e mm) par Mohamed Soumah. L’excellent attaquant visiteur profita d’un ballon mal négocié par le gardien local, mais surtout il s’aida de son bras pour faciliter son contrôle (voir photo).
Ce 3e but n’est qu’anecdotique, la différence entre les deux équipes a été flagrante, le plus fort a gagné. Mais soulignons l’esprit de sacrifice, de suivre une option tactique claire et difficile des montchaninois qui devront s’appuyer sur cette belle prestation pour se lancer positivement dans leur championnat.
 
Au stade Lucien Parriat de Montchanin, le FC Gueugnon bat la JS Montchanin Odra 3 à 0 (1 à 0 à la mi-temps)
FC Gueugnon : Lapeyre, Catenacci, Larteau, Coronas, Dahmoume, Kourekama, Soumah, Mamessier, Revuelta F., Mahla, Aurier, Baning, Revuelta Fabrice, Benameur, Vieira et Rose.
JS Montchanin Odra : Kowalski, Develay, Erdem, Da Pont, Chhim, Renaud, Racoussot, Simon, Morele, Mennad, Demaizière, De Araujo, Borjon, Clair et Medalle.

Philippe Correia coach du FC Gueugnon :  «  je suis satisfait sur l’ensemble du match, nous avons été impliqués, sérieux. En première période nous avons eu une possession stérile malgré notre but, nous avons heureusement mis plus d’intensité en seconde. Je félicite Montchanin, ils nous ont empêché de créer des occasions en première période, ils ont été cohérents, félicitations. »
Anis Bouzaiène, coach de Montchanin : « nous savions bien sur que ce match allait être compliqué, nous avions comme objectif de repousser au maximum l’échéance pour nous donner une chance de jouer un coup à fond, malheureusement leur but en début de match a compromis nos chances. Je suis content tout de même de mes joueurs, de leur implication, je suis fier d’eux. Avec cet état d’esprit nous nous sauverons. »

Vincent Brucci