vendredi 18 octobre 2019

Nouvelles marques, nouvel espace de 150m2 refait à neuf, nouveaux services et des offres à ne pas manquer pour toujours vous satisfaire au mieux

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Écouter, lire, voir
> Sports > Basket

Philippe Hervé, entraîneur de l’Elan Chalon : «C’est exaltant»

07/08/2019 18:36Lu 2550 foisImprimer l’article
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Qu’est-ce qui est le plus important pour vous dans une reprise ?
PHILIPPE HERVE : «Déjà voir dans quel état physique se trouve le groupe. Il faut savoir que les contrats ne sont pas figés et que l’on peut décider de ne pas confirmer un joueur si les tests physiques ne sont pas satisfaisant. Mais à priori, sur ce qui a été vu lundi et mardi, tout le monde est opérationnel».

Et pour vous revenir au Colisée…
«La coupure, vous le savez, a été assez longue. Cela a été un choix de ma part de faire un break. Et puis, oui, j’ai une vraie émotion de revenir au club où je connais beaucoup de monde».

Avec quels objectifs vous effectuez ce retour ?
«Le Président Dominique Juillot m’a demandé d’appliquer le projet du club, avec une responsabilité sur le groupe des professionnels, mais aussi sur la formation, sur les cadets. L’Elan Chalon veut avoir le même projet, y compris avec un regard sur les plus jeunes, dans l’association.


Je suis à la tête d’un groupe de dix huit joueurs, avec sept joueurs confirmés, cinq potentiels, trois jeunes espoirs et trois cadets. C’est beaucoup de travail en perspective, car j’ai aussi pour objectif d’accompagner tous les entraîneurs. Tout cela c’est exaltant. Oui c'est exaltant de retrouver le club, le parquet, une équipe, un club et le Colisée».

L’ASVEL à Bourg, Nanterre au Colisée… Vous y pensez ?
«Non absolument pas. Non je n’ai pas un panneau dans mon bureau avec la date du premier match de Jeep Elite. Moi c’est l’instant présent. Je n’ai pas envie de me projeter. Mon plaisir est au jour le jour, de travailler dans le quotidien».

Avez-vous prévu un stage de quelques jours ?
«Non on va travailler au Colisée. On se déplace déjà suffisamment souvent dans la saison. Mais on va quand même partir sur deux tournois, sur deux ou trois jours. Au Ain Star Game et à Luxeuil».
Recueilli par Alain BOLLERY