dimanche 25 juin 2017
Édito
Et qu'on se le dise, la nouvelle majorité est aussi légitime que la précédente.
Sondage
Etes-vous pour les redoublements à l'école et au collège ?
Questions à...
«La Saône-et-Loire c’est 3000 créations par an»
«Mon objectif est vraiment d’éviter les doublons pour gagner en efficacité»
«Aller vers un CFA unique Sud Bourgogne»
> Sports > Basket

BASKET (Pro A) : L’Elan Chalon croque Nanterre au bout du suspens

19/03/2017 03:01Lu 1278 foisImprimer l’article
Rater le deuxième lancer franc pour espérer gagner… Dans un scénario incroyable, Roberson a su créer les conditions d’une égalisation pour les prolongations. Fall, héroïque, a égalisé au buzzer.
Et l’Elan Chalon s’est finalement imposé. Quelle fin de match et quel bonheur.
Roberson qui rate un lancer franc, c’est plutôt rare. Mais quand c’est pour la bonne cause, c’est tout le Colisée qui se lève. Et ce samedi soir, les joueurs de l’Elan Chalon ont fait se lever leurs supporters, en les faisant chavirer de bonheur.
Résumons. Il reste une poignée de secondes au chrono, quand Butterfield (20 points) réussit deux lancers francs et permet à Nanterre de mener 77-74.
Roberson provoque alors une faute. Pour un scénario que Jean-Denys Choulet a écrit. Roberson doit inscrire son premier lancer-franc et rater le second pour une hypothétique égalisation. C’est la seule option possible. John Roberson rate parfaitement le cercle. Loum prend le rebond, manque de peu l’égalisation et c’est Fall qui fait hurler de joie le Colisée en égalisant au buzzer. L’Elan Chalon vient de revenir à 77 partout.
Il reste une prolongation de cinq minutes pour réaliser l’incroyable. Car qui aurait parié que l’Elan, diminué par le forfait de Clark, le meilleur scoreur de la saison, allait être en mesure de battre Nanterre dans le match des seconds ?
Mais impossible n’est pas chalonnais. Samedi soir, les joueurs de l’Elan voulaient se venger de la très injuste défaite enregistrée en demi-finale de la Coupe de France au Mans. Un match qui a vu Clark sérieusement touché à l’œil. Et forcément, dans le match au sommet des seconds, il fallait une sacrée dose de motivation pour rester maitre du parquet au Colisée, face à une des plus grosses cylindrées du championnat de Pro A.
Dans ce match phare, l’Elan Chalon aura le plus souvent mené au score. Jusqu’à connaître un final difficile mais finalement enthousiasmant au regard du scénario.
Au Basket quand arrive la dernière minute, il faut savoir être encore plus tactique. Jean-Denys Choulet le sait plus que d’autres. Avec ses joueurs, ils ont su trouver les ressources et l’adresse nécessaire pour faire tomber Nanterre, alors qu’ils n’ont pas été épargnés par les bobos.
D’abord menés au début de la prolongation, les Chalonnais ne se sont pas énervés. Ils ont égalisé par Fall à 79 partout, pris l’avantage 81-79 par Loum, qui a livré son meilleur match depuis le début de la saison. Et puis avec Fall dans les premiers rôles, ils ont mené 83-80, puis 88-85 avec deux lancers francs de  Roberson, puis 90-85 avec deux lancers francs de Nzeulie, puis 92-88 par John Roberson, avant que Riley ramène à 92-90. Mais Nzeulie avec deux nouveaux lancers francs, porta à 94-90. Le score final.
Dans les cinq dernières minutes, c’est donc avec un excellent taux de réussite aux lancers francs que l’Elan Chalon aura construit sa victoire. Mais il est vrai dans cette partie, cela aura été sa vraie réussite, avec 23 lancers réussis sur 27 tentés, soit un très solide 85,18% de réussite. Heureusement, car à 3 points, le pourcentage a été de seulement de 27,7% ; Tandis qu’à deux points il aura été de 57,14%.
Sans surprise, avec une évaluation à 32, c’est le géant Moustapha Fall qui a été le MVP de ce match qui restera dans les mémoires. Reste maintenant à se qualifier pour les ½ finales de l’Europe Cup, en battant Zagreb au minimum de 3 points, mardi soir au Colisée.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)

Cliquez ici pour voir, en vidéo, l'égalisation à 77-77