samedi 20 avril 2019
Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> Sports > Basket

BASKET (Jeep Elite) : Trop tendre, l’Elan Chalon a pourtant failli renverser la vapeur face à Pau

11/02/2019 00:30Lu 991 foisImprimer l’article
Menés tout au long de la partie, les Chalonnais sont parvenus à égaliser dans la dernière minute. Mais l’Elan Béarnais est parvenu à conserver le gain du match.
Une ultime tentative à 3 points de Gelabale, qui voit le ballon rester coincé contre le cercle… Voilà comment ce dimanche soir, l’Elan Chalon mené de 3 points, a vu s’envoler ses dernières illusions de réaliser le hold-up parfait.
Alors forcément, au moment de rejoindre le vestiaire, les têtes étaient baissées et on devait forcément ressasser une piteuse première période avec moins de 40% de réussite, contre 57% aux visiteurs. Cette réussite qui a trop souvent fui les joueurs de Jean-Denys Choulet aura été comme un poison. Avec aussi et surtout une absence de hargne, notamment en défense, mais aussi un basket balbutiant avec un total de 16 balles perdues, dont certaines bien bêtement…
Quand ça veut pas, ça veut pas… Mais pourtant rien ne sert de se lamenter, car l’Elan a montré trop de carences défensives pour espérer s’imposer face à une équipe comme Pau. Les cadres n’ont pas toujours été à la hauteur. Hormis Camara avec 80% de réussite dans la raquette et 7/8 aux lancers francs, les pourcentages de réussite ont été extrêmement faibles. Sauf pour Etienne Ca avec 3/3 aux tirs et 4/5 sur lancers-francs et Riley qui a terminé à tout jute à 50%.
Riley qui dans les dernières minutes aura été le principal artisan de la remontée jusqu’à permettre à Gelabale d’égaliser à 78 partout, sur deux lancers francs à 25 secondes de la fin.
Oui mais voilà, derrière Mcconnell enfila un trois points de la gauche et  à 6 secondes de la fin, Gelabale vit donc son ultime tentative rester coincée. Tout un symbole. Et bien des regrets, car à l’heure du décompte final cette défaite aura encore un goût très amer.
Alain BOLLERY
(Photos Manon BOLLERY
 et Alain BOLLERY)

Elan Chalon 78 – Pau 82 (20-28 ; 21-21 ; 19-20 ; 18-13)
Elan Chalon : Camara 15, Riley 14, Ca 10, Palacios 10, Sanford 8, Robinson 7, Gelabale 7, Ndoye 4, Pinault 3
Pau-Lacq-Orthez : Harris 19, McConnell 15, Chikoko 14, Diawara 11, Smith 5, Keller 4, Pinero 2, Daval-Braquet 2