vendredi 23 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> Sports > Basket

BASKET (Jeep Elite) : Trop tendre, l’Elan Chalon a pourtant failli renverser la vapeur face à Pau

11/02/2019 00:30Lu 1158 foisImprimer l’article
Menés tout au long de la partie, les Chalonnais sont parvenus à égaliser dans la dernière minute. Mais l’Elan Béarnais est parvenu à conserver le gain du match.
Une ultime tentative à 3 points de Gelabale, qui voit le ballon rester coincé contre le cercle… Voilà comment ce dimanche soir, l’Elan Chalon mené de 3 points, a vu s’envoler ses dernières illusions de réaliser le hold-up parfait.
Alors forcément, au moment de rejoindre le vestiaire, les têtes étaient baissées et on devait forcément ressasser une piteuse première période avec moins de 40% de réussite, contre 57% aux visiteurs. Cette réussite qui a trop souvent fui les joueurs de Jean-Denys Choulet aura été comme un poison. Avec aussi et surtout une absence de hargne, notamment en défense, mais aussi un basket balbutiant avec un total de 16 balles perdues, dont certaines bien bêtement…
Quand ça veut pas, ça veut pas… Mais pourtant rien ne sert de se lamenter, car l’Elan a montré trop de carences défensives pour espérer s’imposer face à une équipe comme Pau. Les cadres n’ont pas toujours été à la hauteur. Hormis Camara avec 80% de réussite dans la raquette et 7/8 aux lancers francs, les pourcentages de réussite ont été extrêmement faibles. Sauf pour Etienne Ca avec 3/3 aux tirs et 4/5 sur lancers-francs et Riley qui a terminé à tout jute à 50%.
Riley qui dans les dernières minutes aura été le principal artisan de la remontée jusqu’à permettre à Gelabale d’égaliser à 78 partout, sur deux lancers francs à 25 secondes de la fin.
Oui mais voilà, derrière Mcconnell enfila un trois points de la gauche et  à 6 secondes de la fin, Gelabale vit donc son ultime tentative rester coincée. Tout un symbole. Et bien des regrets, car à l’heure du décompte final cette défaite aura encore un goût très amer.
Alain BOLLERY
(Photos Manon BOLLERY
 et Alain BOLLERY)

Elan Chalon 78 – Pau 82 (20-28 ; 21-21 ; 19-20 ; 18-13)
Elan Chalon : Camara 15, Riley 14, Ca 10, Palacios 10, Sanford 8, Robinson 7, Gelabale 7, Ndoye 4, Pinault 3
Pau-Lacq-Orthez : Harris 19, McConnell 15, Chikoko 14, Diawara 11, Smith 5, Keller 4, Pinero 2, Daval-Braquet 2