jeudi 19 septembre 2019

Offre «Foire»

-15% sur les portails et leur motorisation*

-5% sur les portes de garage**

Hall 3 – Stands 85/87/89

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Sports > Autres sports

Championnat de France Pancrace et Grappling : Razzia des jeunes creusotins

16/04/2019 03:17Lu 1643 foisImprimer l’article
Les trois participants ont ramené des médailles, mieux deux d’entre eux le titre national, encore plus fort, le plus jeune le double titre. Selim Boumédiene, Fabio Baralla et Joah Berland ont fait briller les médailles.
Nous nous étions demandés, la semaine dernière, quelles seraient les chances de médailles pour les trois jeunes creusotins licenciés, rappelons-le, à l’école de combat blanzynoise. La réponse est claire : ils ont tous les trois le niveau national, et quel niveau.
Selim Boumédiene, en junior, a combattu avec une mauvaise grippe. Il n’a donc pas réussi à participer le premier jour aux combats de pancrace. Par contre son état, le dimanche, s’est amélioré nettement et il s’est ainsi engagé dans le tournoi grappling, tournoi qu’il a remporté, en souffrant. Et une médaille, en or.
Fabio Baralla était lui aussi engagé sur les deux tableaux, en benjamin moins de 35 kg. Aussi bien en pancrace qu’en grappling, il a obtenu une très belle médaille de bronze. Il aura buté à chaque fois en demi-finale. Troisième aux « France », c’est superbe ! Et de trois médailles.
Le dernier participant, le plus jeune aussi, Joah Berland, a tout raflé ! Razzia chez les « titi parisiens ». Finale remportée le samedi en pancrace, avec un superbe combat en demi, longtemps indécis mais enlevé par une soumission sur le gong. Rebelote le dimanche, en grappling, avec encore plus de panache. Et de cinq médailles, trois en or.
Le papa de Joah Berland, le double champion de France, Aurélien, bien connu aux abords du stade Jean Garnier :  « C’est une énorme performance, il est jeune et il est passionné, déterminé même. Ses victoires il n’est pas allé les gagner à Paris, il les a obtenues à l’entraînement, jour après jour. Il n’avait que ça en tête, il a réussi. »
Ces sports sont très pratiqués en région parisienne, mais nos représentants ont remporté trois titres nationaux. Ils sont jeunes, très jeunes même, gageons que leur avenir soit aussi prolifique que la moisson effectuée ce week-end.
Pourquoi pas pour certains d’entre eux, une évolution en MMA (mixed martial arts), sport encore interdit en France mais qui devrait, avec quelques aménagements, se démocratiser prochainement.
Vincent Brucci