mardi 22 octobre 2019

Tout doit disparaître !

Du 16 Octobre au 16 Décembre

Ouverture exceptionnelle

  Dimanche 20 Octobre Après-midi  

Sans oublier les Cuisines Mobalpa

Jusqu’à -70%

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos il parle du Mondial au Japon, de l’équipe de France, du Top 14, du rugby trop violent et du Creusot.
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

Visite présidentielle : Gilles Platret refuse l'invitation d'Emmanuel Macron

06/02/2019 18:21Lu 13553 foisImprimer l’article

Exclusif

ACTUALISE à 18h46 : Dans sa lettre de Gilles Platret au Président de la République, se comporte en véritable snipper et lance des accusations, en parlant de «campagne électorale»
Maire de Chalon sur Saône, porte parole du parti Les Républicains, Gilles Platret ne sera pas ce jeudi à la Sous-Préfecture d'Autun. Il a décidé de refuser l'invitation faite par le Président de la République, aux Maires de communes des chefs lieu de canton du département de Saône-et-Loire. Gilles Platret a aussi décidé d'envoyer une lettre au Président de la République.
Dans sa lettre, Gilles Platret affirme ne pas vouloir «apporter une caution, à ce qui m’apparaît comme une manœuvre électorale». L’élu de Chalon lance également au sujet du mouvement des gilets jaunes : «…si en apparence, la braise a provisoirement refroidi, le feu n’est pas éteint de l’incendie que vous avez allumé».
Et d’accuser : «Vous avez trop attaqué les Français, dans leur détresse même, pour ne pas leur donner l’image d’un mépris glaçant, juché au sommet de la République. Vos mots furent des coups, qui les ont maintes fois blessés depuis deux ans».


Gilles Platret estime encore : «Il n’est plus possible aux Français d’ignorer que vous êtes en campagne électorale, pour le compte de la formation politique que vous avez créée, à l’approche d’élections européennes si importantes pour le destin de notre continent… … vous vous lancez dans un one-man-show destiné à occuper la galerie, alors que votre pouvoir vacille»…
A.B.