mardi 20 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

SÂONE-ET-LOIRE : Rémy Rebeyrotte ironise sur la posture de certains présidents de conseils départementaux qui déplorent la suppression de la taxe d'habitation

09/08/2019 10:30Lu 1308 foisImprimer l’article
« On nous ressort les vieilles rengaines...
Lorsque la fiscalité des Régions avait changé, notamment par la suppression de la vignette auto et l’arrivée d’une part de TVA, les Présidents de Région avaient versé des larmes de crocodile, avant de s’apercevoir de la dynamique intéressante de la TVA et de se réjouir, sous cape bien sûr, du changement. Aujourd’hui, même cause, même effet. Certains Présidents de Départements ont sorti les mouchoirs, suite à la suppression de la taxe d’habitation et à la réforme de la fiscalité locale qui va donner, pour compenser, toute la taxe foncière aux communes et intercommunalités. La part de la taxe foncière qui revenait aux départements sera compensée par une part de TVA qui sera plus dynamique. Ce n’est que la peur du changement ou des arrières- pensées politiques qui peuvent expliquer cette nouvelle crise de larmes.
Rappelons tout de même que la fin de la taxe d’habitation, taxe très injuste s’il en est, plus élevée dans les territoires ou les habitants sont plus pauvres, sera un réel gain de pouvoir d’achat pour bien des familles; et que l’action, essentiellement sociale, des Départements sera plus logiquement financée par une part d’un impôt national au titre de la solidarité nationale que par la taxe foncière, qui reviendra fort logiquement au local et à l’action communale sur les territoires.
Rémy Rebeyrotte,
Député