mercredi 20 novembre 2019

Réservez dès maintenant au 03.85.78.59.50

Soirée Beaujolais : Samedi 23 Novembre

Repas dînatoire et soirée musicale «Cave Men» : Vendredi 6 Décembre

Soirée de la St Sylvestre : Mardi 31 Décembre

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
«La Bourgogne est reconnue mondialement...» déclare le Président de Paris 2024 dans une interview à creusot-infos.
Le leader de l’opposition, qui avait échoué de peu en 2014, sera bien à nouveau candidat. Sa liste et son projet seront dévoilés en janvier. Mais Charles Landre a déjà donné quelques pistes dans une interview à creusot-infos.
«Un projet neuf et des pratiques nouvelles»
«L’élection sera le statuquo ou innover»
«Il faut rendre la ville attractive»
«Les quartiers ont besoin d’une action humaine»
1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, Michel Neugnot réagit au mouvement à la SNCF, revendiqué «droit de retrait» qui a privé de trains TER des milliers de voyageurs vendredi et qui s’est poursuivi…
«Tout est fait pour que la sécurité soit assurée»
«Sur un Dijon – Nevers pas question de supprimer les contrôleurs»
«Dans les Ardennes c’était un accident de la route»
«C’est un mauvais procès de dire qu’il y avait une situation d’insécurité faute de contrôleurs»
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

SAONE-ET-LOIRE : Le Président du Sénat, Gérard Larcher, est venu mesurer la détresse des agriculteurs

11/06/2018 14:00Lu 4087 foisImprimer l’article
Gérard Larcher s’est plongé, l’espace d’une matinée, dans les réalités d’une agriculture rurale à la croisée des chemins.Il y a urgence si on veut sauver une profession où les revenus des éleveurs sont au plus bas et où il faut créer les conditions de successions acceptables.
Il l’a dit et répété plusieurs fois : C’est à l’invitation de Marie Mercier, Jean-Paul Emorine et Jérôme Durain, les trois sénateurs de Saône-et-Loire que Gérard Larcher, le Président du Sénat est venu ce lundi 11 juin au matin, dans le Charolais, le berceau de la race charolaise, là où les taches blanches dans les prés ont longtemps été un signe de richesse, ce qui n’est malheureusement plus d’actualité.


Car les agriculteurs et les éleveurs souffrent, comme ils ont rarement souffert. Ils ont le sentiment d’être au bord du gouffre, et c’est bien leur bulletin de santé que le Président du Sénat est venu dresser avant que le Sénat statue en partie sur les conditions de leur avenir.
Pour bien mesurer l’importante de la visite en Saône-et-Loire du Président du Sénat, l’histoire veut que l’on écrive que c’est extrêmement rare.
Sous la cinquième République, seul Alain Poher était venu en visite officielle dans le département… C’est dire si la venue de Gérard Larcher restera une visite événement pour une profession agricole très inquiète.
Avant de se rendre sur l’exploitation Blanchard à Charolles, puis de rencontre les représentants des organisations professionnelles, Gérard Larcher est passé par l’abattoir de Paray le Monial.
A Charolles, en présence du Maire Pierre Berthier, des Députés Josiane Corneloup et Rémy Rebeyrotte, du Président du conseil départemental André Accary, et évidemment de Christian Decercle, président de la Chambre Régionale d’Agricole et Jérémy Decerle, président national des jeunes agriculteurs, Gérard Larcher a eu droit à des messages qui n’avaient rien de subliminaux. Car il y a urgence.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)

Le compte rendu complet de la visite plus tard sur creusot-infos