lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

SAONE-ET-LOIRE : Le Préfet autorise l'agrainage de dissuasion du sanglier, pour protéger les activités agricoles

17/06/2019 13:26Lu 1651 foisImprimer l’article
La chasse au sanglier est par ailleurs autorisés depuis le 1er juin
Communiqué de la Préfecture de Saône-et-Loire :
Le schéma départemental de gestion cynégétique (2012-2018) est devenu caduc depuis le 13 avril 2019.
Ce document, élaboré par la fédération départementale des chasseurs, en concertation avec les partenaires, définit les grandes orientations en matière de gestion des espèces chassables, de maintien de l’équilibre agriculture / dégâts de gibier, de mesures de sécurité des chasseurs et non chasseurs.
Les travaux du troisième schéma départemental de gestion cynégétique pour 2019-2025 n’ont pas pu être achevés dans les délais. De ce fait, l’agrainage, qui figure parmi les dispositions obligatoires de ce document, n’est plus autorisé en Saône-et-Loire.
En l’absence de schéma, considérant l’intérêt de protéger l’activité agricole en limitant les dégâts aux cultures sensibles, le préfet a décidé d’autoriser, sous certaines conditions, l’agrainage de dissuasion des sangliers. S’agissant d’une mesure adoptée à titre exceptionnel, cette pratique est autorisée uniquement dans le but d’éloigner les sangliers des semis et cultures. Elle est donc soumise à déclaration préalable obligatoire auprès de la Direction Départementale des Territoires (DDT). ?Cette mesure s’applique jusqu’à l’approbation du nouveau schéma.
Cette année encore, le préfet demande aux chasseurs du département de se mobiliser pour prélever des animaux afin de rétablir l’équilibre agro-cynégétique et rappelle à ce titre que l’exercice de la chasse du sanglier est autorisé depuis le 1er juin 2019, à l’approche ou à l’affût, dans les conditions définies par l’arrêté préfectoral du 13 mai 2019.