mercredi 16 octobre 2019

Du Mardi 15 Octobre au Samedi 19 Octobre

Offre d’Ouverture :

-20% sur tout le magasin 

+ 1 Bon d’Achat de 20€*

(à utiliser du 22 au 31/10/19)
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

SAONE-ET-LOIRE : Communiqué de la Préfecture, au sujet de la baignade écolo de La Chapelle Saint-Sauveur

19/07/2019 10:59Lu 1555 foisImprimer l’article
Communiqué :
La baignade sur la commune de La Chapelle-Saint-Sauveur est, au sens de la réglementation applicable, une baignade aménagée (article D.1332-39 du code de la santé publique).
Cela entraîne notamment :
•    une obligation de surveillance par un personnel titulaire du titre de maître nageur sauveteur ou du brevet national de sécurité et sauvetage aquatique (articles D.322-11 et A.322.8 du code du sport) ;
•    la nécessité de disposer d’un poste de secours (article D.1332-41 du code de la santé publique).
Plusieurs réunions en présence du maire, de la direction départementale de la cohésion sociale et de la sous-préfète de Louhans ont été organisées en 2017 et 2018 pour rappeler au maire ses obligations en matière de police des baignades et l’amener à mettre en œuvre une surveillance.
Un courrier de mise en demeure d’implanter un poste de secours et de faire surveiller la baignade durant la saison estivale 2019 a été adressé le 18 février 2019 à la commune par la sous-préfète.
Un contrôle sur site a été réalisé le 26 juin 2019 à 14 heures par la direction départementale de la cohésion sociale en vue de vérifier le respect des prescriptions de cette mise en demeure. Il a toutefois été constaté que la baignade était ouverte au public, n’était pas surveillée et ne disposait pas d’un poste de secours.


Ainsi que le prévoyait la mise en demeure du 18 février 2019 et en application des dispositions des articles L.2213-23 et L .2215-1 du code général des collectivités territoriales, le préfet de Saône-et-Loire a procédé à l’interdiction temporaire de baignade sur ce site par un arrêté en date du 4 juillet 2019. Elle restera en vigueur jusqu’à la mise en conformité du site.