mardi 20 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

SAÔNE-ET-LOIRE : Attention aux divagations d'animaux d'élevage

09/08/2019 17:00Lu 2940 foisImprimer l’article
Appel à vigilance commun lancé par le Groupement de Gendarmerie Départementale de Saône-et-Loire et les organisations professionnelles agricoles (Chambre d'agriculture, FDSEA et JA) du département.

Pour la deuxième année consécutive, notre région est marquée par la sécheresse et une canicule estivale qui assèche les herbages. Depuis plusieurs semaines, les éleveurs s'organisent au quotidien, non sans difficultés, pour approvisionner leurs cheptels en eau et en fourrage. Malgré cela, les animaux recherchent naturellement une nourriture plus verte. Ils commencent par brouter les feuilles des haies et, par manque d'humidité, ces clôtures naturelles, fragilisées, représentent des obstacles de moins en moins solides face à leur détermination.
Les interventions des gendarmes et des particuliers, afin d'endiguer les divagations d'animaux, sont en augmentation. Mais, heureusement, peu d'accidents sont encore à déplorer. Cette situation n'occulte ni la responsabilité de certains agriculteurs en matière d'entretien ni celle des promeneurs qui oublient, parfois, de refermer les enclos après leur passage.
Nous appelons donc à la plus grande vigilance les éleveurs, afin qu'ils prennent les précautions nécessaires pour éviter que leurs animaux franchissent les clôtures et certains promeneurs pour qu'ils fassent preuve de plus d'attention et de sérieux.
Nous demandons également aux automobilistes de redoubler de vigilance, de jour comme de nuit, sur nos routes de Saône-et-Loire. Nous invitons chacun et chacune d'entre vous à signaler la présence d'animaux sur la route en avertissant la ferme la plus proche, dans la mesure du possible, et, en composant le 17.
Les agriculteurs et les Gendarmes du Groupement de Gendarmerie Départementale de Saône-et-Loire, dans un souci de sécurité des personnes et des animaux, vous remercient par avance de votre vigilance accrue.
Nous vous souhaitons, à toutes et tous, une belle saison estivale et de bonnes vacances.