lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

SAONE-ET-LOIRE : André Accary annonce que 10 nouveaux médecins vont être recrutés pour le centre départemental de santé

21/06/2019 09:57Lu 6025 foisImprimer l’article
20.000 habitants en ont déjà profité, avec plus de 40.000 consultations.
Ce vendredi matin, André Accary a effectué une annonce importante concernant le centre départemental de santé, dont il faut rappeler qu’il a été lancé pour recruter des médecins salariés.
Le Président a notamment indiqué que le modèle économique sera à l’équilibre d’ici trois ans. Mais l’annonce importante est surtout pour les patients :
«Nous avons lancé un nouveau recrutement de dix nouveaux médecins. Le recrutement est ciblé sur le Sud Est de la France. On a eu beaucoup de retours de médecins intéressés. Ca portera rapidement le nombre à 50 médecins généralistes.
Dès septembre, je proposerai de nouveaux recrutements, pour bien asseoir l’offre sur certains territoires. J’ai eu des médecins libéraux qui souhaitent des renforts».
Et le Président du conseil départemental d’ajouter : «Pour le moment on respecte le plan de recrutement qui avait été présenté en septembre. Même si on peut répondre à des urgences, comme à Etang sur Arroux.
Je dis cela car des élus formulent des demandes pour des recrutements.
L’aventure continue et j’avais dit que je voulais reconquérir les EHPAD où il n’y avait plus de médecins généralistes. Depuis janvier, 13 établissements ont déjà retrouvé des consultats avec un médecin généraliste. Mon vœu le plus cher est que chaque habitant puisse avoir accès aux soins.?20.000 habitants ont déjà retrouvé un médecin généraliste. Plus de 40.000 consultations ont déjà été effectuées. Je souhaite que les centres de santé soient équipés de télémédecine. C’est le premier étage de la fusée. On n’a pas fini».
Avec cependant des restrictions : «A Broye, même si on est prêt à investir, on a besoin de l’autorisation de l’ARS. C’est important que les élus le sachent. On ne peut pas décider de tout.
Aujourd’hui 35 départements ont demandé des renseignements. Je suis d’ailleurs invité par le Président du département du Puy de Dôme, après avoir été dans l’Orne il y a quelques semaines.
On va continuer contre la désertification médicale. Maintenant on va se tourner vers les missions de prévention».
Le Président Accary a également indiqué que la Saône-et-Loire est revenue au nombre de médecins de 2013.
Alain BOLLERY
(Photo d'archives : Lors de l'inauguration de l'antenne au Creusot)