jeudi 21 juin 2018

La cellulite : notre bête noire !

Il existe aujourd’hui une solution imparable, grâce à votre Centre d’Amincissement Michelle LAGRANGE

Retrouvez le témoignage d’une cliente ayant perdu 17 Kilos

Édito
Vous avez détesté la perspective de la limitation à 80 km/heure… C’est pas grave, on va vous les faire adorer. Le lavage de cerveau a commencé et ça va s’accélérer. Tous les arguments sont bons. Même écolos. C’est dire.
Questions à...
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Le 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, dans une interview exclusive, revient sur la convention TER entre la Région et la SNCF, qui a ébranlé le groupe de gauche.
Il justifie le retrait de l’article 19 sur l’ouverture à la concurrence. Il évoque aussi le «baiser qui tue» de François Sauvadet en dénonçant sa posture et celle de la droite.
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

Rémy Rebeyrotte rend hommage au Sénateur André Pourny qui vient de décéder

12/06/2018 13:28Lu 719 foisImprimer l’article
J’ai eu la chance, comme Conseiller Général de Saône-et-Loire pendant 21 ans, de connaître deux générations d’élus dont celle qu’incarnat André POURNY.

Pendant des années, André POURNY Sénateur et Premier Vice-Président de l’Assemblée Départementale, aura été un facilitateur d’échanges, l’homme du dialogue indispensable au sein de la majorité mais aussi entre la majorité et l’opposition, un « arrangeur » pour les problèmes concrets du quotidien, au service de nos administrés sur les sujets qui concernaient le Conseil Général et notamment la ruralité. C’était un élu radical comme nous l’entendions alors. Je veux ici le remercier pour tout ce travail fait au service de l’intérêt général.
Je lui avais dit un jour amicalement : « Monsieur le Sénateur, vous ne serez jamais démodé ! ». Il m’avait répondu « Comment cela ? » et j’avais poursuivi « parce que vous n’avez jamais été à la mode et vous n’avez jamais cherché à l’être ! » et nous avions beaucoup ri, comme toujours.
Grand Monsieur, Grand Elu au service du bien commun : avec André POURNY veillons à garder cet état d’esprit et ce respect amical…au-delà des confrontations d’idées et de projets.
A ces proches, toutes mes condoléances et ma sympathie.
A André POURNY, un grand merci.
Rémy Rebeyrotte
Député de Saône-et-Loire