jeudi 26 avril 2018

Du Mercredi 25 au Lundi 30 Avril

Retrouvez les opérations en cours sur le jambon supérieur 3 noix, le fromage de chèvre fermier, la baguette alliance, la tarte aux fruits rouges, la bière Leffe, l’ariel pods, ainsi que les bons plans fruits et légumes

Bénéficiez d’un avoir* de 15€ au Drive (du 27 Avril à 5h au 29 Avril à 17h) à partir de 100€ d’achat

Fermeture exceptionnelle Mardi 1er Mai

Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Questions à...
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Dans une interview à creusot-infos, le Président de l’Elan Chalon se confie après la belle victoire obtenue contre Strasbourg et avant la venue de Limoges.
Le Président de la FDSEA de Saône-et-Loire, en préambule au congrès de sa fédération, a accordé une interview à creusot-infos. Il parle sans langue de bois.
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

PRESIDENTIELLES : Des jeunes appellent à voter Benoît Hamon

20/04/2017 15:52Lu 1826 foisImprimer l’article
A quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle, les amis, la famille, les personnes que nous rencontrons au détour de la campagne, des manifestations sportives, culturelles, citoyennes sont unanimes : l'indécision ne s'est pas levée.


Dans ce contexte qui désoriente les électrices et les électeurs, nous, jeunes élu.e.s et militant.e.s socialistes, avons fait un choix. Au fatalisme et à la résignation, nous préférons la détermination. A l’aventure solitaire, nous choisissons la démarche collective, la mieux à même de construire dans la durée. Aux pronostics, nous préférons les convictions. Aux sondages et aux clans des hypothétiques vainqueurs, nous choisissons les valeurs. Nous appelons tous les jeunes aux urnes dès le premier tour ce dimanche 23 avril. Sans douter, nous voterons pour Benoît Hamon.
Par respect. Le respect des règles de la primaire bien évidemment ; nos choix à ce moment furent différents les uns des autres, mais nous en respectons l'issue car nous souhaitons voir cesser cet abîme démocratique où l'expression populaire n'est pas respectée. Par respect surtout de nos convictions. Nous refusons de voir le moteur de notre engagement de gauche -la lutte contre les inégalités, le souci des libertés, une société plus apaisée- se dissoudre devant les effets de tribune et les aventures passagères. Nous ne transigerons pas avec notre identité, notre fidélité aux gens, la constance de nos engagements.
Par convictions. Parce que seule la gauche qui gouverne peut porter la transformation de la société. Après le quinquennat de François Hollande qui aura permis à la France de se relever du tandem Sarkozy-Fillon, de redonner la priorité à l’Éducation Nationale, de redresser nos armées, d’instaurer l'égalité des droits, le compte pénibilité, le tiers-payant, nous voulons écrire une nouvelle page pour notre pays qui redonne envie et espoir aux Français.e.s.
Dans une société aux multiples mutations, dont le rythme effréné favorise les incertitudes et le flou des repères, nous avons plus que jamais besoin de donner du sens à notre avenir commun.
Face à ces enjeux, les projets de la droite et de l’extrême se révéleront, eux, ravageurs pour la cohésion de notre pays. Ils veulent affaiblir l'Europe, notre génération a besoin d'une Union plus forte. Ils pensent que rien n’a changé, ni la famille, ni le travail, notre génération vit leurs transformations. Ils proposent la loi du plus fort, notre génération invente des nouvelles solidarités pour tous et les plus fragiles. Ils veulent poursuivre un projet identitaire et d'enfermement, notre génération souhaite apporter des réponses à la crise démocratique.
Face à ces enjeux nous n'avons pas besoin d'un plan de gestion de « l’entreprise France » qui laisserait des millions de Français de côté.
Face à ces enjeux, nous avons besoin d'un projet politique audacieux  qui sorte des clichés consensuels et du prêt-à-penser quotidien. Un projet qui s’appuie à la fois sur les valeurs d’égalité, de justice sociale et d’émancipation, qui invente et partage des solutions nouvelles, qui porte la transition démocratique, la transition économique, la transition écologique, la transition féministe, la transition culturelle. Le seul vote utile c'est celui qui répond à ces défis du XXIème siècle. Ce projet, c'est celui de Benoit Hamon.
Jolan Berlioz (Saint-Martin-sous-Montaigu) ; Mickaël Chevalier (Le Creusot) ; Léopold Comtet (Mâcon) ; Sophie Dernois (Lux) ; Louis Jolly (Chaudenay) ; Simon Josserand (Chalon-sur-Saône) ; Laetitia Martinez (Le Creusot) ; Nicolas Masuez (Buxy) ; Béranger Perrier (Champforgeuil) ; Léa Pierre (Chalon-sur-Saône) ; Jérémy Pinto (Le Creusot) ; Elodie Vendramini (Montceau-les-Mines) ; Noémie Vignard (Le Creusot) ; Nisrine Zaïbi (Chalon-sur-Saône) ; Donia Zaidi (Montceau-les-Mines)