lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

PERREUIL : Le président de la CUCM, David MARTI en visite dans la commune

23/08/2019 16:30Lu 1832 foisImprimer l’article
ESSERTENNE, PERREUIL et MOREY sont 3 des 7 communes qui sont entrées récemment dans la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau. Situées à la périphérie du territoire, elles font, comme toutes les communes, l’objet d’une visite annuelle du président David MARTI et de ses services représentés par Jean-Alain Tandeo, directeur des services à la population. 
Ce vendredi, c’est à PERREUIL, qu’il a été accueilli par Enio SALCE, maire, assisté de quelques conseillers. Le rendez-vous avait été fixé rue de l’école, espace situé entre l’église et l’école et qui, depuis plusieurs années, fait l’objet d’aménagements de sécurité.
En effet, depuis la création du RPI Essertenne, Perreuil, St Bérain sur Dheune, l’école de Perreuil a été entièrement rénovée pour accueillir le pôle maternel composé de 3 classes accueillant une soixantaine d’enfants en bas âge des 3 communes. Il fallait donc créer les conditions pour que parents et transports scolaires puissent déposer les enfants dans les meilleures conditions possibles de sécurité.
La voie a été mise en sens unique, des potelets séparent la bande de roulement de la voie piétonne et un parking a été créé. L’usage a montré que des améliorations pouvaient être apportées : les potelets ont délimité une voie trop étroite pour les piétons mais trop large pour les véhicules !
Plusieurs améliorations seront apportées : rétrécissement de la bande de roulement, revêtement en enrobé du parking avec matérialisation de 22 places pour les voitures. Ces travaux d’un montant de 70 000 euros et financés par la CUCM seront réalisés aux vacances de la Toussaint.  
Les participants ont été invités à une visite de l’école, qui de l’avis de David MARTI est un bel exemple de rénovation. De style néo-gothique, à l’origine école de filles, œuvre de l’architecte François DULAC, elle fut construite à partir de 1883 et inaugurée en 1885. Sa caractéristique est le préau-galerie ouvrant sur la cour par 3 arcades.
Dès 2008, des transformations importantes ont été réalisées : extension pour 2 classes, création d’une demi-pension, création d’une halte-garderie, création d’une salle d’évolution après fermeture du préau...rénovation du chauffage par l’installation d’une chaudière granulés et tout récemment réfection d’une partie de la toiture... un très bel ensemble moderne et fonctionnel.
Après cette visite, les participants se retrouvèrent salle de la mairie pour terminer cette matinée au village.
                                         Serge POCHERON