samedi 16 février 2019
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.

Marie-Guite Dufay : «Travaillons ensemble et faites confiance aux territoires»
Jean-Patrick Courtois : «Il y en marre des normes»
Michel Suchaut : «Le principal problème de la France c’est le recrutement»
Patrick Merliaud : «Commandez les EPR dont la France a besoin»

Exclusif

André Accary : «Faites confiance aux territoires»
Jérôme Durain : «Quelles mesures concrètes pour aider les Maires à boucler leurs budgets ?»
David Marti : «Soutenez nous pour le maintien des services publics»
Rémy Rebeyrotte : «La santé, la mobilité, le numérique sont des sujets majeurs»
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

NECROLOGIE : René Ferrier était le dernier témoin à avoir vu Jean Moulin revenir en France et atterrir clandestinement à Melay

05/12/2018 03:15Lu 2334 foisImprimer l’article
Il vient de s’éteindre à l’âge de 95 ans : René Ferrier qui avait grandi à Melay, dans le «Sud Ouest» de la Saône-et-Loire et de la Bourgogne, avant de devenir épicier dans la délicieuse commune de Briennon, au Nord de Roanne dans la Loire, était devenu célèbre bien modestement et bien malgré lui.
Avec le temps, René Ferrier, qui était venu prendre sa retraite dans sa commune de naissance, était devenu le dernier survivant à avoir vu atterrir l’avion de Jean Moulin à Melay, dans la nuit du 19 au 20 mars 1943.
Et c’est avec ce statut de dernier témoin qu’en Mai 2014, René Ferrier avait expliqué à Fabien Sudry, alors Préfet de Saône-et-Loire, comment il avait été le témoin du retour clandestin du chef de la Résistance qui avait atterri dans un champ à Melay avant de rejoindre Caluire et la région de Lyon.
René Ferrier avait alors expliqué au Préfet Sudry comment il avait vu les feux allumés, par des gens de la Résistance, dans un champ pour permettre l’atterrissage de nuit d’un avion Lysander. René Ferrier et deux autres témoins avaient compris, sans connaître leur nom, que les passagers de l’avion étaient probablement des résistants.
C’est bien plus tard, alors que Jean Moulin avait été torturé avant de mourir dans un train, que René Ferrier et des habitants de Melay, avaient su que c’est le chef de la Résistance qu’il avait vu atterrir et sortir de l’avion, en provenance de Lyon, en compagnie du Général Delestraint, chef de l’armée secrète, et de Christian Pineau, chef du réseau Phalanx.
René Ferrier avait 20 ans quand il avait été le témoin du retour du héro de la Résistance, envoyé par le Général De Gaulle.
Sur les lieux de l’atterrissage, une stèle a été érigée et chaque année une cérémonie y a lieu le 20 mars en souvenir de Jean Moulin et des héros de la Résistance.
René Ferrier ne pourra plus expliquer comme des résistants clandestins, au péril de leur vie, avaient organisé le retour de Jean Moulin qui allait être arrêté 3 mois plus tard, le 21 juin 1943 à Caluire-et-Cuire et conduit au siège de la Gestapo pour être torturé par les hommes de main de Klaus Barbie, surnommé «le boucher de Lyon», avant d’être transféré à la Gestapo à Paris et mourir dans le train qui le transportait en Allemagne, le 8 juillet 1943.
René Ferrier vient de s’éteindre à l’âge de 95 ans. Ses obsèques auront lieu le vendredi 7 décembre, à 14 heures, dans sa chère église de Melay. A ses filles, à sa famille, à ses amis, creusot-infos présente ses sincères condoléances.
Alain BOLLERY