mardi 11 décembre 2018

Jouez et tentez de gagner du 10 au 28 Décembre

1 Vélo – 1 Séjour à Disneyland Paris et 10 Bons d’achat

Nombreuses boutiques ouvertes Les Lundis et Dimanches du 9 au 31 Décembre

Édito
Le Président de la République ne peut pas se permettre un quatrième samedi aussi catastrophique pour l’image de la France. Il doit prendre les bonnes décisions et envoyer des signes aux Gilets Jaunes. Il n’a pas d’autre choix.
Questions à...

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

Les gilets jaunes du Pont Jeanne Rose étaient, mardi, encore très determinés

06/12/2018 00:23Lu 5187 foisImprimer l’article
Les annonces d’Edouard Philippe d’un moratoire de six mois sur les taxes sur les carburants, sur le contrôle technique sur les voitures, ainsi que sur les non augmentation de l’électricité et du gaz pendant l’hiver, avaient été accueillies plutôt froidement, lundi, par les gilets jaunes du rond point du Pont Jeanne Rose à Montchanin.
Plus d’une centaine en fin d’après-midi avaient effectué trois tours du rond point pour marquer leur détermination. «On ne ne demande par un moratoire. On demande un arrêt définitif des augmentations des taxes écologiques. On ne va pas arrêter maintenant notre mouvement pour recommencer dans six mois. On veut des décisions définitives, pas d’être endormis. Bref nous attendons beaucoup plus du Gouvernement», avaient réagi en substance des gilets jaunes. «On va continuer à se mobiliser. On ne va pas arrêter avec des mesurettes. Et puis si Monsieur Philippe a besoin d’argent qu’il remette l’Impôt sur la Fortune. Personne ne lui en voudra».
Des gilets jaunes, en réponse à certaines affirmations préfectorales, ont aussi tenu à préciser que les usagers qui passent par Jeanne Rose «ne sont pas agressés, contrairement à ce qui a pu être dit».
Mardi, les Gilets Jaunes ont confirmé leur mobilisation au rond-point du Pont Jeanne Rose. Ils étaient encore nombreux pour dire qu'ils attendaient plus. Outre le rétablissement de l'impôt sur la fortune, ils ne voulaient pas entendre parler d'un moratoire sur l'augmentation des taxes sur le carburant en janvier, mais son annulation pure simple. Mais aussi la suppression d'autres taxes.
Les annonces d'Emmanuel Macron annulant définitivement les augmentations sur le carburant en janvier donneront sans doute lieu à une autre lecture, à une autre approche de la nuit du mouvement. A suivre...
A.B.

Mardi en fin d'après-midi :


Lundi en fin d'après-midi :