samedi 16 février 2019
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.

Marie-Guite Dufay : «Travaillons ensemble et faites confiance aux territoires»
Jean-Patrick Courtois : «Il y en marre des normes»
Michel Suchaut : «Le principal problème de la France c’est le recrutement»
Patrick Merliaud : «Commandez les EPR dont la France a besoin»

Exclusif

André Accary : «Faites confiance aux territoires»
Jérôme Durain : «Quelles mesures concrètes pour aider les Maires à boucler leurs budgets ?»
David Marti : «Soutenez nous pour le maintien des services publics»
Rémy Rebeyrotte : «La santé, la mobilité, le numérique sont des sujets majeurs»
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

Les gilets jaunes du Pont Jeanne Rose étaient, mardi, encore très determinés

06/12/2018 00:23Lu 5322 foisImprimer l’article
Les annonces d’Edouard Philippe d’un moratoire de six mois sur les taxes sur les carburants, sur le contrôle technique sur les voitures, ainsi que sur les non augmentation de l’électricité et du gaz pendant l’hiver, avaient été accueillies plutôt froidement, lundi, par les gilets jaunes du rond point du Pont Jeanne Rose à Montchanin.
Plus d’une centaine en fin d’après-midi avaient effectué trois tours du rond point pour marquer leur détermination. «On ne ne demande par un moratoire. On demande un arrêt définitif des augmentations des taxes écologiques. On ne va pas arrêter maintenant notre mouvement pour recommencer dans six mois. On veut des décisions définitives, pas d’être endormis. Bref nous attendons beaucoup plus du Gouvernement», avaient réagi en substance des gilets jaunes. «On va continuer à se mobiliser. On ne va pas arrêter avec des mesurettes. Et puis si Monsieur Philippe a besoin d’argent qu’il remette l’Impôt sur la Fortune. Personne ne lui en voudra».
Des gilets jaunes, en réponse à certaines affirmations préfectorales, ont aussi tenu à préciser que les usagers qui passent par Jeanne Rose «ne sont pas agressés, contrairement à ce qui a pu être dit».
Mardi, les Gilets Jaunes ont confirmé leur mobilisation au rond-point du Pont Jeanne Rose. Ils étaient encore nombreux pour dire qu'ils attendaient plus. Outre le rétablissement de l'impôt sur la fortune, ils ne voulaient pas entendre parler d'un moratoire sur l'augmentation des taxes sur le carburant en janvier, mais son annulation pure simple. Mais aussi la suppression d'autres taxes.
Les annonces d'Emmanuel Macron annulant définitivement les augmentations sur le carburant en janvier donneront sans doute lieu à une autre lecture, à une autre approche de la nuit du mouvement. A suivre...
A.B.

Mardi en fin d'après-midi :


Lundi en fin d'après-midi :