jeudi 24 mai 2018
Édito
Le devoir de mémoire ne doit pas être une option. C’est une obligation et en ce sens, il est particulièrement regrettable que les enfants des écoles du Creusot ne soient pas plus impliqués dans les commémorations. Que ce soit le 11 novembre ou le 8 mai.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

Elisabeth Roblot : «La Saône-et-Loire est le 3ème département français de destination campagne», souligne Elisabeth Roblot

26/04/2018 18:45Lu 2455 foisImprimer l’article
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
Alors que la saison touristique a été officiellement lancée, ce jeudi 26 avril, à Chérizet, petite commune au cœur de la Saône-et-Loire, Elisabeth Roblot, vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire, en charge du tourisme, dresse le bilan de santé de ce secteur de l’économie qui pèse de plus en plus. La Saône-et-Loire séduit, mais veut être encore plus attrayante pour accueillir et retenir les touristes.

Comment se présente le bulletin de santé du tourisme en Saône-et-Loire ?
ELISABETH ROBLOT : «Il est plutôt bon. Les chiffres de l’année 2017 sont pratiquement tous tombés et le département et encore plus celles et ceux vivant du tourisme peuvent être satisfaits. La Saône-et-Loire a ainsi été classée 3ème département Français de destination campagne. Etre dans le Top 3 des départements c’est évidemment une très bonne nouvelle, mais on va essayer de faire encore mieux».

La saison 2018 part elle sur de bonnes bases ?
«Totalement. Les touristes commencent à arriver avec en nombre. Le mois de Mai devrait être pas mal avec tous les ponts, si évidemment le beau-temps est au rendez-vous. On devrait cartonner. On remarque que les Belges et les Hollandais sont les visiteurs étrangers les plus nombreux. C’est notamment le fruit de la promotion de la Saône-et-Loire à l’étranger. En 2017 nous avons participé au salon de Bruxelles dédié au tourisme et les retombées sont certaines. Ce sont les professionnels qui nous le disent. Le Mâconnais-Chalonnais sont prisés, mais aussi beaucoup le charolais-brionnais.
Du côté de la Bresse, les Suisses viennent en nombre, mais aussi les franc-comtois qui ont de toute évidence envie de découvrir la Bourgogne»

Quelles sont aujourd’hui vos priorités ?
«2018 est l’année du vélo dans la continuité de la promotion du 20ème anniversaire des voies vertes. Nous lançons d’ailleurs une application «Voie Verte 71» qui présente l’énorme avantage de permettre de consulter les cartes, sans wi-fi, sans réseau, à partir du moment où elles ont été préalablement téléchargées.
En 2019, on mettra le paquet sur l’œnotourisme, avec la route des vins. C’est un nom générique et ce n’est pas celui qui a été choisi. Enfin, le site internet de l’agence départementale de tourisme a été entièrement refait. C’est une très belle réussite. Le nouveau site Web colle mieux aux attentes des touristes potentiels. Enfin, nous comptons beaucoup sur le déploiement de tous les panneaux touristiques sur les Autoroutes A6 et A39».
Recueilli par Alain BOLLERY