dimanche 15 juillet 2018

Jusqu’au 28 Juillet, profitez des offres d’été*

120€ offerts pour l’achat de 4 pneus Bridgestone

1 jeu de plaquettes de frein offert

pour l’achat d’un jeu de disques posé

2 amortisseurs offerts

pour l’achat de 4 amortisseurs posés

Un check up pour votre départ en vacances à 19,90€

Découvrez les Offres « Vidange »

1 traitement bactérien offert pour une recharge de climatisation

Jouez et tentez de gagner une montre connectée polaroid au Grand jeu de l’été

Édito
Les coupures d’électricité ciblées qui ont frappé Le Creusot mardi avaient un parfum de scandale.
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

CHALON-SUR-SAÔNE : Gilles Platret a saisi la justice à propos de l'accueil des migrants

10/08/2017 18:29Lu 1220 foisImprimer l’article
Communiqué
« Migrants dans l'ancien Formule 1 : Gilles Platret a saisi la justice pour faire respecter le droit »?

?Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, a officiellement transmis aujourd’hui au Procureur de la République le procès-verbal constatant l’existence d’infractions commises par la Société ADOMA dans le cadre de la création d’une activité d’hébergement de migrants au sein de l’ancien hôtel « Formule 1 ».                                    
??Le 4 août dernier, les services de la Ville se sont rendus sur les lieux.

??Ils ont relevé un changement de destination du bâtiment, sans qu’aucune formalité d’urbanisme n’ait été réalisée au préalable, contrevenant ainsi aux dispositions du Code de l’Urbanisme, qui s'appliquent à tous. ??Les services ont également noté que la nouvelle activité de l’établissement – de l’hébergement et non plus de l’hôtellerie – était proscrite par les dispositions du Plan local d’urbanisme dans cette zone à vocation économique.
Gilles Platret
Maire de Chalon-sur-Saône