vendredi 20 septembre 2019

Offre d’ouverture du 23 Septembre au 30 Octobre

Bénéficiez de  -20% sur la complémentaire santé

(en conformité avec le 0€ reste à charge)*
A noter que l’agence Rue Foch sera fermée ce Vendredi 20 Septembre
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> SAONE ET LOIRE > Saône-et-Loire

AUTUNOIS-MORVAN : Avez-vous vu l’abeille résineuse géante ?

21/08/2019 01:48Lu 2491 foisImprimer l’article
Communiqué de la Société d'Histoire Naturelle d'Autun
Une espèce venue d’Asie
L’abeille résineuse géante (Megachile sculpturalis) est originaire d’Asie (Chine, Japon, péninsule coréenne). Son arrivée constitue le premier cas d’implantation d’une abeille exotique en France. L’Observatoire des abeilles suit son évolution sur le territoire national. La Société d’histoire naturelle d’Autun, dans le cadre de l’Observatoire de la faune de Bourgogne, participe et coordonne cet inventaire en Bourgogne ! Cette abeille s’est installée aux Etats-Unis et au Canada depuis une vingtaine d’années, et plus récemment en Europe. Elle a été observée pour la première fois en France en 2008, à Allauch (13). Depuis, elle progresse vers le nord et l’ouest. Détectée en 2018 dans 99 communes réparties dans 25 départements, elle a été observée pour la première fois en Bourgogne en 2016 (Mâcon, 71). En 2019, la première observation en Côte d’Or, communiquée à la SHNA, a été faite à Corpeau (21) le 19 juillet.
Comment la reconnaitre et où la chercher ?
Comme chez toutes les abeilles, l’adulte se nourrit de pollen (source de protéines) et de nectar (source de sucres). On lui connait comme sources de pollen des plantes ornementales originaires d’Asie : Sophora du Japon, troènes... Les fleurs du Sophora du Japon, arbre très présent dans les villes, sont visitées par les femelles pour la récolte du pollen. L’observation de ces arbres en juillet-août est un bon moyen de détection de l’espèce et de suivi de son expansion. Les sources de nectar sont cependant plus variées, avec des plantes exotiques mais également locales (lavandes par exemple). La femelle mesure 2 à 2,5 cm et présente une brosse ventrale pour la récolte du pollen. Le mâle, légèrement plus petit (1,5 à 2 cm), présente une frange de poils plus clairs sur le devant de la tête. Afin d’aider les futurs observateurs à identifier cet animal, retrouvez une note d’aide à l’identification sur notre site : http://faune.bourgogne-nature.fr/ moxieFiles/ofab/ressources/aides_a_la_determination/identification_megachile.pdf.
Comment transmettre vos observations ?
En Bourgogne, pour transmettre vos observations à la Société d’histoire naturelle d’Autun, rendez-vous sur le site faune.bourgogne-nature.fr, rubrique E-Observations. Ces données alimentent la Bourgogne Base Fauna, base référente de la SHNA. En plus de la date et du lieu d’observation, il est possible d’ajouter en commentaire de la partie Espèce : la plante sur laquelle l’animal était présent et s’il s’agit de récolte de pollen ou de nectar. Un critère qui vous permettra de le savoir : la couleur de sa brosse ventrale qui lui sert à stocker le pollen. Elle deviendra jaune vif si elle est en cours de récolte du pollen alors qu’elle est habituellement de couleur noire. Si vous en avez l’occasion, il est important de joindre une photo à votre observation pour faciliter la validation des données. Pour en savoir plus sur l’espèce et sa répartition connue en Bourgogne, rendez-vous sur l’encyclopédie de la Nature sur le site www.bourgogne-nature.fr.

La SHNA et l’Observatoire de la faune de Bourgogne : La Société d’histoire naturelle d’Autun, association d’utilité publique, agréée en protection de l’environnement, œuvre pour les connaissances dans tous les domaines des sciences naturelles. L’Observatoire de la faune de Bourgogne, qu’elle coordonne, vise à mener des inventaires et des suivis, et à mettre en place des actions de conservation de la faune sauvage. Les données collectées permettent une meilleure prise en compte des enjeux dans les politiques en matière d’environnement et de biodiversité.

L’Observatoire des Abeilles :
L’Observatoire des Abeilles (OA) a pour objet l’étude et la protection des abeilles sauvages et de leurs habitats ainsi que la sensibilisation des différents acteurs institutionnels et de la société civile à leur existence et leur importance.
L’atteinte des ces objectif se traduit par : - l’acquisition de l’expertise pour la détermination de l’ensemble des espèces d’abeilles de France, - des inventaires standardisés ; - des collectes et travaux sur l’ensemble du territoire ; - le développement de sa propre base de données ; - la participation à divers travaux scientifiques.