lundi 21 janvier 2019
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Le Député de Saône-et-Loire au cours d’une conférence de presse a parlé «gilets jaunes» mais aussi fait le point sur les engagements tenus du Gouvernement. ACTUALISE
Le vice-président du Conseil Régional se confie sur le budget économie de la Bourgogne-Franche-Comté, «au service de toutes les entreprises».
A l'occasion de la session plénière du Conseil Régional consacrée au vote du budget, la question des transports, le premier budget de la Région, a constitué une grande par des discussions. Et l'imbroglio autour de la hausse des tarifs des abonnements TER a masqué d'autres aspect de cette compétence. Le premier vice-président revient pour Infos-Dijon sur les grandes lignes du budget transports 2019 de la Bourgogne-Franche-Comté.
Écouter, lire, voir
> Opinion > Les Verts

OPINION : Pour Europe Ecologie Les Verts :"la justice rend une décision historique, les gouvernements doivent la suivre" à propos de la condamnation de Montsanto

11/08/2018 16:15Lu 413 foisImprimer l’article
Les écologistes saluent le courage et l’abnégation de Dewayne Johnson, jardinier américain, qui a fait condamner Monsanto en justice.
Cette condamnation, la première aux Etats-Unis, est historique. Les avocats du jardinier ont en effet divulgué des documents internes à la société prouvant que Monsanto savait depuis des décennies que les produits à base de glyphosate, et en particulier le Roundup, le pesticide le plus utilisé dans le monde, pouvaient être une cause de cancer. Les jurés californiens ont dès lors estimé que la société avait agi avec “malveillance”.
Cette décision doit ouvrir un tournant. Alors que les procédures s’amoncellent contre Monsanto, l’impact de l’usage intensif des pesticides est chaque jour plus visible et dramatique pour la santé humaine comme le vivant en général.
Les écologistes demandent solennellement au gouvernement de cesser de tergiverser sur le glyphosate et les pesticides qui détruisent notre santé et la biodiversité. Plutôt que de gagner du temps pour les intérêts de quelques uns, la France doit appliquer le principe de précaution sans tarder, et débloquer immédiatement les fonds nécessaires pour aider les agriculteurs à se passer de ces produits dangereux pour eux comme pour l’ensemble de la population
On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Le principe de précaution, le pragmatisme et l’intérêt général commandent d’en finir avec le glyphosate.