vendredi 24 mai 2019

Du 23 au 26 Mai
Offres Spéciales : «Fête des Mères»
20% Sur le Rayon Déco, 7,95€ l’hibiscus (pot de 17cm) et 8,95€ l’Orchidée Phalaenopsis (pot de 12cm)

En mai, «Gamm Vert» à Étang/Arroux est ouvert tous les jours

 Dimanches et jours fériés De 9h à 12h et de 14h30 à 18h

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Écouter, lire, voir
> Opinion > Les Verts

OPINION : Pour Europe Ecologie Les Verts :"la justice rend une décision historique, les gouvernements doivent la suivre" à propos de la condamnation de Montsanto

11/08/2018 16:15Lu 456 foisImprimer l’article
Les écologistes saluent le courage et l’abnégation de Dewayne Johnson, jardinier américain, qui a fait condamner Monsanto en justice.
Cette condamnation, la première aux Etats-Unis, est historique. Les avocats du jardinier ont en effet divulgué des documents internes à la société prouvant que Monsanto savait depuis des décennies que les produits à base de glyphosate, et en particulier le Roundup, le pesticide le plus utilisé dans le monde, pouvaient être une cause de cancer. Les jurés californiens ont dès lors estimé que la société avait agi avec “malveillance”.
Cette décision doit ouvrir un tournant. Alors que les procédures s’amoncellent contre Monsanto, l’impact de l’usage intensif des pesticides est chaque jour plus visible et dramatique pour la santé humaine comme le vivant en général.
Les écologistes demandent solennellement au gouvernement de cesser de tergiverser sur le glyphosate et les pesticides qui détruisent notre santé et la biodiversité. Plutôt que de gagner du temps pour les intérêts de quelques uns, la France doit appliquer le principe de précaution sans tarder, et débloquer immédiatement les fonds nécessaires pour aider les agriculteurs à se passer de ces produits dangereux pour eux comme pour l’ensemble de la population
On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Le principe de précaution, le pragmatisme et l’intérêt général commandent d’en finir avec le glyphosate.