mardi 23 octobre 2018

Pour les réservations individuelles

Soirée Beaujolais 29€/personne

(apéritif et café compris)

Jeudi 15 Novembre

Retrouvez d’autres déjeuners en réservations individuelles, d’ici la fin de l’année !
Questions à...
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Le directeur de l’Hôtel-Dieu du Creusot fait le point dans une longue interview. Il répond aux syndicats qui ont manifesté, fait le point sur le fonctionnement de l’établissement, dont l’activité se développe.
«Pour toutes nos équipes, il n’y aura jamais assez de patients».
«En Saône-et-Loire, les plus grandes difficultés ne se concentrent pas au Creusot»
«1,2 million d'euros d'investissements sont engagés»
Écouter, lire, voir
> Opinion > Les Verts

OPINION : Pour Europe Ecologie Les Verts :"la justice rend une décision historique, les gouvernements doivent la suivre" à propos de la condamnation de Montsanto

11/08/2018 16:15Lu 384 foisImprimer l’article
Les écologistes saluent le courage et l’abnégation de Dewayne Johnson, jardinier américain, qui a fait condamner Monsanto en justice.
Cette condamnation, la première aux Etats-Unis, est historique. Les avocats du jardinier ont en effet divulgué des documents internes à la société prouvant que Monsanto savait depuis des décennies que les produits à base de glyphosate, et en particulier le Roundup, le pesticide le plus utilisé dans le monde, pouvaient être une cause de cancer. Les jurés californiens ont dès lors estimé que la société avait agi avec “malveillance”.
Cette décision doit ouvrir un tournant. Alors que les procédures s’amoncellent contre Monsanto, l’impact de l’usage intensif des pesticides est chaque jour plus visible et dramatique pour la santé humaine comme le vivant en général.
Les écologistes demandent solennellement au gouvernement de cesser de tergiverser sur le glyphosate et les pesticides qui détruisent notre santé et la biodiversité. Plutôt que de gagner du temps pour les intérêts de quelques uns, la France doit appliquer le principe de précaution sans tarder, et débloquer immédiatement les fonds nécessaires pour aider les agriculteurs à se passer de ces produits dangereux pour eux comme pour l’ensemble de la population
On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Le principe de précaution, le pragmatisme et l’intérêt général commandent d’en finir avec le glyphosate.