lundi 22 juillet 2019

Au départ de Bourbon-Lancy, les échappées à vélo offrent des parcours sympas pour tous les amateurs de la petite reine et de VTT. Découvrez deux bons plans !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Écouter, lire, voir
> Opinion > Les Verts

OPINION : Pour Europe Ecologie Les Verts :"la justice rend une décision historique, les gouvernements doivent la suivre" à propos de la condamnation de Montsanto

11/08/2018 16:15Lu 471 foisImprimer l’article
Les écologistes saluent le courage et l’abnégation de Dewayne Johnson, jardinier américain, qui a fait condamner Monsanto en justice.
Cette condamnation, la première aux Etats-Unis, est historique. Les avocats du jardinier ont en effet divulgué des documents internes à la société prouvant que Monsanto savait depuis des décennies que les produits à base de glyphosate, et en particulier le Roundup, le pesticide le plus utilisé dans le monde, pouvaient être une cause de cancer. Les jurés californiens ont dès lors estimé que la société avait agi avec “malveillance”.
Cette décision doit ouvrir un tournant. Alors que les procédures s’amoncellent contre Monsanto, l’impact de l’usage intensif des pesticides est chaque jour plus visible et dramatique pour la santé humaine comme le vivant en général.
Les écologistes demandent solennellement au gouvernement de cesser de tergiverser sur le glyphosate et les pesticides qui détruisent notre santé et la biodiversité. Plutôt que de gagner du temps pour les intérêts de quelques uns, la France doit appliquer le principe de précaution sans tarder, et débloquer immédiatement les fonds nécessaires pour aider les agriculteurs à se passer de ces produits dangereux pour eux comme pour l’ensemble de la population
On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Le principe de précaution, le pragmatisme et l’intérêt général commandent d’en finir avec le glyphosate.