lundi 24 juillet 2017
Sondage
Souhaitez-vous que le Tour de France revienne au Creusot et/ou dans la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau ?
  • Oui
     66% 694
  • Non
     33% 347
Questions à...
«La Saône-et-Loire c’est 3000 créations par an»
«Mon objectif est vraiment d’éviter les doublons pour gagner en efficacité»
«Aller vers un CFA unique Sud Bourgogne»
> Opinion > Les Verts

OPINION : Pierre-Etienne Graffard et les candidats aux législatives EELV dénoncent un Gouvernement pro-nucléaire et pro-charbon

18/05/2017 08:20Lu 487 foisImprimer l’article
Réaction des candidats aux législatives Europe­Écologie Les Verts sur la composition du gouvernement
Le gouvernement ne tient ni ses promesses de renouvellement, ni de parité.


Une grande partie des ministres sont de « vieux routiers » de la politique qui ont cumulé les mandats, tant dans les fonctions que dans le temps.
Le Premier ministre et les trois ministres d’État sont des hommes. La parité sur l’importance des fonctions n’est pas au rendez­-vous. L'engagement d’un ministère de plein exercice dédié aux droits des femmes n’est pas tenu non plus.
Ce gouvernement est un gouvernement majoritairement de droite. Tout particulièrement sur les sujets économiques avec Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, respectivement à l’économie et aux comptes publics. Les quelques personnalités "de gauche" présentes ce sont distinguées ces dernières années pour leur conversion aux politiques ultra­libérales en matière d’économie, de droits sociaux et d’environnement.
Néanmoins, Nicolas Hulot est nommé ministre d’État, et ministre de la transition écologique et de la solidarité.
Europe­ Écologie Les Verts a confiance dans les convictions et l’intégrité de Nicolas Hulot, mais son pari est périlleux. Une personne seule, même populaire, ne peut contrebalancer le projet politique de tout un gouvernement, pro­nucléaire et pro ­charbon, fortement hostile à l'écologie.
Par contre, EELV ne fait pas confiance aux nouveaux responsables de l'Etat pour faire de l'écologie leur boussole.
Une large mobilisation des citoyennes et des citoyens, et l'obstination de députés écologistes seront nécessaires pour gagner des arbitrages.
Nous agirons en soutien à Nicolas Hulot en faveur de réformes ambitieuses
pour plus de justice sociale et environnementale si celles­ci se présentent.
Bien évidemment, nous nous opposerons à toutes les réformes libérales et anti­sociales qui sont dans le projet du gouvernement dont nous ne partageons pas les valeurs.
Nous souhaitons un bon courage à Nicolas Hulot. Mais sans une majorité de transformation derrière lui, sans une présence forte des écologistes à l'Assemblée nationale, il aura dû mal à réussir son pari. Si on veut faire de l'écologie et résister aux lobbies bancaires et industriels, il faut des écologistes au Parlement.
Claire MALLARD, candidate sur la 1ère circonscription?
Dominique CORNET, candidat sur la 2 ème circonscription?
Pierre Étienne GRAFFARD, candidat sur la 3 ème circonscription
Marie­Claude COLIN ­CORDIER, candidate sur la 4 ème circonscription
François LOTTEAU, candidat sur le 5 ème circonscription