jeudi 24 mai 2018

Réservez dès maintenant au 03.85.78.59.50

Pour votre repas de Fête des Mères

Édito
Le devoir de mémoire ne doit pas être une option. C’est une obligation et en ce sens, il est particulièrement regrettable que les enfants des écoles du Creusot ne soient pas plus impliqués dans les commémorations. Que ce soit le 11 novembre ou le 8 mai.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> Opinion > En Marche

Protection des données numériques personnelles : Rémy Rebeyrotte se félicite du vote de la loi

15/05/2018 10:58Lu 203 foisImprimer l’article
Communiqué :
La Loi importante sur la protection des données numériques personnelles a été votée hier après-midi
Lundi a été votée à une très large majorité la Loi sur les données numériques personnelles dont j’étais le Responsable pour la Majorité.
Les entreprises, les associations, l’Etat et les collectivités territoriales seront désormais responsables de la gestion de leurs données numériques et seront sanctionnés si des détournements graves sont commis, allant jusqu’à des amendes à hauteur de 4% du chiffres d’affaires et jusqu’à 20 millions d’euros.
Des affaires récentes nous rappellent l’importance d’un tel dispositif en France et en Europe.
Le travail parlementaire a permis d’abaisser de 16 à 15 ans l’âge à partir duquel un mineur peut consentir seul au traitement des données qui le concernent, de renforcer l’information des opérateurs et des utilisateurs, de  clarifier les conditions et les garanties minimales applicables en cas de mise en œuvre d’un traitement algorithmique, de garantir une meilleure transparence de l’accès aux moteurs de recherche, élargir l’action de groupe à la réparation des préjudices matériels et moraux, de renforcer la protection de données particulièrement sensibles et d’améliorer la prise en compte des spécificités des petites et moyennes entreprises ou des collectivités territoriales, pour ne citer que quelques exemples..
Rémy REBEYROTTE
Député de Saône-et-Loire