mardi 18 décembre 2018

Samedi 22 Décembre de 11h à 12h

Venez rencontrer le Père Noël

Jusqu’au 31 Décembre 2018

Profitez de l’Offre Reste à Charge 0€*

Édito
Le Président de la République ne peut pas se permettre un quatrième samedi aussi catastrophique pour l’image de la France. Il doit prendre les bonnes décisions et envoyer des signes aux Gilets Jaunes. Il n’a pas d’autre choix.
Questions à...
Le vice-président du Conseil Régional se confie sur le budget économie de la Bourgogne-Franche-Comté, «au service de toutes les entreprises».
A l'occasion de la session plénière du Conseil Régional consacrée au vote du budget, la question des transports, le premier budget de la Région, a constitué une grande par des discussions. Et l'imbroglio autour de la hausse des tarifs des abonnements TER a masqué d'autres aspect de cette compétence. Le premier vice-président revient pour Infos-Dijon sur les grandes lignes du budget transports 2019 de la Bourgogne-Franche-Comté.

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Pour le Projet Régional de Santé, les inquiétudes demeurent pour Evelyne Couillerot et les élus de gauche du département

09/07/2018 12:15Lu 767 foisImprimer l’article
Communiqué :
Version finale du programme régional de santé : des inquiétudes demeurent. 
L'Agence régionale de Santé vient de publier le contenu final du Programme régional de Santé. Les élu(e)s du Groupe Gauche 71, qui avaient alerté le Département et les autorités publiques sur  certaines orientations dangereuses de ce programme pour l’accès de tous aux services de santé, souhaitent rappeler la nécessité:
-    D’observer une extrême vigilance sur le devenir des maternités d’Autun et du Creusot, de l’autorisation de l’unité d’angioplastie de Chalon. Malgré quelques ouvertures concédées, il n’y a pas matière à se satisfaire, d’autant plus que sur le nord Saône et Loire apparaît la possible disparition d’une hospitalisation complète en médecine. Au profit d’une hospitalisation de jour uniquement ?
-    D’exiger que l’existence des services d’urgence et le devenir des SMUR soient plus clairement exprimés. Il est en effet toujours question dans ce PRS de la transformation de SMUR de la zone Chalon / Bresse/ Morvan en « antenne de SMUR », corrélée au maintien ou pas des horaires d’ouverture des services d’urgence des hôpitaux. L’exigence d’une continuité des services d’urgence à même d’assurer une prise en charge de proximité de nos concitoyens doit être la règle. En la matière le PRS émet une injonction paradoxale, en demandant plus d’actes pour garantir le maintien de ces services, mais avec moins de moyens !
Par ailleurs, Les élu(e)s du Groupe Gauche regrettent que ce document final ne prenne malheureusement que trop peu  en compte les attentes particulières au Département concernant :
-    L’installation de médecins généralistes, alors que les besoins sont prioritaires, quel que soit le mode d’exercice.
-    L’investissement en matière de création ou de rénovation de places médicalisées dans les EHPAD. Sur ce dernier point, le Département ne semble pas figurer dans les futurs territoires dits prioritaires pour le déploiement des places qui seraient financées par l’ARS.
De façon globale, les intentions de ce programme pour l’accompagnement des publics vulnérables, pour la santé mentale et pour les personnes en perte d’autonomie demeurent enfermées dans une logique comptable et de rationalisation des soins, éloignant nos concitoyens de l’égalité d’accès à tous les services de santé.      
Pour les élu(e)s du Groupe Gauche 71 au conseil départemental
Evelyne Couillerot
Présidente