jeudi 23 mai 2019
Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Pour le Projet Régional de Santé, les inquiétudes demeurent pour Evelyne Couillerot et les élus de gauche du département

09/07/2018 12:15Lu 831 foisImprimer l’article
Communiqué :
Version finale du programme régional de santé : des inquiétudes demeurent. 
L'Agence régionale de Santé vient de publier le contenu final du Programme régional de Santé. Les élu(e)s du Groupe Gauche 71, qui avaient alerté le Département et les autorités publiques sur  certaines orientations dangereuses de ce programme pour l’accès de tous aux services de santé, souhaitent rappeler la nécessité:
-    D’observer une extrême vigilance sur le devenir des maternités d’Autun et du Creusot, de l’autorisation de l’unité d’angioplastie de Chalon. Malgré quelques ouvertures concédées, il n’y a pas matière à se satisfaire, d’autant plus que sur le nord Saône et Loire apparaît la possible disparition d’une hospitalisation complète en médecine. Au profit d’une hospitalisation de jour uniquement ?
-    D’exiger que l’existence des services d’urgence et le devenir des SMUR soient plus clairement exprimés. Il est en effet toujours question dans ce PRS de la transformation de SMUR de la zone Chalon / Bresse/ Morvan en « antenne de SMUR », corrélée au maintien ou pas des horaires d’ouverture des services d’urgence des hôpitaux. L’exigence d’une continuité des services d’urgence à même d’assurer une prise en charge de proximité de nos concitoyens doit être la règle. En la matière le PRS émet une injonction paradoxale, en demandant plus d’actes pour garantir le maintien de ces services, mais avec moins de moyens !
Par ailleurs, Les élu(e)s du Groupe Gauche regrettent que ce document final ne prenne malheureusement que trop peu  en compte les attentes particulières au Département concernant :
-    L’installation de médecins généralistes, alors que les besoins sont prioritaires, quel que soit le mode d’exercice.
-    L’investissement en matière de création ou de rénovation de places médicalisées dans les EHPAD. Sur ce dernier point, le Département ne semble pas figurer dans les futurs territoires dits prioritaires pour le déploiement des places qui seraient financées par l’ARS.
De façon globale, les intentions de ce programme pour l’accompagnement des publics vulnérables, pour la santé mentale et pour les personnes en perte d’autonomie demeurent enfermées dans une logique comptable et de rationalisation des soins, éloignant nos concitoyens de l’égalité d’accès à tous les services de santé.      
Pour les élu(e)s du Groupe Gauche 71 au conseil départemental
Evelyne Couillerot
Présidente