mercredi 17 octobre 2018
Édito
En annonçant qu’elle ne s’interdisait rien du tout pour 2021, Marie-Guite Dufay a envoyé un message plus que subliminal aux prétendants…
Questions à...
Le directeur de l’Hôtel-Dieu du Creusot fait le point dans une longue interview. Il répond aux syndicats qui ont manifesté, fait le point sur le fonctionnement de l’établissement, dont l’activité se développe.
«Pour toutes nos équipes, il n’y aura jamais assez de patients».
«En Saône-et-Loire, les plus grandes difficultés ne se concentrent pas au Creusot»
«1,2 million d'euros d'investissements sont engagés»
Après le match perdu contre Villeurbanne et après les 5 premiers matchs, Dominique Juillot dresse un premier bilan dans une longue interview.
Dans une longue interview à creusot-infos, Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil Régional de Bourgogne - Franche-Comté, se livre sur de nombreux sujets, y compris celui des prochaines élections régionales en 2021 !
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Pour le Projet Régional de Santé, les inquiétudes demeurent pour Evelyne Couillerot et les élus de gauche du département

09/07/2018 12:15Lu 700 foisImprimer l’article
Communiqué :
Version finale du programme régional de santé : des inquiétudes demeurent. 
L'Agence régionale de Santé vient de publier le contenu final du Programme régional de Santé. Les élu(e)s du Groupe Gauche 71, qui avaient alerté le Département et les autorités publiques sur  certaines orientations dangereuses de ce programme pour l’accès de tous aux services de santé, souhaitent rappeler la nécessité:
-    D’observer une extrême vigilance sur le devenir des maternités d’Autun et du Creusot, de l’autorisation de l’unité d’angioplastie de Chalon. Malgré quelques ouvertures concédées, il n’y a pas matière à se satisfaire, d’autant plus que sur le nord Saône et Loire apparaît la possible disparition d’une hospitalisation complète en médecine. Au profit d’une hospitalisation de jour uniquement ?
-    D’exiger que l’existence des services d’urgence et le devenir des SMUR soient plus clairement exprimés. Il est en effet toujours question dans ce PRS de la transformation de SMUR de la zone Chalon / Bresse/ Morvan en « antenne de SMUR », corrélée au maintien ou pas des horaires d’ouverture des services d’urgence des hôpitaux. L’exigence d’une continuité des services d’urgence à même d’assurer une prise en charge de proximité de nos concitoyens doit être la règle. En la matière le PRS émet une injonction paradoxale, en demandant plus d’actes pour garantir le maintien de ces services, mais avec moins de moyens !
Par ailleurs, Les élu(e)s du Groupe Gauche regrettent que ce document final ne prenne malheureusement que trop peu  en compte les attentes particulières au Département concernant :
-    L’installation de médecins généralistes, alors que les besoins sont prioritaires, quel que soit le mode d’exercice.
-    L’investissement en matière de création ou de rénovation de places médicalisées dans les EHPAD. Sur ce dernier point, le Département ne semble pas figurer dans les futurs territoires dits prioritaires pour le déploiement des places qui seraient financées par l’ARS.
De façon globale, les intentions de ce programme pour l’accompagnement des publics vulnérables, pour la santé mentale et pour les personnes en perte d’autonomie demeurent enfermées dans une logique comptable et de rationalisation des soins, éloignant nos concitoyens de l’égalité d’accès à tous les services de santé.      
Pour les élu(e)s du Groupe Gauche 71 au conseil départemental
Evelyne Couillerot
Présidente