samedi 16 février 2019
Jusqu’au 23 Février 2019
Bénéficiez de 15€ sur les meubles de salle de bains (en bricochèques crédités sur votre carte sourire) par tranche de 100€ d’achats
30% sur les carrelages et faïences (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)
20% sur les plaques de plâtre hydrofuge BA13 (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)
30% sur la location de matériel
Et toujours du sable en vrac vendu au godet et un responsable « Projets clients » à votre service
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.

Marie-Guite Dufay : «Travaillons ensemble et faites confiance aux territoires»
Jean-Patrick Courtois : «Il y en marre des normes»
Michel Suchaut : «Le principal problème de la France c’est le recrutement»
Patrick Merliaud : «Commandez les EPR dont la France a besoin»

Exclusif

André Accary : «Faites confiance aux territoires»
Jérôme Durain : «Quelles mesures concrètes pour aider les Maires à boucler leurs budgets ?»
David Marti : «Soutenez nous pour le maintien des services publics»
Rémy Rebeyrotte : «La santé, la mobilité, le numérique sont des sujets majeurs»
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Pour le Projet Régional de Santé, les inquiétudes demeurent pour Evelyne Couillerot et les élus de gauche du département

09/07/2018 12:15Lu 806 foisImprimer l’article
Communiqué :
Version finale du programme régional de santé : des inquiétudes demeurent. 
L'Agence régionale de Santé vient de publier le contenu final du Programme régional de Santé. Les élu(e)s du Groupe Gauche 71, qui avaient alerté le Département et les autorités publiques sur  certaines orientations dangereuses de ce programme pour l’accès de tous aux services de santé, souhaitent rappeler la nécessité:
-    D’observer une extrême vigilance sur le devenir des maternités d’Autun et du Creusot, de l’autorisation de l’unité d’angioplastie de Chalon. Malgré quelques ouvertures concédées, il n’y a pas matière à se satisfaire, d’autant plus que sur le nord Saône et Loire apparaît la possible disparition d’une hospitalisation complète en médecine. Au profit d’une hospitalisation de jour uniquement ?
-    D’exiger que l’existence des services d’urgence et le devenir des SMUR soient plus clairement exprimés. Il est en effet toujours question dans ce PRS de la transformation de SMUR de la zone Chalon / Bresse/ Morvan en « antenne de SMUR », corrélée au maintien ou pas des horaires d’ouverture des services d’urgence des hôpitaux. L’exigence d’une continuité des services d’urgence à même d’assurer une prise en charge de proximité de nos concitoyens doit être la règle. En la matière le PRS émet une injonction paradoxale, en demandant plus d’actes pour garantir le maintien de ces services, mais avec moins de moyens !
Par ailleurs, Les élu(e)s du Groupe Gauche regrettent que ce document final ne prenne malheureusement que trop peu  en compte les attentes particulières au Département concernant :
-    L’installation de médecins généralistes, alors que les besoins sont prioritaires, quel que soit le mode d’exercice.
-    L’investissement en matière de création ou de rénovation de places médicalisées dans les EHPAD. Sur ce dernier point, le Département ne semble pas figurer dans les futurs territoires dits prioritaires pour le déploiement des places qui seraient financées par l’ARS.
De façon globale, les intentions de ce programme pour l’accompagnement des publics vulnérables, pour la santé mentale et pour les personnes en perte d’autonomie demeurent enfermées dans une logique comptable et de rationalisation des soins, éloignant nos concitoyens de l’égalité d’accès à tous les services de santé.      
Pour les élu(e)s du Groupe Gauche 71 au conseil départemental
Evelyne Couillerot
Présidente